Photographie

La Pisaure admirable (Pisaura mirabilis)


Restons dans les arachnides, après vous avoir parlé de la Lycose Narbonnaise et du Scorpion Languedocien, je vais aujourd’hui vous présenter une très belle araignée : La Pisaure admirable (Pisaura mirabilis) que l’on rencontre du mois d’avril à la fin de l’été.

pa-01

Pour ceux qui trouvent l’aranéologie difficile, Pisaura mirabilis est probablement l’une des espèces, avec l’Epeire diadème (Araneus diadematus), les plus faciles à reconnaître sur le terrain.

Très commune et totalement inoffensive, la Pisaura mirabilis porte bien son nom ; d’une part car c’est un bel animal et d’autre part, du fait qu’elle surveille admirablement bien sa couvée (bien que ce soit également le cas pour d’autres araignées).

C’est une araignée assez grosse, le corps mesure 10 à 16 mm.

Les mâles sont un peu plus petits que les femelles (10 à 12 mm) et ils ont en proportion les pattes plus longues, ce qui est fréquent chez les araignées.

De couleur variable (de gris à brun), elle se reconnaît à l’épine claire située dans l’axe de son céphalothorax qui se prolonge même souvent par un épi devant sa tête et présente des joues très caractéristiques qui tombent à 45° de part et d’autre de ses yeux. Une ligne ondulante sur les flancs de l’abdomen est également caractéristique. L’abdomen fusiforme, donne à cette araignée une allure générale svelte et allongée.

pa-02

pa-02b

On la voit souvent immobile sur une feuille au soleil dans LA position typique de la Pisara mirabilis : A savoir les deux premières paires de pattes (P1 et P2) étendues accolées vers l’avant.

pa-03

Cependant, la posture ci-dessous n’est pas rare, elle donne l’aspect d’un notable, les grandes pattes encombrantes croisées devant.

pa-04-2

Cette araignée ne tisse pas de toile pour capturer ses proies mais se nourrit en les chassant dans les herbes basses, c’est pour cela qu’on la trouve en général courant sur le sol ou posée sur la végétation, semblant parfois se dorer au soleil. Elle construit parfois cependant une petite toile peu symétrique où elle capture de petits insectes.

Très farouche elle s’enfuit ou se cache rapidement dès qu’elle nous aperçoit.

pa-04b

L’accouplement est caractéristique. Chez la plupart des espèces d’araignées, le mâle qui s’approche de la femelle pour s’accoupler court le risque d’être dévoré. Les mâles de Pisaura mirabilis ont élaboré une stratégie qui leur offre 6 fois plus de chance de ne pas être victime de cannibalisme.

Ils offrent à la femelle un « présent nuptial », une proie qu’ils ont capturée et enrobée de soie. L’accouplement peut avoir lieu pendant que la femelle consomme son cadeau.

Cela ne réussit pas à chaque fois, la femelle préfère parfois dévorer le mâle, ou prendre le cadeau et partir le déguster ailleurs.

L’accouplement dure environ une heure, pendant que la femelle consomme le présent qui lui a été fait.

Quelque temps plus tard, la femelle pond les œufs dans un cocon de soie, parfaitement sphérique et élaboré de telle manière à ce que les fils se détendent au fur et à mesure de la croissance des petits.

Elle transporte ce cocon à l’aide de ses chélicères durant le temps de la maturation des œufs, ce qui lui confère une démarche très lourde et peu confortable.

pa-05

pa-06

pa-07

Une fois proche de l’éclosion, elle fixe le cocon à des herbes basses. Elle fabrique alors une « pouponnière » de soie, en forme de cloche dans les herbes, où les jeunes vont demeurer. Elle reste à proximité de cette cloche durant les premières phases de développement des jeunes,

Ceux ci ne quitteront la pouponnière qu’après leur seconde mue, lorsqu’ils seront capables de chasser et se nourrir.

Voila ce que je pouvais vous dire sur cette magnifique araignée. Je vous rappelle qu’elle est inoffensive et qu’il est donc inutile d’en avoir peur.

Un autre petit rappel : Sachez que ces animaux sont beaucoup trop utiles pour les écraser d’un coup de talon et que, sans les araignées, la vie serait tout simplement impossible sur terre de par le nombre d’insectes dont elles nous débarrassent au quotidien.

pa-08

Michel FERNANDEZ

D’autres photos sur mon site : mes photos nature

4 comments on “La Pisaure admirable (Pisaura mirabilis)

  1. on va la chercher .merci

    J'aime

  2. Encore une fiche à conserver ! Merci Michel pour vos articles et vos photos, je peux mettre un nom sur les habitants de mon jardin…

    J'aime

  3. Claire O.

    Je ne crois pas l’avoir déjà vue, mais peut-être n’étais-je pas assez attentive ? Je vais y remédier …

    Aimé par 1 personne

  4. Très bel animal , malgré un comportement fâcheusement cannibalo-sexiste de la part de la femelle, mais , bon, nul n’est parfait.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :