Safari photo au Kenya


Bienvenue au Masaï-Mara

Fermez les yeux ! Imaginez… une savane blonde, infinie, au cœur de l’Afrique sauvage, où paressent des hordes d’éléphants dans les marais. Écoutez… les rugissements rauques des lions mâles, le claquement des sabots des zèbres, gazelles et antilopes. N’ayez pas peur d’être réveillés en pleine nuit par le ricanement lugubre de la hyène ou le mugissement de l’hippopotame. Jusqu’à présent, tous ces sentiments n’étaient que de vagues promesses, des rêves d’évasion remis à plus tard, faute de temps ou d’argent… Mais, pour qu’ils se réalisent, il faut croire en ses rêves, c’est ce que j’ai fait et cette fois-ci c’est la bonne, le 31 janvier à 6h05, je m’envolerai de Toulouse pour Nairobi (Kenya). Destination finale, le camp de brousse du photographe animalier Tony Crocetta situé en bordure de la rivière Mara.

Comme vous le savez, le blog « Émotions numériques » vise deux objectifs : vulgariser la pratique de la photographie et proposer des « carnets de route » visant à aider ceux qui préparent un voyage vers la destination proposée. Je n’oublie pas non plus ceux qui n’ont pas la chance de pouvoir partir, en espérant que mes récits et mes photos leur permettent de s’évader et de voyager sans bouger de chez eux.

Après cet article d’introduction, je vous en proposerai deux autres avant de partir. Le premier sera consacré au matériel photo que j’emporte avec moi et aux choix que j’ai dû faire pour respecter le poids autorisé par les compagnies aériennes (je parle bien entendu du bagage cabine limité à 12 kg). Le second article sera consacré aux différents réglages des mes boîtiers, réglages qui tiennent compte à la fois de la faune et de l’environnement qui m’attend au Masaï-Mara. Les posts suivants seront consacrés aux différents safaris, un le matin et un autre l’après-midi et cela pendant 9 jours.

Si la connexion Internet le permet, je posterai directement depuis le camp de brousse, sinon, il faudra attendre mon retour le 11 février pour découvrir les articles suivants.

Enfin, sachez que je ne pars pas seul, pour ce voyage, je serai accompagné de mon fidèle compagnon de route Jean-Claude Morin. Il m’a déjà suivi au Costa-Rica, en Inde, à Cuba, au Vietnam et maintenant au Kenya.

Le Kenya : en bref !

Le Kenya, c’est une quarantaine de parc nationaux et de réserves animalières. Lorsque l’on dit « Kenya« , on pense automatiquement au mot « safari » tant ce pays et cette activité sont liés. Contrairement à d’autres pays d’Afrique, le Kenya a rapidement compris l’importance de protéger ses animaux, véritable manne financière. C’est pourquoi la politique du pays est entièrement tournée vers la préservation des espèces. Le Kenya, c’est le royaume des Big Five (Lions, léopards, Rhinocéros, Éléphants et Buffles). La chasse est interdite au Kenya depuis 1977. Mais surtout, ne croyez pas que ce pays vit uniquement de ses ressources touristiques ; le Kenya est aussi le premier producteur mondial de café, de thé et de fleurs coupées.

Le Kenya : le moment idéal ?

Le choix du Kenya doit beaucoup à la crise du covid 19. Pourquoi ? Ce pays m’attirait depuis très longtemps, en raison de ses paysages merveilleux et de l’abondance de sa faune, mais il me repoussait aussi à cause du tourisme de masse. Combien de fois n’ai-je pas entendu : « nous étions une vingtaine de 4×4 autour d’un lion… ». Et cela, ce n’est pas le tourisme que je recherche. Alors, pour mes précédents safaris, je choisissais systématiquement le Bénin et son magnifique parc de la Pendjari. Puis le covid est arrivé, et les transports aériens se sont raréfiés. Alors, je me suis dit que c’était sans doute le moment idéal pour visiter le Kenya… Je vous dirai dans une vingtaine de jours si j’ai eu raison !

Le choix de Melting Pot Safari

De nombreux opérateurs proposent des safaris au Kenya. Pour certains, cela se limite à vous loger, à vous nourrir et à vous fournir un guide qui vous trimballera en 4×4 dans la nature, pendant quelques jours. C’est un minimum, mais c’est insuffisant. Pour profiter au maximum d’un safari photo, il ne faut pas choisir un voyagiste traditionnel, mais un pro de la photo, quelqu’un qui a identifié vos besoins et va s’employer à les satisfaire.

Personnellement, j’ai choisi de faire confiance à l’entreprise Melting Pot Safaris, créée par un photographe animalier français de renom, Tony Crocetta et son ami, guide naturaliste kenyan, Simon Chebon. Leur objectif : faire découvrir le meilleur du Kenya aux voyageurs francophones en organisant des safaris originaux au plus près de la nature. Le camp de base de leur structure est un authentique camp de brousse, idéalement situé dans un coin confidentiel de la mythique réserve du Masai-Mara. Pour répondre totalement aux attentes des photographes, rien n’a été laissé au hasard. La flotte de véhicules 4×4 a été transformée : habitacle rallongé, larges fenêtres panoramiques, et double toit ouvrant. Pour plus de confort, chaque 4×4 n’accueille que 4 personnes. Tous les véhicules Land Cruiser sont équipés du kit de support de portière pour tête pendulaire. En option, aménagement pour prise de vue au ras du sol et permis hors-piste officiel.

Descriptif Journalier

Une toile de tente destinée à accueillir les clients de Melting Pot Safari. Même en pleine brousse, le confort est présent !

Jour 1 – 31 janvier 2022 : arrivée à Nairobi Jomo Kenyatta Airport en soirée. Accueil et transfert sur Roussel Guest House. Nuit sur place.

Jour 2 – 1er février 2022 : petit déjeuner et départ vers 8 h 00 pour la réserve nationale du Masaï-Mara. Environ 5 heures de trajet avec les arrêts. Installation pour 9 nuits dans le camp de brousse situé au bord de la rivière Mara. Déjeuner et premier safari l’après-midi.

Jour 3 à jour 10 – du 2 au 9 février 2022 : safari matin. Déjeuner. Repos. Safari après-midi. Souper.

Jour 11 – 10 février 2022 : dernier safari jusqu’à 10 heures. Déjeuner puis route vers l’aéroport de Nairobi pour le retour en France.

Ce qui nous attend !

Vidéo tournée en août 2021 par un groupe hébergé au camp de Melting Pot Safaris au Masaï-Mara.

La vidéo ci-dessus, donne une bonne idée de la faune locale ainsi que des paysages qui nous attendent. Il semble évident que les cartes mémoire vont chauffer…

Me voici arrivé au terme de cet article d’introduction. Si certains d’entre vous se sont déjà rendus au Kenya, leur retour d’expérience dans les commentaires sera le bienvenu. Le prochain article sera consacré au matériel photo que j’emporte avec moi.

À très bientôt les amis !

Jean-Michel

6 réflexions sur “Safari photo au Kenya

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s