Comment utiliser Lightroom en itinérance ?

Lightroom est le compagnon de nombreux photographes, mais j’ai constaté qu’il était beaucoup moins utilisé lorsque ces derniers voyagent. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils ignorent qu’ils peuvent fusionner un catalogue créé en voyage sur un ordinateur portable avec le catalogue principal hébergé par leur ordinateur de bureau…      

Voulez-vous savoir comment procéder ? Et bien c’est justement ce que j’ai prévu de vous expliquer dans ce nouvel article.

Lire la suite

Canon EOS R6 mark II : une mise à jour bien plus intéressante qu’il n’y paraît !

« Prenez un EOS R6. Ajoutez 4 Mpix à son capteur, doublez sa rafale et améliorez un peu sa dissipation thermique et vous obtenez un EOS R6 Mark II… ». Voilà comment est présenté le R6 II sur une majorité de sites web.

Disons-le tout de suite, je ne suis pas tout à fait d’accord avec cette présentation, plutôt réductrice, du nouveau Canon EOS R6, car sa mise à jour apporte bien plus que ce qui est dit plus haut. Avec ce R6 Mark II, Canon a fait du très bon travail et, pour vous en convaincre, nous allons entrer dans les détails.

Lire la suite

Et si on osait le mode manuel ?

À l’occasion d’un stage de photographie animalière, qui s’est déroulé hier à la réserve africaine de Sigean, j’ai voulu tester sur le Sony RX 10 IV les réglages que j’utilise habituellement sur mes Canon R3 et R6. Le but était de proposer à mon stagiaire une démarche simple à appliquer et qui fonctionne aussi bien sur des animaux statiques ou en mouvement ainsi que sur des oiseaux en vol.

Résultats : essai très concluant et stagiaire très satisfait. Sachant que de nombreux lecteurs utilisent ce boîtier et que ma technique peut être reproduite sur n’importe quel autre appareil, je vous explique la démarche. Ensuite, à vous de voir, si elle vous convient ou non.

Lire la suite

Comment réduire la consommation de la batterie de votre appareil photo ?

En préparant cet article, j’ai consulté différents posts sur Internet et j’ai parfois été effaré par ce que je lisais. Un exemple ? Pour économiser la batterie de son appareil photo, il faut réduire les ISO ou désactiver la stabilisation. À l’évidence, celui qui a pondu cet article est vraisemblablement un expert en macramé.

Redevenons sérieux. Ce post va vous proposer différentes solutions pour préserver votre batterie sans avoir à réduire les capacités de votre appareil photo. Il s’agit donc de vous donner des astuces que vous pourrez utiliser au quotidien tout en conservant le potentiel de votre boîtier.

Lire la suite

Comment réduire le bruit en photographie animalière ?

Non, l’ennemi public numéro 1 du photographe animalier n’est pas le froid. Ce n’est pas non plus la chaleur ou le poids du matériel. L’ennemi du photographe animalier est bien plus insidieux, bien plus sournois, car il ne s’invite que lorsque les conditions de prise de vues sont dégradées, ajoutant ainsi des difficultés supplémentaires.

Cet article va donc vous révéler quelques astuces pour utiliser au mieux la plage dynamique de votre appareil photo, obtenir des images moins bruyantes et plus faciles à traiter.

Lire la suite

La suite logicielle de Topaz Labs en promotion : foncez !

Amis photographes, bonjour,

Il y a quelques temps je vous parlais de la suite logicielle de Topaz Labs, trois logiciels que tout bon photographe devrait absolument posséder.

Topaz Gigapixel AI : (actuellement en version 6.2) permet de redonner vie à une photo ayant subi un « recadrage » trop important. Il arrive fréquemment qu’une image soit recadrée, surtout en photographie animalière lorsque le sujet est trop éloigné. Par contre un « crop » trop important va réduire drastiquement le nombre de pixels d’une image ce qui interdira un tirage papier de qualité et l’exposition éventuelle de la dite photo.

Prenons un exemple : vous disposez d’une belle photo, prise il y a quelques années avec un boîtier qui ne dépassait pas les 12 millions de pixels. Après un important recadrage, votre photo d’affiche plus que 4 millions de pixels ce qui interdit un tirage de qualité au format A3 +. C’est là que Gigapixel intervient. En un seul clic, il va transformer votre photo de 4 millions de pixels en une image de 24 millions de pixels ou plus. Au passage, il améliorera la netteté et supprimera le bruit. Elle est pas belle la vie. La photo ci-après est passée par Gigapixel, voyez le résultat.

Les deux autres logiciels, Topaz DeNoise AI et Topaz Sharpen AI sont également dopés à l’intelligence artificielle et permettent respectivement de supprimer le bruit numérique et d’ajouter de la netteté ou de supprimer le flou de bougé d’une photo. (Voir illustration ci-dessous).

Venons-en maintenant au but de cet article : les trois logiciels, regroupés dans un « bundle » sont actuellement proposés par l’éditeur à 159,99 euros au lieu des 259,97 euros habituels. Avis aux amateurs !

Lien permettant de commander le bundle à prix réduit : https://www.topazlabs.com/image-quality-bundle?utm_source=Topaz+Updates&utm_campaign=3ee187f15d-EMAIL_CAMPAIGN_2022_08_08_05_32&utm_medium=email&utm_term=0_5e4dd8652a-3ee187f15d-101455112&mc_cid=3ee187f15d&mc_eid=25b987bd75

Important : les trois logiciels peuvent être appelés depuis Lightroom ou Photoshop. Sachez ensuite que cet article n’est pas un placement de produits, car je n’ai aucun lien avec l’éditeur et je ne tire aucun bénéfice de cet article.

Bonne journée, à bientôt !

Jean-Michel

Canon EOS R3 – Mes réglages pour la photographie animalière : L’autofocus et la personnalisation du boîtier.

Dans l’article précédent, je vous ai parlé des réglages opérés dans le menu rouge consacré à la prise de vue, aujourd’hui, je vais m’intéresser aux paramétrages de l’autofocus : onglet numéro 2 de couleur rose.

Si vous avez lu mon article consacré aux réglages des Canon R5 et R6 pour la photo animalière, vous savez que j’ai isolé trois modes opératoires différents :

  1. L’animal est immobile ou se déplace très lentement ;
  2. L’animal se déplace rapidement (oiseau en vol, scène de prédation, galop, etc.) ;
  3. L’animal est, en partie, dissimulé derrière des branches, des herbes, etc., ce qui rend plus complexe le travail de l’autofocus.

Pour répondre à ces trois cas de figure, je vais utiliser un trio de bouton à l’arrière du R3 et attribuer à chacun un comportement de l’autofocus différent. Si vous n’utilisez habituellement que le déclencheur pour faire la mise au point, je vous recommande fortement ma méthode, car elle vous permettra de doper les capacités de mise au point automatique de ce boîtier.

Lire la suite

Réglages du Canon EOS R3 pour la photo animalière

Je vous avais promis un test terrain du Canon R7, mais je n’ai pas encore eu la possibilité d’en obtenir un exemplaire, alors c’est du Canon EOS R3 dont je vais vous parler aujourd’hui. Le test terrain viendra plus tard, avant cela, je vais vous expliquer les réglages que j’ai adopté sur le R3 pour la photographie animalière.

Je n’ai pas la prétention de vous proposer les meilleurs réglages, mais ceux que j’utilise ont fait leurs preuves et pourraient constituer un bon point de départ dans la compréhension du système autofocus le plus sophistiqué que j’ai jamais eu à connaître.

Pour vous permettre de comprendre mes choix, chacun d’eux sera commenté. Je ne vais pas aborder toutes les options du menu, mais me limiter aux plus importantes, c’est-à-dire à celles qui permettent de libérer le potentiel du boîtier tout en vous expliquant pourquoi je n’ai pas conservé les paramètres par défaut de l’appareil photo.

J’aborderai ensuite la personnalisation de certains boutons, y compris la configuration du système de mise au point automatique le plus efficace que j’ai pu utiliser.

Nombre de ces réglages peuvent être reportés sur les Canon R6 et R5, alors ne vous en privez pas !

Pour ne pas vous imposer un article trop long et indigeste, j’ai choisi aujourd’hui de limiter mon propos au premier onglet du menu du R3, c’est à dire l’onglet « Prise de vue ». Chacun des onglets suivants donnera lieu à un nouvel article qui paraîtra prochainement.

Lire la suite

Comment tirer le meilleur parti de votre appareil photo ?

Quel photographe ne souhaiterait pas tirer le meilleur parti de son appareil photo ? Pour cela, il existe plusieurs méthodes :

  • Étudier en détail le manuel d’utilisation de son boîtier : c’est le meilleur moyen de faire connaissance avec son appareil et ses nombreuses fonctions, mais la tâche est souvent compliquée par le peu de clarté des manuels… Fabricants, si vous me lisez… !
  • Regarder les tutoriels qui fleurissent sur internet : c’est aussi une bonne méthode, mais encore faut-il savoir choisir son formateur. En effet, le nombre d’influenceurs, – c’est comme cela qu’on les appelle -, va crescendo, mais combien d’entre-eux sont de véritables photographes et possèdent un diplôme attestant de leurs compétences ? YouTube regorge de photographes autoproclamés, tous ne sont pas mauvais, mais beaucoup me font rire tant ils parviennent à dire les « pires conneries » avec un aplomb qui force le respect.
Lire la suite