Photographie

Les araignées des maisons


Photo d’article Eratigena atrica

La fin de l’été arrive à grands pas fini la chaleur, les jours deviennent plus froids. C’est le moment que choisissent certaines araignées pour pénétrer dans nos maisons afin de se mettre à l’abri des frimas de l’hiver.

Si certaines d’entre elles sont insignifiantes, d’autres ont au contraire des tailles impressionnantes et font peur à la plupart des propriétaires des lieux.

Je souhaite vous faire mieux connaître ces animaux à 8 pattes susceptibles de hanter vos habitations et vous aider à mieux les percevoir voire mieux les accepter chez vous.

am-01

Petits rappels :

  • Les araignées ne font pas partie des insectes. Ce sont des prédateurs invertébrés arthropodes de la classe des arachnides.
  • Les araignées tout comme les serpents, sont dépourvues de dard. De ce fait ne piquent pas, elles mordent.
  • Elles sont pourvues de 8 pattes et ne possèdent ni antennes ni mandibules : Oui, elles n’ont pas de bouche ! Elles se servent de leurs crochets pour se nourrir. En effet, l’araignée possède 2 crochets creux reliés à une glande à venin. Après avoir attrapé sa proie, l’araignée lui inocule son venin par le biais d’une morsure. Celui-ci contient des enzymes qui tuent la victime et liquéfient ses organes internes. L’araignée n’aura plus qu’à replanter ses crochets et aspirer, par le même canal à venin, la bouillie ainsi formée.

  • Tout comme les serpents, les araignées gèrent l’injection de leur venin, en effet, compte tenu qu’il leur faut plusieurs heures pour refaire la réserve du précieux liquide, elles peuvent mordre sans en consommer une seule goutte. On parle alors de « morsure sèche » il s’agit là d’ailleurs de la majorité des morsures défensives qu’elles infligent à l’homme.
  • En France, hormis la Veuve noire (Latrodectus tredecimguttatus) et la Recluse brune (Loxosceles rufescens), les morsures d’araignées ne constituent pas de risque de santé majeur et aucun décès n’a été recensé depuis plusieurs siècles, contrairement aux piqûres d’hyménoptères.
  • Très peu d’araignées (même parmi les grandes espèces) possèdent des crochets ou des chélicères capables de percer la peau humaine.
  • Les araignées ont peur de l’homme. Aucune agressivité à craindre de la part de ces animaux qui préféreront fuir notre présence plutôt que de nous affronter.
  • Enfin, une chose très importante que vous devez savoir : Une araignée ne mord jamais son support (En effet, vous ne verrez jamais une araignée mordre le mur ou la roche ou le morceau de bois sur lequel elle évolue !). De ce fait si vous avez une araignée qui se balade sur vous, vous ne risquez absolument rien ! inutile de vous épouvanter, bien au contraire, collez la partie de vous sur laquelle l’animal évolue contre un autre support potentiel et attendez patiemment qu’elle vous quitte. J’ai, moi-même eu l’occasion d’expérimenter cela avec des Mygales !

Passons maintenant en revue les araignées que vous pouvez rencontrer chez vous, des plus insignifiantes aux plus impressionnantes. Bien entendu, la liste que je vais donner n’est pas exhaustive …

A noter que les dimensions que je fournis sont celles des corps seuls, sans les pattes.

Je vous propose un classement en 3 groupes : les araignées non mordeuses, les araignées potentiellement mordeuses mais ne représentant pas de danger et les araignées à ne pas garder chez soi.

Les araignées non mordeuses

Certaines araignées ne font pas plus de 5mm. C’est en règle générale le cas des Salticidae, plus connues sous le nom de Saltiques ou Araignées sauteuses. Elles chassent à vue et ne tissent pas de toiles. Leurs bonds sont impressionnants surtout si on les rapporte à l’échelle humaine car elles sautent l’équivalent de 20 fois leur taille !

Carrhotus xanthogramma mesure entre 5mm et 9mm

am-02
Carrhotus xanthogramma

am-03 Carrhotus xanthogramma

Heliophanus scenicus mesure entre 5mm et 7mm

am-04 Heliophanus scenicus
Heliophanus scenicus

Bien entendu ce ne sont pas les seules Saltiques que vous pouvez observer chez vous, néanmoins ce sont celles que l’on rencontre le plus fréquemment.

Plus difficile à apercevoir, la surprenante Scytodes thoracica. C’est une petite araignée mesurant de 3mm à 5 mm, affectionnant également les maisons. Elle non plus ne tisse pas de toile et sa technique de chasse est unique en son genre : Elle a la particularité de capturer ses proies en projetant sur elles de la soie contenant un peu de venin.

am-05 Scytodes thoracica
Scytodes thoracica

Les Pholques plus communément appelés « faucheux » sont connus de tous.

Ces araignées à longues pattes fines ont le désagrément de tisser des toiles, parfois importantes, dans les coins de murs ou aux plafonds. L’utilisation régulière d’un balai est nécessaire pour enlever ces vestiges  très peu décoratifs.

am-06 Holocnemus pluchei
Holocnemus pluchei

Nous en arrivons à une famille d’araignées impressionnantes par leurs tailles et pourtant non mordeuses : Les Tégénaires. La plus commune étant Eratigena atrica, plus connue sous le nom de Tégénaire des maisons ou Tégénaire noire.

On peut souvent confondre cette famille avec les Lycoses ou la Zoropsis spinimana dont je vous parlerai plus loin, cependant, les dessins sur le céphalothorax ou sur l’abdomen permettent de les reconnaître de même que la longueur des pattes, démesurée chez les Tégénaires.

Animal farouche de grande taille, corps de 10mm à 18mm (sans les pattes !), la Tégénaire est solitaire et nocturne. C’est une araignée inoffensive qui ne peut pas mordre l’homme pour se défendre ; en effet, ses chélicères ne sont pas assez puissantes pour lui permettre de percer notre peau.

am-07
Eratigena atrica

 

Les araignées potentiellement mordeuses mais ne représentant pas de danger

Une bête que j’affectionne particulièrement et que je retrouve habituellement dans mon appartement à la montagne, c’est la Zoropsis spinimana. Cette araignée ne pouvant pas survivre sous un climat rude, elle se réfugie fréquemment dans les maisons où la température est plus douce pour elle et la nourriture plus abondante.

am-08
mâle de Zoropsis spinimana
am-09
femelle de Zoropsis spinimana

Cette belle araignée, impressionnante de par sa taille, de 10mm à 19mm, se reconnaît s’une manière infaillible en observant le dessin sur figurant sur son céphalothorax : L’agencement de ses poils blancs sur fond marron est caractéristique, et évoque une « tête de Nosferatu ».  Chassant à vue, elle ne tisse pas de toile.

am-10
Détail du masque de Nosferatu sur le cephalothorax

Zoropsis spinimana est très peu agressive, mais elle peut sauter sur la main de son agresseur lorsqu’elle se sent en danger et ses crochets chélicériens sont capables de percer la peau humaine. Son venin n’est cependant pas toxique pour l’homme et sa morsure n’entraîne en principe pas de conséquence autre qu’une douleur temporaire.

Elle peut également prendre une posture défensive, les pattes avant levées, les crochets sortis, une goutte de venin perlant souvent à l’extrémité de ceux-ci.

am-11
Zoropsis spinimana, posture défensive

Vous voilà avertis, il ne vaut mieux ne pas la taquiner.

La Steatoda nobilis, communément appelée fausse Veuve noire, mesure entre 8mm et 14mm

am-12
Steatoda nobilis

C’est une araignée de la famille de la veuve noire, les Theridiidae.

Toutes les Theridiidae ont un venin actif sur les vertébrés. Cependant, il n’est pas nécessaire d’en avoir peur, elle n’attaque pas l’homme par contre elle peut créer des contacts avec l’humain du fait qu’elle pénètre dans les maisons pour passer l’hiver au chaud.

Elle est craintive et toujours proche d’une cachette ce qui ne la rend guère dangereuse. En tout état de cause, il ne faut pas la taquiner !

Sa morsure est sans conséquences si ce n’est une douleur intense à l’endroit où elle a planté ses crochets.

Les araignées à ne pas garder chez soi

 Les 2 espèces que je vais citer sont sans nul doute des araignées que je ne garderais pas chez moi du fait de leurs morsures nécrosantes. 

Segestria florentina. La Ségestrie florentine est une grosse araignée pouvant atteindre 22mm. Elle est noire, ses chélicères irisées de vert et ses 3 premières paires de pattes dirigées vers l’avant  qui caractérisent cette bête.

am-13 Segestria_florentina
Segestria florentina

am-14

La morsure de cette ségestrie provoque une envenimation de type nécrosante (loxoscelisme) car elle a un venin à action digestive destructrice des protéines.

Elle se cache dans les trous de murs et y tisse une tanière tubulaire. On peut la rencontrer dans les vieux murs de pierre mais rarement à l’intérieur des maisons.

Loxosceles rufuscens, plus connue sous le nom de Recluse brune ou Araignée violoniste.

Tristement célèbre du fait des lésions nécrosantes résultant de ses morsures, on peut dire que cet animal de 9mm a défrayé la chronique ces dernières années.

am-15
Loxosceles rufuscens

Elle préfère la solitude et les endroits sombres et ne se montre que très rarement.

Elle tisse des toiles irrégulières, en forme de cône, qui lui servent de nid. Celui-ci lui sert de retraite pour la journée et est généralement construit dans un endroit calme où elle ne sera pas dérangée. Elle peut s’installer aussi bien en extérieur qu’en intérieur (caves, greniers, toilettes, placards, conduits d’air conditionné, boîtes de rangement, chaussures, etc.). Cette araignée sort la nuit à la recherche de proies.

Loxosceles rufuscens n’est généralement pas agressive, mais peut mordre lorsqu’elle est dérangée ou attaquée. Quelques personnes ont déjà été mordues dans leur lit en se roulant par inadvertance sur une araignée de ce type, d’autres en rangeant du matériel dans des réduits et d’autres encore en enfilant leur pantalons ou chemise alors que l’araignée s’y était réfugiée … prise au piège elle s’est défendue.

Comment attraper des araignées ?

En principe, je ne sors pas les araignées citées dans la première partie. Pour les autres (Zoropsis, Steatoda …) j’estime que le risque est trop élevé et que ce sont des hôtes trop indésirables pour les garder chez moi. Alors comment faire ? C’est très simple, je me muni d’une coupelle ou un verre et d’un papier type bristol. Il me suffit d’emprisonner l’araignée à l’aide de la coupelle (ou du verre) et de glisser soigneusement le papier entre le mur et le bord du récipient en faisant attention de ne pas blesser l’animal. Ensuite, il suffit d’attraper le tout et de mettre la bestiole gentiment dehors. Généralement, suite au stress occasionné par ce « déménagement » elle ne tentera pas de rentrer à nouveau et préférera chercher un autre refuge.

Il existe également des « balais » spéciaux pour attraper les araignées sans leur faire de mal.

Même si l’araignée n’est pas mordeuse (une Tégénaire par exemple) ne cherchez pas à l’attraper à la main, car vous risqueriez de la blesser gravement. De même qu’il est inutile d’essayer de la faire monter sur votre main ; ces animaux sont trop craintifs pour cela.

Voila ce que je pouvais vous dire. Sachez que ces animaux sont beaucoup trop utiles pour les écraser d’un coup de talon et que, sans les araignées, la vie serait tout simplement impossible sur terre de par le nombre d’insectes dont elles nous débarrassent au quotidien. Ce sont d’excellentes chasseresses et notamment de moustiques !

Michel FERNANDEZ

D’autres photos sur mon site : Mes photos Nature

5 comments on “Les araignées des maisons

  1. Alain HUET

    Tu nous épates par toutes tes connaissances et tu sais nous intéresser à des  » bestioles  » qui pour la plupart nous effraient.
    C’est toujours un plaisir de te lire.
    Amicalement

    Aimé par 1 personne

  2. Encore un article très intéressant. Merci Michel. Seb

    Aimé par 1 personne

  3. Me voilà rassurée après avoir lu ces commentaires , mais je préfère les ignorer quand même . Courageuse mais pas téméraire . Merci Michel .

    Aimé par 1 personne

  4. Article très instructif, cela me reconcilie avec ces « bestioles »
    Brigitte

    Aimé par 1 personne

  5. Claire Ortiz

    Promis, dorénavant je m’efforcerai de les mettre dehors gentiment … Merci Michel. Claire.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :