Photographie

Une rentrée photographique flamboyante malgré un marché morose !


La rentrée photo 2018 s’annonce déjà comme un cru exceptionnel, alors que l’industrie photographique est dans la tourmente. Les appareils compacts ont vu leurs ventes chuter, leurs acheteurs potentiels se tournant vers les smartphones dont les qualités photographiques ne cessent de croître. Les appareils reflex ont atteint leur maturité. Leur conception, jadis fort appréciée, constitue aujourd’hui leur principal handicap. Ils ne peuvent évoluer au rythme des hybrides dont l’absence de miroir dope le potentiel évolutif.

C’est Nikon qui a tiré le premier en annonçant ses deux hybrides 24×36, les Z6 et Z7. Puis vint l’annonce de Fujifilm, concernant le X-T3 qui aura la lourde charge de remplacer l’excellent X-T2. Alors que des rumeurs insistantes se propageaient sur la toile concernant l’annonce par Canon d’un hybride 24×36, Panasonic offrait une version mark II au Lumix LX100.

Canon annonce l’EOS R

Canon-EOS-R.jpg
(c) Canon

Il aura fallu attendre près de deux semaines après l’annonce par Nikon des Z6 et Z7 pour que Canon dévoile les caractéristiques de son hybride 24×36, l’EOS R. Ce dernier sera donc équipé d’un capteur Cmos de 24×36 mm atteignant 30,3 Mpx.

Le capteur de l’EOS R est doté du système autofocus « Dual Pixel AF » qui s’appuie sur  5 655 collimateurs. Selon Canon sa sensibilité serait de -6 IL (soit un 1IL de mieux que la concurrence). L’appareil propose un mode de détection des visages et de suivi du sujet. La détection de l’oeil comme chez Sony semble absente.  La mise au point pourra être effectuée en touchant l’écran tactile, orientable dans toutes les directions.

L’EOS R dispose d’un viseur électronique Oled de 3,69 millions de points, offrant un  grossissement de 0,71x.

Après un capteur dont la définition me semble très intelligente et un autofocus très prometteur , le tendon d’Achille semble venir de la vitesse. La rafale offre 8 images par seconde mais « s’effondre » à 5 i/s avec le suivi du sujet. Autant dire que les adeptes de la photo animalière ou sportive vont être frustrés.

L’obturateur mécanique, atteint le 1/8000ème de seconde. Il peut être secondé par un obturateur électronique permettant de déclencher sans aucun bruit.

Côté vidéo, l’EOS R peut filmer en 4K à 30 et 24 i/s et en full HD à 60 i/s. Contrairement aux appareils Sony qui atteignent le HD 1920, le mode 120 i/s doit se contenter du HD 720.

La mise en vente de l’EOS R est prévue pour le 9 octobre prochain au tarif de 2 499 €. Le premier objectif disponible en monture RF (la nouvelle monture de Canon pour hybride) sera le RF 24-105 mm f/4L IS nano USM vendu 1 199 €.

Premier avis : Canon a fait un choix très judicieux en limitant la taille de son capteur à 30,3 Mpx. Les caractéristiques du système autofocus promettent une très grande réactivité. Les premières informations concernant la photographie en basse lumière semblent indiquer que la montée du bruit est parfaitement maîtrisée jusqu’à 12800 ISO voire jusqu’à 25600 ISO (à vérifier).  Voilà pour les points positifs.

Pour ce qui concerne les points négatifs, le suivi autofocus à 5 images par secondes, l’absence de détection de l’oeil et la présence d’un seul slot pour carte mémoire confirment qu’il reste du chemin à parcourir avant d’arriver à la maturité des reflex hybrides Sony.

FUJIFILM X-T3, très attendu !

FUJIFILM-X-T3.JPG

Voici la copie du communiqué de presse que m’a envoyé Fujifilm concernant le X-T3.

Avec cette 4ème génération de la Série, le X-T3 bénéficie d’une refondation complète autour du tout nouveau capteur X-Trans CMOS 4 de 26MP rétro-éclairé et le processeur de traitement d’image « X-Processor 4 ». Il en résulte :

  • une superbe qualité d’image et grande capacité de suivi des sujets en mouvement sans black-out via une amélioration significative des performances de l’AF et du mode rafale.
  • et en première mondiale, un mode vidéo professionnelle au format 4K/60P 10 bits sur un appareil hybride APS-C.

Superbe qualité d’image et grande capacité de suivi des sujets en mouvement sans black-out via une amélioration significative des performances de l’AF et du mode rafale. En première mondiale, la vidéo professionnelle au format 4K/60P 10 bits sur un appareil hybride APS-C.

FUJIFILM Corporation (présidée par M. Kenji Sukeno) annonce la sortie du FUJIFILM X-T3 (« X-T3 »), le nouveau modèle d’appareil photo numérique hybride de la Série X reconnue pour sa technologie exclusive de reproduction des couleurs et sa qualité d’image exceptionnelle tant en photo qu’en vidéo. L’appareil sera disponible dès septembre 2018
Le nouveau modèle, X-T3, est équipé du nouveau capteur X-Trans CMOS 4 et du processeur de traitement d’image X-Processor 4, inaugurant ainsi la quatrième génération de la Série X.

Le « X-Trans CMOS 4 » est un capteur APS-C rétro-éclairé de 26,1MP doté de 4 fois plus de pixels de détection de phase – par rapport aux modèles précédents – répartis sur toute la surface du capteur. Il bénéficie d’un rapport S/N élevé et d’une plus faible sensibilité nominale de 160 ISO malgré une résolution de 26MP. La limite de fonctionnement de l’autofocus en faible luminosité a également été abaissée à -3IL permettant une mise au point précise en situation d’éclairage atténué (pour une scène éclairée d’une simple chandelle par exemple). Le « Processeur-X 4 » : Ce processeur dispose de 4 CPU (unités centrales de traitement) délivrant une vitesse de traitement d’image environ 3 fois plus rapide que celle des modèles précédents. Ce processeur est le premier au monde à fournir sur un appareil photo hybride un flux vidéo 4K/60P en 10 bits répondant ainsi aux besoins des vidéastes professionnels. Il est également en mesure de traiter instantanément des tâches complexes de traitement d’images telles que les modes exclusifs FUJIFILM « Effet Couleur Chrome » et « Ajustement Monochrome » (ce dernier propose en numérique un noir et blanc chaud ou noir et blanc froid, usuellement adoptés comme moyens d’expression en noir et blanc argentique).

Inaugurée en 2010 avec le X100, la Série sort en 2012 avec le X-Pro1 le premier modèle équipé du capteur X-Trans CMOS. Il s’appuie sur une matrice exclusive de filtres de couleur – issue de l’expertise photographique de FUJIFILM – qui propose, associée à un processeur de traitement d’image EXR Processeur Pro dédié, des performances exceptionnelles en résolution d’image et contrôle des artéfacts colorés. Depuis sept ans, la Série X a vu son couple capteur-processeur de traitement d’image évoluer, avec successivement le “X-Trans CMOS II” / “EXR Processor Pro II” du X-T1 en 2014, le “X-Trans CMOS III” / “X-Processor Pro” des X-Pro2 et X-T2 en 2016. Les trois générations ont constamment fait évoluer la qualité d’image et la réactivité de la Série X.

fujifilm-x-t3-dessus.jpg

Caractéristiques principales du X-T3

1. Nouveaux composants de la quatrième génération

Le nouveau capteur « X-Trans CMOS 4 » et nouveau processeur « X-Processor 4 » pour de plus hautes performances en résolution d’image, en reproduction des couleurs et en traitement d’image (le plus rapide de l’histoire de la Série X).

(1) Le X-T3 bénéficie du nouveau capteur « X-Trans CMOS 4 » (de 26,1MP, sans filtre passe-bas) au format APS-C de quatrième génération. Il met en œuvre une matrice exclusive de filtres de couleur propre aux capteurs X-Trans CMOS et destinée à maîtriser les effets de moiré et les artéfacts colorés. Il bénéficie pour la première fois d’une structure rétro-éclairée améliorant la résolution de l’image sans compromettre le rapport signal/bruit. La sensibilité de 160 ISO, auparavant accessible uniquement en mode de sensibilité étendue, intègre maintenant la plage de sensibilité normale. Elle est très utile pour les prises de vue en plein jour ou pour obtenir un bokeh délicat avec un objectif à grande ouverture.

(2) Le nouveau processeur de traitement d’image « X-Processor 4 » permet la mise en œuvre du « réglage monochrome » au sein des modes de simulation de film s’appuyant sur les technologies exclusives FUJIFILM afin de proposer une large diversité de rendus colorimétriques. Le noir et blanc chaud et le noir et blanc froid, simulant des rendus traditionnels de certains choix de papiers photographiques ou de révélateurs sont ici fidèlement reproduits numériquement pour élargir la gamme des expressions monochromes. Cette fonction est disponible aussi bien dans le mode « Monochrome » standard que dans le mode « ACROS » (lequel délivre des demi-teintes douces, des noirs profonds et de belles textures).

(3) « L’effet couleur chrome« , accessible jusqu’alors exclusivement sur l’appareil photo numérique moyen format hybride « GFX50S » FUJIFILM, est implémenté pour la première fois sur la Série avec le X-T3. Il propose des couleurs plus profondes et des dégradés délicats sur des sujets aux couleurs très saturées, tels que les fleurs aux couleurs vives, aux ombres profondes, un sujet photo particulièrement difficile lorsqu’il s’agit de reproduire fidèlement les dégradés. Grâce à la puissance de traitement à grande vitesse du X-Processor 4, cet effet peut être activé aussi bien sur des clichés en vue par vue qu’en mode rafale.

 

2. Les nouveaux algorithmes

Amélioration significative des performances de l’autofocus en basse lumière et du suivi des sujets en mouvement

(1) Le X-Trans CMOS 4 est doté de 2,16M pixels de détection de phase soit 4 fois plus que sur les modèles précédents , étendant ainsi la zone de l’AF à détection de phase AF à la totalité du capteur (pratiquement 100%). L’AF à détection de phase, à la fois rapide et précis, peut ainsi être utilisé même sur un sujet éloigné du centre du viseur. La limite de l’autofocus à détection de phase en faible luminosité a été descendue de 2 valeurs de lumination passant de -1IL à -3IL. Cela permet une mise au point précise dans des conditions difficiles telles qu’une scène éclairée de simples bougies ou pour la photographie de nuit. La vitesse de traitement élevée du X-Processor 4 associée à l’algorithme de détection de phase optimisé permet à l’appareil de rafraîchir la mise au point (AF) et l’exposition (AE) 1,5 fois plus fréquemment que sur les modèles précédents pour une mise au point automatique plus précise même pour des déplacements rapides et irréguliers sur toute l’image.

(2) La réactivité de la mise au point automatique avec détection du visage sur une personne en mouvement a été doublée par rapport aux modèles précédents . La mise au point automatique avec détection du regard est accessible en mode AF-C permettant de garantir un suivi précis de la mise au point, même pour des portraits en mouvements. Le X-T3 réalise des mises au point précises lors de la prise de vue de face comme de profil particulièrement dans des situations où l’AF avec détection du visage ou des yeux rencontrait des, auparavant, difficultés. La mise au point automatique avec détection du visage et du regard est également implémentée pour la vidéo afin de proposer des séquences fluides sur les personnages lors d’interview par exemple.

 

3. Des performances du viseur améliorées afin de mieux suivre un sujet en mouvement

(1) Le X-T3 bénéficie d’un EVF de haute résolution de 3,69 millions de points et un taux d’agrandissement élevé de 0,75x. Le délai d’affichage est de seulement 0,005 secondes et le taux de rafraîchissement d’environ 100 ips. Il assure un affichage fluide des mouvements permettant d’identifier précisément les mouvements d’un sujet et la mise au point. Contrairement aux modèles précédents, la prise de vue en rafale à 11 images par seconde avec l’obturateur mécanique ne nécessite plus l’usage de la poignée-grip verticale, ce qui permet une prise de vue rapide et continue avec un équipement léger et compact.

(2) Le nouveau mode « Visée sport » permet de travailler facilement sur des sujets en mouvement. Ce mode active environ 16,6 mégapixels (soit un recadrage de 1,25x) du viseur et ne prend des photos que dans cette zone. Il est particulièrement efficace pour la photographie de sport et la photo animalière, car il permet de contrôler les mouvements du sujet à l’extérieur du cadre de prises de vue et de profiter d’un temps de coupure (black-out) plus court. L’augmentation de la vitesse de décharge du capteur et le traitement à grande vitesse permettent un suivi AF/AE en rafale sans coupure (black-out) jusqu’à 30 images par seconde en mode 16,6 mégapixels (recadrage de 1,25), tout en bénéficiant d’un « Live View » fluide à 60 images par seconde pour garder le contact avec le sujet. La distorsion de type « rolling shutter » si typique de l’obturation électronique a été réduite de moitié par rapport aux modèles précédents.

(3) Afin de ne jamais rater l’instant décisif à cause d’un retard à l’obturation, le X-T3 bénéficie de la nouvelle fonction « Pre-Shoot », permettant à l’appareil de commencer à enregistrer des photos lorsque le déclencheur est enfoncé à mi-course. Jamais une occasion importante de prises de vue ne sera ratée à cause d’un décalage entre le moment où le déclencheur est enfoncé à fond et le moment où une photo est effectivement prise.

 

4. La conception axée sur une visée centrale de haute qualité pour une excellente opérabilité et maniabilité

(1) Le X-T3 hérite de la conception très appréciée du X-T2 avec le positionnement des couronnes de réglage sur le capot supérieur, le viseur central – pour plus de stabilité – et sa confortable prise en main. La déclinaison « Silver » est proposée en standard selon une tonalité plus classique que la teinte « Graphite Silver » précédemment proposée en édition limitée. Son style rappelant les appareils photo traditionnels est associé à une exceptionnelle fonctionnalité, ce qui en fait un équipement photographique où le plaisir se combine à l’efficacité.

 

(2) Améliorations de l’opérabilité et avancées en réponses aux demandes des utilisateurs

  • Le réglage dioptrique de l’EVF est verrouillable (et réglable en tirant puis tournant le bouton) afin d’éviter les changements de réglage involontaires durant les manipulations de l’appareil.
  • Pour une utilisation intuitive le X-T3 bénéficie d’un écran tactile à contraste plus élevé avec un angle de vision plus large et une meilleure opérabilité par rapport aux modèles précédents.
  • Le X-T3 hérite de certaines des caractéristiques du X-H1 telles que la hauteur des couronnes du panneau supérieur, les boutons du panneau arrière et les touches de commande avant et arrière.
  • Une prise pour casque audio est positionnée sur le boîtier pour une connexion centralisée de tous les accessoires nécessaires à l’enregistrement vidéo tels que le microphone et les appareils HDMI, pour une mobilité accrue en vidéo.
  • Le volet de la trappe donnant accès à la connectique est amovible afin de favoriser la mise en place des câbles HDMI, microphones, casques d’écoute. Cela facilitera la mise en place d’un « rig » pour le tournage d’un film.
  • Le terminal USB prend en charge l’USB Type-C (USB3.1 Gen1). Une batterie Anker peut être connectée pour augmenter de manière significative l’autonomie et la durée maximale d’enregistrement vidéo par charge.
  • Anker et PowerCore sont des marques déposées de « Anker Innovations Limited » ou de compagnies associées.

 

5. Des performances vidéo optimisées

(1) Il s’agit du premier appareil photo numérique hybride en mesure d’enregistrer sur une carte SD interne des vidéos au format 4K/60P 4:2:0 sur 10 bits. C’est aussi le premier appareil photo numérique hybride à capteur APS-C ou plus grand proposant une sortie HDMI 4K/60P 4:2:2:2 sur 10 bits. Les formats vidéo pris en charge intègrent le H.264/MPEG-4 AVC ainsi que le H.265/HEVC pour une meilleure compression des données. Ceci permet un débit élevé de 200Mbps pour un enregistrement en 4K/60P 4:2:0 sur 10 bits, ainsi que la sortie HDMI simultanée durant l’enregistrement. Les options de compression vidéo « ALL-Intra » et Long GOP sont disponibles. En « ALL-Intra », la vidéo est enregistrée à 400Mbps.

(2) La vitesse de lecture du capteur est environ 50% plus rapide que sur les modèles précédents, permettant une lecture rapide à 17msec de la vidéo 4K/60P. La distorsion en « rolling shutter » a été réduite pour une lecture confortable d’un sujet en mouvement rapide. La prise en charge par l’appareil d’un échantillonnage couleur 10 bits augmente la quantité des informations colorimétriques d’un facteur 64 fois par rapport au 8 bits. L’association avec une plage dynamique de 400% (soit environ 12 IL) permet de saisir des images avec une gradation riche telles qu’un paysage au coucher du soleil.

(3) L’introduction d’un nouveau traitement de réduction du bruit et la nouvelle fonction « 4K interframe noise reduction » réduisent le bruit d’un équivalent 2 IL. Le nouveau traitement de NR bénéficie d’une précision d’identification du bruit améliorée pour des performances de lissage du bruit optimisées. La fonction « 4K interframe NR » s’appuie sur des données différentielles entre les trames adjacentes pour réduire le bruit. La sensibilité minimale pour la prise de vue en F-Log et la plage dynamique 400% a été étendue par rapport aux modèles précédents de 800 ISO à 640 ISO répondant ainsi aux besoins des vidéastes.

(4) En plus de toutes ces fonctions, le X-T3 prendra en charge – après mise à jour du firmware prévue pour la fin 2018 – l’enregistrement vidéo en HLG (Hybrid Log Gamma), l’un des formats définis par les normes internationales BT.2100 de l’UIT-R. En réponse aux demandes des utilisateurs, la mise à jour du firmware doit également permettre au X-T3 de produire simultanément une simulation de film et des séquences en F-Log.

  • Disponible en 4K/29.97P, 25P, 24P, 23.98P, et FHD/59.94P, 50P, 29.97P, 25P, 24P, 23.98P quand H.265/HEVC est sélectionné. Non compatible H.264.
  • Disponible en 4K/29.97P, 25P, 24P ou 23.98P. Nécessite une carte SD de classe d’écriture vidéo V60 ou plus pour enregistrer au taux de 400Mbps

6. Nom du produit, date de disponibilité et prix

Nom du produit : Appareil photo Numérique FUJIFILM X-T3
Disponibilité : 20 septembre 2018

Prix de lancement :

  • Boîtier nu X-T3 (noir ou « silver ») : 1499,00 € TTC
  • Kit boitier X-T3 + XF 18-55mm F2.8-4 R LM OIS : 1899,00 € TTC
  • Poignée-grip verticale VG-XT3 : 329,00 € TTC
  • Pour plus de détails et les supports d’information, consultez la page http://fujifilm-x.com/x-t3/

 

Premier avis sur le X-T3

Même si j’utilise aujourd’hui du matériel SONY (RX 100 Mark III – RX 10 Mark IV et deux A 7 Mark III), j’adore la marque FUJIFILM dont j’ai utilisé les boîtiers pendant plusieurs années. Avec le X-T3, FUJIFILM avait la lourde tâche de remplacer un boîtier devenu mythique. À la lecture des caractéristiques ci-dessus, force est de reconnaître que Fuji ne s’est pas contenté d’une simple mise à jour. La marque prête une grande attention aux remarques des utilisateurs et, chaque nouvelle version de ses boîtiers, bénéficient de nombreuses améliorations.

Un seul regret : le capteur n’est toujours pas stabilisé, mais il fallait bien en garder pour le récent X-H1 !

 

Panasonic Lumix LX100 II : Le bon élève !

panasonic-LX100II.jpg

La version II du LX100 conserve l’ADN de son prédécesseur. Le positionnement des différentes touches et molettes est strictement identique à la version initiale, mais attention, cela ne veut pas dire que le nouveau venu se contente de légères améliorations. L’excellente optique de la version 1 a été reconduite. Il s’agit d’un équivalent 24-75mm disposant d’une ouverture de f/1,7-2.8 et de la stabilisation.

Pour améliorer la tenue en main, le revêtement du grip est maintenant granuleux.

Un nouveau capteur fait son apparition, passant de 12 à 17 Mpx, sans filtre passe bas.  Il est à noter que l’image conserve la même définition de 17 Mpx quel que soit le ratio de capture 4/3, 3/2, 16/9 ou format carré.

Le viseur électronique est toujours doté de 2,76 Mpts. Il est désormais doté du mode Live View Boost pour les conditions de prise de vues en basse lumière. L’écran arrière devient tactile et atteint une définition de 1,24 Mpts.

Le LX100 mark II propose les fonctions suivantes : un mode Photo 4K, le mode composition de séquence permettant de superposer plusieurs photos, les modes Post Focus et Focus Stacking, le mode noir et blanc L.Monochrome D et les réglages d’effets de grain. Un mode Starlight AF facilite, quant à lui, la prise de vue de ciels étoilés avec une mise au point optimisée.

Le buffer de l’appareil a été amélioré. Il offre une meilleure autonomie en rafale puisqu’il est désormais possible d’enchaîner 33 vues en Raw à 5,5 i/s contre 9 sur le LX100.

Le LX100 Mark II sera disponible au mois d’octobre prochain pour un tarif annoncé à 949 €.

 

La photo aérienne dispose de nouveaux outils !

Avec les MAVIC 2 PRO et MAVIC 2 ZOOM, le constructeur chinois DJI renouvelle sont offre en matière de drones grands publics. Le premier nommé (MAVIC 2 PRO) bénéficie d’une toute nouvelle caméra développée par Hasselblad (récemment rachetée par DJI). Cette caméra bénéficie d’un grand capteur 1 pouce de 20 Mpx qui promet de très belles images en 4K et d’un objectif f/2.8-11 (équivalent 35mm) disposant d’un profil couleur sur 10 bits.

Le MAVIC 2 ZOOM qui conserve le capteur de la génération précédente, offre un zoom optique 2X et numérique 4X. Pour une description plus complète, voir la vidéo ci-dessus.

 

L’ACTU : Soyons objectif !

Et oui l’actu de la rentrée photo ne concerne pas que les nouveaux hybrides Nikon et Canon, le Fujifilm X-T3, le Panasonic LX100 II ou encore les appareils volant de chez DJI. De nouveaux objectifs viennent d’être annoncés, certains sont même déjà disponibles à la vente. Citons :

Le Nikon AF-S NIKKOR 500mm f/5.6E PF ED VR

Capture d’écran 2018-09-23 à 11.26.24.png
Crédit : Nikon

Le Tamron SP 15-30 f/2,8 Di VC USD G2

tamron-sp-15-30mm-f28-di-vc-usd-g2_a041e_style_180724-1400x1050.jpg
sony-fe-400mm-f-2.8-gm-oss2.jpg
Crédit : Sony

 

Les Sigma Art en monture Sony FE

  • SIGMA 14mm F1.8 DG HSM | Etui fourni
  • SIGMA 20mm F1.4 DG HSM |Etui fourni
  • SIGMA 24mm F1.4 DG HSM |Etui et pare-soleil fournis
  • SIGMA 35mm F1.4 DG HSM |Etui et pare-soleil fournis
  • SIGMA 50mm F1.4 DG HSM |Etui et pare-soleil fournis
  • SIGMA 70mm F2.8DG MACRO | Etui et pare-soleil fournis
  • SIGMA 85mm F1.4 DG HSM | Etui et pare-soleil fournis
  • SIGMA 105mm F1.4 DG HSM | Etui, pare-soleil et collier de pied fournis
  • SIGMA 135mm F1.8 DG HSM | Etui et pare-soleil fournis

 

Voilà pour ce petit tour d’horizon, non exhaustif, des nouveautés de la rentrée. Je vous souhaite à toutes et à tous une excellente journée.
Jean-Michel


 

2 comments on “Une rentrée photographique flamboyante malgré un marché morose !

  1. BENAMARA KHELIL

    Bonjour et merci pour toutes ces infos bien détaillées sur les nouveautés de la rentrée, en particulier sur le Fujifilm XT3 qui nous fait rêver avec ses nouvelles techniques. Bonne journée

    J'aime

  2. gerald larroude

    Il serait temps que les fabricants d’optique que sont Tamron et Sigma se penche sur des optiques compatibles Hybrides

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :