Photographie

Pour ne pas oublier


Ce devait être une simple balade, sac (photographique) au dos, c’est un travail de mémoire façon grande aventure, qu’il m’est permis de vous commenter aujourd’hui. Voici la dernière virée de Jacques… Une digression enchantée, car il lui arrive de s’improviser passeur d’histoires.

POUR NE PAS OUBLIER

On dit de ces lieux que c’est le temps qui les façonne. Il fait son œuvre. Insidieusement. Oui, la nature veille et nous convainc que rien ne meurt. De ces morceaux de vie, de ces endroits âpres et abandonnés émane toujours une beauté obsédante, intrigante, habitée et enchantée.

Jacques que rien n’arrête, aime à arpenter ces friches avec l’un de ses amis… (L’URBEX impose de ne jamais partir seul). Ils observent, cherchent, trouvent l’insolite et photographient pour ne pas oublier qu’en ces lieux, des voix, des hommes ont vibré, des joies, des pleurs, des secrets, des histoires ont existé.

Les photographes sont comme les marins, ils apprennent la patience et la prudence. Ils sont silencieux aussi. Et on comprend ici tout le sens de ce silence.

Vous ne saurez jamais où ces clichés ont été pris. Ces endroits appartiennent à la nature. N’ayez aucun regret et restez en « lisière » – là – juste pour regarder.

Je suis comme vous. Je fais ça, je regarde et j’aime ça regarder.

DSC08641-r-WS.jpg

DSC08652-rWS.jpg

DSC08653-r-WS.jpg

Ici un ancien chapiteau, là une ancienne demeure, peut être un manoir ou un château. Peu importe !

Je vois un rayon de soleil si plein, si généreux qu’il inonde le bâti en ruine. Non, il illumine un PALAIS. Car c’est d’une richesse infinie, même noyé dans ce calme étrange ! J’y vois comme un diadème posé là sur cette voute. On y perçoit à peine l’absence, tellement c’est baigné des souvenirs du passé. Il s’y mêle un présent sans complexe mais qui ne vient en rien entacher la beauté du lieu. L’abandon y est net mais sublimé par des graffs exceptionnellement chatoyants, intelligents. C’est un lieu prétexte à la culture, comme un passage obligé vers le futur.

Demain ce « quelque part » accueillera peut être une scène, un théâtre, des migrants, une école, un jardin arboré, une tour de 38 étages, un parc… tout est possible.

Mais aujourd’hui, l’emplacement appartient à ces artistes de l’éphémère et à la seule nature et c’est elle qui le modèle selon ses humeurs, qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige ou comme ici qu’il s’ensoleille. Quel bel écrin pour ces œuvres incroyables.

Elle a tout son temps, la nature. C’est pourquoi elle accepte d’y accueillir parfois quelques curieux si tant est qu’ils respectent son équilibre, son intemporalité et tous les secrets qui le hantent.

Ceci pour le plus grand bonheur des contemplatifs.

DSC08674-r-WS.jpg

DSC08690-r-WS.jpg

DSC08696-r-WS.jpg

DSC08723-r-WS.jpg

DSC08730-r-WS.jpg

DSC08754-r-WS.jpg

Et puis, il y a Paris et la grande roue, celle des forains ! Celle qui ne se retrouvera plus en place de la Concorde et que Jacques a voulu saluer une dernière fois.

Les bien pensants ont décidé en effet de « lisser le paysage ». Quelle affligeante banalité nous guette… dès demain Paris ressemblera à toutes ces grandes mégalopoles où seul le très « chic » a droit de cité.

Paris va-t-il devenir un sanctuaire ? Une ville musée sillonnée par les grands bus des tours opérators ? Une ville peuplée des fantômes du passé et par une faune qui maitrise à fond la bourse et manie le virtuel et les bitcoins plutôt que le bon sens ?

Terminé le populaire, il faut du strass et des paillettes, du parfaitement chorégraphié, du calibré, de l’uniforme, de l’aseptisé et tant pis si vous aimez les petites aspérités, la différence ou la diversité[1], il vous faudra ici et dès demain passer votre chemin.

DSC08799-r-WS.jpg

DSC08810-r-WS.jpg

DSC08823-WS.jpg

DSC08847-r-WS.jpg

DSC08903-r-WS.jpg

Jacques a signé quelques beaux portraits de la belle. Mais là aussi, il ne se contente pas de photographier, il témoigne, il explore, il donne à voir, il mémorise pour ne pas oublier.

[1] N’est-ce pas là ce qu’on nous demande.


Photos de Jacques Montereau – Textes de Dominique Gillet.

Retrouvez la totalité des photos de ce reportage sur le blog de l’ami Jacques Montereau : Artistique et Solidaire.

 

 

12 comments on “Pour ne pas oublier

  1. Comme à son habitude Jacques nous gratifie de belles photos

    J'aime

  2. Jean-Claude Morin

    Où l’on découvre que l’Art se cache dans la diversité. Belle démonstration. Merci à Jacques pour les photos et à Domi pour le commentaire qui, comme d’habitude sublime le travail du photographe.

    Aimé par 1 personne

  3. Christiane Couré

    Merci beaucoup pour ces magnifiques photos posées sur de la belle poésie!

    J'aime

  4. Bonjour,
    Très joli article. Merci pour ce partage.

    J'aime

  5. Tags et ruines sont des sujets très intéressants, merci pour ces photos magnifiques.

    J'aime

  6. Deruggiero anne marie

    Quelle belle harmonie dans ce couple entre sublimes photos et textes délicieux !!!
    Ensemble magnifique !!!
    Bravo
    AM

    J'aime

  7. Tout simplement SUBLIME !!!!

    J'aime

  8. BENAMARA KHELIL

    Tellement belles ces photos, qu’elles parlent d’elles-mêmes. Les mots ne suffisent pas pour commenter ces oeuvres, en particulier celles de la Grande Roue, ça m’a coupé le souffle. Un grand bravo et merci à Jacques pour ce merveilleux cadeau.

    J'aime

  9. Quand deux artistes s’allient pour un devoir de mémoire, nait un magnifique reportage où chacun sublime le travail de l’autre. Ces photos sont un exemple de ce que la photographie URBEX peut produire de mieux. Ici, le profond respect des lieux par le photographe transpire dans ses images. L’émotion est omniprésente. Du très grand art mon ami !

    J'aime

  10. Que vous dire …….
    .A vous deux qui me faites partager ces petits trésors , ces moments délicieux , tellement d’émotions qui s’entremêlent et me submergent ! Que vous dire …
    Même si le temps fait irrémédiablement son œuvre , il y a un Jacques et une Dominique pour nous faire redécouvrir merveilleusement le passé et ceci pour mon plus grand bonheur !
    Merci a vous deux mes amis
    Dany

    J'aime

  11. Superbes images, commentaires à propos … Merci et bravo !

    J'aime

  12. Merci à toutes et tous pour vos commentaires.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :