Godox S1 : Godox se met aussi à la tête ronde

ACTU « MATOS » :

Après Profoto, c’est au tour de Godox, le célèbre fabricant de flash, de se mettre à la tête ronde…

Après la rivalité des grandes marques d’APN sur le segment des boîtiers full frame hybrides, ce sont maintenant les fabricants de flashs qui s’affrontent, en offrant à leurs bébés une petite tête toute ronde, propice à une diffusion bien plus harmonieuse de la lumière..

Jusqu’à présent, les évolutions qualitatives des flashs cobra concernaient l’électronique et la mécanique (système TTL – HSS – tête zoom), mais jamais l’aspect physique, à tel point que l’utilisateur que je suis, avait fini  par croire qu’aucune évolution n’était possible de ce côté là.

C’était sans compter sur PROFOTO qui, avec son A1, a mis sur le marché le premier flash cobra à tête ronde. Résultat, une diffusion bien plus harmonieuse de la lumière, le seul hic son prix : environ 1000 euros. Pour un flash cobra, il faut reconnaître que l’addition est salée… Mais il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que GODOX fourbisse ses armes et sorte, à son tour, le Godox V1.

Contrairement à Profoto, qui ne s’intéresse qu’aux marques Canon et Nikon, Godox propose les versions Canon, Nikon, Fujifilm, Sony et Panasonic. À part cela, de nombreuses similitudes existent entre les deux produits :

  • Tête de forme arrondie
  • Tête équipée d’une lentille de Fresnel
  • Batterie rechargeable
  • Temps de recyclage rapide
  • Fixation magnétique des modificateurs
  • Lampe pilote LED

À la lumière de ce qui précède, le Profoto A1 présente deux défauts majeurs : il n’est compatible qu’avec les boîtiers Canon et Nikon et coûte une petite fortune pour un flash. Le flash Godox V1, vient donc mettre un peu d’ordre sur ce marché, en offrant une meilleure compatibilité et un prix beaucoup plus correct (299 euros).

Concernant la qualité de la lumière, la savoir-faire de Profoto, n’est plus à prouver. Malgré cela, les premiers tests comparatifs semblent indiquer que le Godox fait légèrement mieux que le Profoto. Voilà qui n’est pas un mince exploit. Côté puissance, les deux flashs sont à peu près égaux.

Côté autonomie, le Profoto est donné pour 350 éclairs à pleine puissance alors que le Godox permet, d’après son constructeur d’atteindre les 650 éclairs à pleine puissance.

À noter que les deux flashs peuvent être utilisés en mode « déporté » grâce à un contrôleur, vendu séparément. Ils peuvent également être utilisés en mode « contrôleur » et piloter d’autres flashs de la marque.

Caractéristiques techniques du GODOX V1

  • Puissance nominale : 76 Ws (1/1)
  • Couverture faisceau : 28 à 105 mm / Zoom auto – manuel
  • Tête orientable 2 axes : 0 à 330° horizontale / -7 à 120° verticale
  • Durée d’éclair : 1/300 à 1/20 000 s
  • Modes d’exposition : TTL / Manuel
  • Correction d’exposition FEC : ±3 diaphragmes précision 1/3
  • Mémorisation d’exposition : boutons FEL
  • Modes de synchronisation : HSS jusqu’à 1/8000s, 1er rideau, 2ème rideau
  • Stroboscopique : jusqu’à 100 éclairs / 199 Hz
  • Nombre de groupes : 5 (A,B,C,D,E) / Groupe E pour contrôle sans fil avec émetteur X1/2-T
  • Nombre de canaux : 32 (1~32)
  • ID : 01~99
  • Portée : 100m
  • Flash pilote : déclenchement par bouton test de profondeur de champ du boîtier
  • Assistance AF : 0,6 ~10m au centre / 0,6 ~5m en périphérie
  • Lampe pilote LED : 2W / 3300 K ±200K
  • Alimentation : batterie lithium-ion (7,2V / 2600mAh)
  • Autonomie à pleine puissance : 480 éclairs
  • Temps de recyclage : 0,01s~1.5s
  • Indicateur de batterie : Oui
  • Mise en veille auto : Oui
  • Synchro : contact central sabot / prise jack 2,5 mm
  • Température de couleur : 5600K ±200K
  • Dimensions : 76 x 93 x 197 mm
  • Poids : 420 g (sans batterie) / 530 g (avec batterie)

Je vous proposerai prochainement un test du Godox V1. En attendant, vous pouvez consulter le test du photographe Robert HALL (en anglais), ci-dessous.

Très belle journée !

Jean-Michel

Reflex, hybride, camescope, quel est le meilleur choix pour la production vidéo ?

Vous vous sentez une âme de producteur et souhaitez réaliser un court-métrage ? Vous êtes photographe et souhaitez aborder la production de films de mariage ? Vous êtes passionné par la photographie, et la production de vidéos personnelles vous tente ? L’une des premières questions que vous allez vous poser est la suivante : « Filmer oui, mais avec quel matériel ?« 

Cet article, vous apporte des éléments de réponse, en fonction de la destination de vos vidéos. Il sera suivi d’autres posts concernant les réglages du boîtier pour la vidéo et les accessoires utiles au vidéaste.

Lire la suite

Le Fujifilm X100F, le Leica du pauvre !

S’il est des boîtiers, qui marqueront de leur empreinte l’histoire de la photographie, le Fujifilm X100 en fera partie. Un bel appareil photo, compact, atypique, destiné à la photographie documentaire, mais pas seulement. La version « F », quatrième du nom, offre une ergonomie sans faille et une qualité d’image superlative. Bien moins cher qu’un LEICA, mais tout aussi efficace, il mérite grandement son surnom de Leica du pauvre.

Lire la suite

Test terrain du Sony FE 100-400mm f/4.5-5.6

Annoncé en même temps que le Sony Alpha 9, l’objectif FE 100-400 mm f/4.5-5.6 GM de la marque était très attendu par les amateurs de photo sportive ou animalière. Jusqu’à présent, ces derniers devaient se contenter d’optiques en monture Canon EF et d’une bague Sigma MC-11 ou Métabones, afin de conserver l’autofocus.

Outre les 2800 euros qui seront nécessaires à son acquisition, que vaut ce 100-400mm ? Ce test de terrain vous donne mon ressenti. 

Lire la suite

Lowepro ProTactic 450AW : un must !

Trouver le sac photo qui lui convient, peut constituer un véritable parcours du combattant pour le photographe, tant les critères de sélection sont nombreux.

Il faut d’abord choisir le type de sac : sac à dos, sac d’épaule, sac Topload ( chargement par le haut), sac de ceinture… Puis, ensuite prendre en considération  sa capacité – en fonction de la quantité de matériel à transporter – tout en tenant compte de vos futures conditions d’utilisation : voyage, randonnée, reportage, photographie urbaine, sportive, animalière, etc.  Il ne faut pas non plus négliger le critère le plus important : la qualité de la protection du matériel transporté. Pour les grands voyageurs, il faudra tenir compte de ses dimensions, afin que votre sac puisse vous suivre en cabine. Enfin, viendront les questions de poids et de prix .  Ouf, c’est fini !

Lire la suite

L’accessoire indispensable pour la photographie de paysage

Il existe une multitude d’accessoires pour les photographes de paysage. Certains d’entre-eux sont considérés comme absolument essentiels, tandis que d’autres peuvent être classés au rang gadget. Avec autant d’outils disponibles, il devient très difficile de séparer l’utile de l’inutile, ce qui explique probablement pourquoi nous achetons tant de produits que nous n’utilisons jamais…

Lire la suite