Photographie

Les Ascalaphes


Pour changer de sujet, je vais vous parler, aujourd’hui, de très beaux insectes volants : Les Ascalaphes.

a-01

Les Ascalaphes du genre Libelloides sont indiqués encore régulièrement dans certains guides ou documents sous le genre Ascalaphus.

En définitive, une révision des genres des Névroptères en 1991 a attribué les espèces européennes au genre Libelloides.

A mi-chemin entre les libellules et les papillons, les Ascalaphes présentent un corps trapu, des ailes caractéristiques très nervurées et de longues antennes avec leurs extrémités en massues. Les mâles se différencient des femelles par des cerques très développés à l’extrémité de l’abdomen. Ces appendices servent à maintenir la femelle lors de l’accouplement.

a-01b
Ascalaphe loriot mâle on peut voir les cerques en bout d’abdomen

 

a-01t
Accouplement d’Ascalaphes soufrés
a-01q
ponte

 

Insectes diurnes, au vol rapide et ondoyant à 2 ou 3 mètres de hauteur, les Ascalaphes capturent les mouches et autres petits insectes en vol. Se chauffent au soleil sur les plantes, ailes étalées ou fermées.

Ils vivent dans des biotopes chauds et secs. Ils se nourrissent de mouches et autres petits insectes. Les larves semblables à celles des fourmilions vivent sur le sol, dans la litière et sous les pierres. Elles sont, elles aussi, carnivores.

En 2012, suite à la redécouverte de 2 nouvelles espèces d’Ascalaphes, nous pouvons considérer qu’il existe en France 10 espèces d’Ascalaphidae, mais les plus communes en France sont :

– l’Ascalaphe soufré (Libelloides coccajus)

– l’Ascalaphe blanc (Libelloides lacteus)

– l’Ascalaphe loriot (Libelloides ictericus)

–  l’Ascalaphe ambré (Libelloides longicornis)

 

Ascalaphe soufré (Libelloides coccajus)

a-02

Cet Ascalaphe est relativement fréquent dans la moitié sud de la France selon une ligne Bordeaux-Genève. Il se fait plus rare au nord. On en trouve en Corse.

Ses habitats sont diversifiés dans le sud du pays, en général lumineux et d’aspect herbeux, l’espèce est plus inféodée aux pelouses sèches sur substrat calcaire ou marneux dans le nord-est du pays. Elle se trouve aussi dans des secteurs humides, mais hors d’eau.

L’espèce est peu fréquente à basse altitude et se montre en général entre 300 et 1500 mètres. Il s’agit d’une des deux espèces d’Ascalaphe largement répartie en France. Elle vole précocement entre fin avril et début juin, parfois un peu plus tôt, souvent plus tard et en particulier en altitude.

Les nervures de ses ailes sont noires ou brunes. Les ailes possèdent de grandes taches jaunes, qui peuvent être plus ou moins pâles. Il possède une tache noire sur l’aile du bas qui se termine en pointe et atteint l’angle inférieur de cette aile.

a-02b (2)

a-02t

a-02q

 

Ascalaphe blanc (Libelloides lacteus)

a-03

Il s’agit d’une espèce au demeurant essentiellement provençale, mais dont la répartition est importante vers l’est du Bassin Méditerranéenne car elle atteint la Turquie. Elle est toutefois signalée en Ardèche et en Lozère

Cet Ascalaphe vole entre mai et juillet dans les pelouses ou les landes en montagne jusqu’à 1500 m d’altitude.

a-03b

a-03q

a-03t

 

Ascalaphe loriot (Libelloides ictericus)

a-04

L’Ascalaphe loriot (Libelloides ictericus) possède des nervures jaunes à blanches sur les ailes. Le bout de l’aile postérieure possède une vague tache sombre et arrondie. A la base de cette même aile se trouve une tache noire à nervures jaunes. Le thorax possède 10 taches jaunes, 6 centrales (disposées comme sur un dé), et 4 sur les côtés

C’est une espèce essentiellement littorale, mais qui se montre jusqu’à 1000 m d’altitude.

Elle est connue sur l’ensemble des départements méditerranéens, mais reste à confirmer dans les Alpes-Maritimes. Par ailleurs elle a été découverte en 2008 dans les Alpes-de-Haute-Provence et confirmée en 2010. Elle existe par ailleurs dans la Péninsule ibérique.

Si les secteurs ensoleillés d’arrière littoral lui sont favorables, ses habitats plus continentaux restent à définir.

La période de vol semble un peu plus tardive que celle de Libelloides coccajus.

a-04b

a-04q

 a-04t

 

Ascalaphe ambré (Libelloides longicornis)

a-05

Il s’agit de l’Ascalaphe français dont la répartition est la plus étendue. C’est une espèce plus tardive que Libelloides coccajus et si localement les deux espèces volent ensemble (en particulier en altitude), l’essentiel des populations d’Ascalaphes ambrés vole entre mi juin et début août, localement ou selon les années dès fin mai.

La marque en forme de croissant noir au bout des ailes postérieures est typique de cette espèce.

a-05b

Voila ce que je pouvais vous dire sur ces magnifiques insectes assez méconnus du grand public et très facile à photographier.

a-06

Michel FERNANDEZ

6 comments on “Les Ascalaphes

  1. Bernard Déchanet

    Pour moi, insecte parfaitement inconnu….
    A essayer d’observer.

    Aimé par 1 personne

  2. Alain HUET

    Bonjour Michel
    Comme tu le soulignes c’est un bel insecte et très photogénique. Tes photos en sont une belle illustration.
    Amicalement

    Aimé par 1 personne

  3. Très bon article. C’était mon insecte favori sur le bord du canal de Carpentras. Il se photographie facilement quand on a compris son manège. Il vole peu de temps et se pose sur les tiges d’herbes hautes. Je ne connais que le bleu et le jaune

    Aimé par 1 personne

  4. Claire O.

    C’est en effet un très bel insecte bien mis en valeur par de belles photos. Merci Michel.

    Aimé par 1 personne

  5. Encore un bel article de Michel sur un sujet estival propice aux belles images. L’approche n’est pas toujours simple car la bestiole est craintive, mais lorsqu’elle se laisse tirer le portrait, la belle photo est toujours au rendez-vous.

    Aimé par 1 personne

  6. Christiane Couré

    belles photos et article très interessant, j’avoue que je ne connaissais pas cet insecte, je vais essayer d’être plus attentive .encore merci

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :