Photo de nuit : comment obtenir la meilleure exposition possible ?


Photographier de nuit, peut donner au photographe l’impression de pouvoir produire  de belles images « à bon compte ». Les lumières et les couleurs vives produisent des scènes plus dramatiques qu’en plein   jour. De plus, vous n’avez pas besoin d’attendre un éclairage spécial, tout est là, à portée d’objectif.

Les villes dépensent beaucoup d’argent pour éclairer les ponts, bâtiments, fontaines et autres structures qui deviennent ainsi de magnifiques sujets photographiques. C’en est presque trop facile . Cependant, photographier la nuit n’est pas sans défis.

Utiliser  un trépied est un must.

Les problèmes de plage dynamique abondent, et le processus d’exposition n’est pas très intuitif. Cela dit, si vous comprenez les bases de l’exposition, vous savez déjà tout ce dont vous avez besoin pour réussir à exposer des photos de nuit.

Dans ce guide, je vais vous expliquer tout ce qu’il faut connaître  sur les paramètres à gérer en photographie de nuit, pour capturer avec succès des images après le coucher du soleil.

Paramètres préliminaires pour la photo de nuit

Avant de vous expliquer comment exposer vos photos la nuit, voici quelques éléments  que vous devez ajuster.

Utiliser le mode manuel

Tout d’abord, vous aurez plus de succès si vous réglez votre appareil photo en mode de prise de vue « manuel ».

Cela vous permettra de définir vous-même tous les paramètres d’exposition. Le manque de lumière amènerait  votre appareil photo à utiliser des réglages complètement inappropriés. C’est pourquoi vous devez prendre en charge le processus.

Travaillez en RAW et non en JPEG

La nuit, vous devez utiliser le format RAW. J’imagine que c’est quelque chose que vous faîtes déjà… Photographier en RAW est toujours une bonne idée, mais la nuit, c’est impératif.

Basilique Saint-Pierre de Rome.

Les photos de nuit posent des problèmes de plage dynamique extrême. La plage dynamique est constituée par la gamme de tons entre le blanc pur et le noir pur. Les fichiers bruts (RAW) peuvent capturer une plage beaucoup plus importante que les fichiers JPEG, ce qui évite d’avoir des zones « cramées » (surexposées) ou « bouchées » (sous-exposées). En outre, vous pourrez mieux gérer le bruit numérique en utilisant le format RAW.

Une fois  ces paramètres définis, vous êtes prêt à penser à votre exposition.

Comment mesurer l’exposition de nuit ?

La première partie du réglage de votre exposition pour la photographie de nuit, consiste à déterminer le niveau d’exposition nécessaire.

Le calcul de l’exposition est généralement confié à la cellule de votre appareil photo, mais la nuit, c’est une opération délicate et la cellule peut se laisser abuser par la multiplicité des éclairages. La photographie de nuit fournit  généralement des reflets extrêmement lumineux dans une mer de ténèbres.

Quelle partie de cette scène votre appareil photo utilise-t-il pour déterminer le niveau de luminosité approprié ?

La première et la plus simple des techniques , et qui fonctionne plutôt bien, est de laisser votre appareil photo tenter d’établir une moyenne de toutes les tonalités de la scène. Cela se fait par le mode de mesure «automatique» du boîtier.

Ce mode automatique est appelé la mesure évaluative chez Canon;Nikon l’appelle Matricielle tandis que Sony lui donne le nom de Multi-segments. La bonne nouvelle est que ce mode automatique fonctionnera généralement assez bien.

Londres – Big Ben.

Si vous souhaitez mieux contrôler le processus de mesure, choisissez la mesure spot. Dans ce mode, l’appareil photo utilisera un seul petit point (généralement au centre du cadre) pour déterminer le niveau d’exposition approprié.

Si vous optez pour ce mode, dirigez votre appareil photo de sorte que le point se trouve sur l’un des points forts de la photo. Dans l’exemple ci-dessus, le collimateur central doit être placé sur la partie la plus lumineuse de Big Ben.

Une fois que vous avez terminé, réglez le correcteur d’exposition sur +2, ce qui signifie qu’il indiquera deux STOPS au-dessus d’une exposition normale. Cela gardera la partie la plus lumineuse de votre image dans la plage dynamique de votre appareil photo. Ce faisant,  vos ombres seront suffisamment visibles pour vous permettre d’avoir des détails.

Le danger est que les zones d’ombre ne soient pas assez claires, mais si vous optez pour le noir, c’est bon. C’est censé être noir, après tout, il fait nuit !

Si vous débutez en photo de nuit, commencez par le mode de mesure automatique et laissez votre appareil photo faire le travail à votre place. En outre, vous constaterez qu’une légère surexposition est souvent meilleure. Une fois que vous avez mesuré la lumière disponible, vous serez prêt à utiliser vos contrôles d’exposition.

Paris : le Moulin Rouge

Réglage de vos valeurs d’exposition

Parlons maintenant de la manière dont vous allez exposer vos photos de nuit. Comme indiqué plus haut, vous allez utiliser le mode manuel pour régler vous-même l’ ouverture, la  sensibilité ISO et la  vitesse d’obturation , sans l’aide de l’appareil photo.

Comment régler ces paramètres ? Cela va dépendre de la scène qui s’offre à vous, mais je peux vous donner quelques conseils pour vous aider à démarrer. Regardons chacun de ces contrôles individuellement.

Réglage des ISO

Commençons par définir la sensibilité ISO, qui est la sensibilité de votre appareil photo à la lumière.

Plus vous laugmantez la valeur , plus votre capteur est sensible, mais en même temps, vos photos peuvent présenter du bruit numérique.

Il va faire sombre, de sorte que vous pouvez être enclin à augmenter votre valeur ISO. Résistez à cette tentation, pour  éviter le bruit , autant que possible.

De plus, comme vous le verrez lorsque nous parlerons des deux autres commandes, la manière dont vous réglez l’ouverture et la vitesse d’obturation vous laissera une certaine latitude pour définir l’ISO afin que vous n’ayez pas besoin de monter ce  paramètre trop haut.

Dans la plupart des cas, définissez votre ISO entre 200 et 800. Plus le capteur de votre appareil photo est petit et plus la valeur ISO doit être basse.

Réglage de l’ouverture

Le paramètre de contrôle d’exposition suivant est l’ouverture.

Comme vous le savez sans doute , l’utilisation d’une petite ouverture limite la quantité de lumière autorisée dans l’appareil photo. Mais cela vous donne également une grande profondeur de champ, ce qui donne une photo très nette de l’avant à l’arrière.

D’autre part, l’utilisation d’une ouverture plus grande laisse entrer davantage de lumière dans l’appareil photo, mais provoque une faible profondeur de champ. Ainsi, seul votre sujet et ses environs immédiats seront nets.

Musée du Louvre à Paris

En photographie de nuit, tout est différent et pas seulement la lumière : vous n’avez pas besoin d’une profondeur de champ aussi grande que si vous photographiez des paysages de jour, par exemple. Pourquoi ? Parce que votre arrière-plan sera généralement noir.

Cela ne veut pas dire que vous devez utiliser une grande ouverture (petit nombre). Vous ne souhaitez  pas une profondeur de champ trop faible.

Une ouverture comprise entre f/5.6 et f/8.0 vous procurera une profondeur de champ acceptable, mais laissera entrer beaucoup de lumière dans votre boîtier. La bonne nouvelle, c’est que c’est dans cette plage d’ouverture que votre objectif est généralement le plus qualitatif.

Réglage de la vitesse d’obturation

Le troisième et dernier réglage pour  contrôler  l’exposition est la vitesse d’obturation. C’est la durée pendant laquelle la lumière vient frapper votre capteur.

Plus le temps de pose est long et plus le capteur reçoit de lumière. Le problème, vient du fait qu’un long temps de pose peut occasionner  du flou de bougé.

Pour conserver des ISO bas, il faut donc un temps de pose assez long. C’est pourquoi l’utilisation d’un trépied est vivement conseillée la nuit. Cela maintiendra l’appareil photo immobile, vous pourrez ainsi utiliser un temps d’exposition plus long (pose longue).

Comme vous avez déjà défini les valeurs ISO et l’ouverture, il vous suffit de régler la vitesse d’obturation sur celle indiquée par votre cellule pour obtenir une exposition correcte.

 

Paris By Night

Résumons-nous !

Vous vous préparez à faire une petite sortie de nuit, en ville ? Préparez votre appareil photo, une ou deux cartes mémoire, deux batteries, car les longues expositions sont plus énergivores, et surtout n’oubliez pas votre trépied.

  • Fixez votre appareil photo sur votre trépied.
  • Réglez votre boîtier en mode « Manuel » lettre « M » sur la roue codeuse.
  • Réglez la mesure de la lumière sur « Matricielle » ou sur « Spot« .
  • Désactivez la stabilisation de votre objectif. Si le capteur est également stabilisé, en désactivant la stabilisation de l’objectif, l’appareil coupera celle du capteur. C’est le cas chez Sony, pour les autres marques,  à vérifier dans votre manuel d’utilisation. N’oubliez jamais de couper la stabilisation lorsque l’appareil est sur un trépied, sinon vos photos seront floues… (le stabilisateur enlève le flou lorsqu’il en trouve, par contre, il en fabrique s’il n’en trouve pas…).
  • Réglez la sensibilité ISO au minimum, il sera temps de la modifier plus tard au besoin. Plus la sensibilité sera basse et meilleure sera  votre photo .
  • Réglez l’ouverture sur f/8, pour commencer.
  • Réglez maintenant le temps de pose en vous basant sur les indications fournies par la cellule de votre appareil. Si l’exposition est supérieure à 30 secondes, vous pouvez passer à f/5.6. Si cela ne suffit pas, augmentez les ISO d’un STOP ou plus.

Vous en savez assez maintenant pour faire de magnifiques photos de nuit. Un dernier conseil, après chaque prise de vue, consultez votre histogramme. Cela vous permettra d’agir sur vos réglages s’ils sont perfectibles.

Bonnes photos !

Jean-Michel

3 réflexions sur “Photo de nuit : comment obtenir la meilleure exposition possible ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s