Photographie

Le mode manuel pour gagner en rapidité


Non, je vous rassure je vais très bien et j’assume pleinement le titre de ce nouvel article. Le « mode manuel » peut vous permettre de déclencher plus rapidement et de saisir ce que les photographes avertis appellent « l’instant décisif » avec beaucoup plus de célérité.

Certaines photos nécessitent un temps de réaction très court. Je pense particulièrement à la photo de rue, mais c’est également vrai pour la photo de sport. L’autofocus n’est pas toujours très réactif, surtout lorsqu’il s’agit de photographier une personne en mouvement. C’est pourquoi je vais vous fournir une méthode qui vous permettra de vous en passer.

Le problème posé par l’autofocus

Vous déambulez dans la rue à la recherche d’un sujet intéressant quand une situation assez cocasse s’offre à vos yeux. Vous ne disposez alors que d’une ou deux secondes pour :

  • allumer votre appareil s’il était éteint,
  • placer le viseur devant votre oeil,
  • faire la mise au point sur votre sujet,
  • cadrer correctement votre image,
  • déclencher.

Vous disposez donc de moins d’un quart de seconde pour réaliser chacune des opérations ci-dessus. C’est bien trop et, généralement, l’action sera terminée lorsque vous appuierez sur le déclencheur…

L’allumage de l’appareil et la mise au point sont les opérations les plus chronophage. Pour peu que vous vous trouviez dans un endroit peu éclairé (dans un passage sous terrain, à l’ombre d’une petite ruelle, etc.) vous risquez en plus de voir l’autofocus « patiner » ce qui aura pour effet de vous faire rater votre photo.

La solution ? Le mode manuel !

Concernant l’allumage de l’appareil : je vous conseille de laisser votre appareil allumé en permanence. Appuyez régulièrement à mi course sur le déclencheur afin d’éviter que votre boîtier ne passe en veille. Ce faisant, vous venez de résoudre le premier problème. N’oubliez pas d’emporter avec vous une deuxième batterie si votre boitier est gourmand en énergie, ce qui est le cas du mien (Monsieur Fuji si tu m’entends… ).

Concernant le problème posé par l’autofocus :  Même si l’autofocus ne met qu’un quart de seconde pour faire le point, c’est un quart de seconde de trop, c’est aussi le risque de voir le système de mise au point « patiner » et de rater une très belle image.

La solution consiste à passer en mode manuel puis de régler son boîtier afin de bénéficier d’une zone de netteté suffisamment importante pour que tout ce qui se passer devant vous soit net. Cette technique, basée sur l’optimisation de la profondeur de champ, s’appelle le Zone Focusing.

Dans une image vous trouvez généralement une première zone qui va du flou au net, puis une deuxième zone parfaitement nette que l’on a coutume de nommer « profondeur de champ » et enfin une troisième zone partant du net vers le flou (voir illustration ci-dessous)

DSCF0741.jpg

C’est l’ouverture du diaphragme qui conditionne la profondeur de champ. Une ouverture de f/2.8 donnera une profondeur de champ bien moins importante qu’à f/11.

image1
Avec un objectif 35mm en APS-C, une ouverture de f/4 et la distance de mise au point réglée sur 3 mètres, la profondeur de champ s’étend de 2,08 m à 5,38 mètres.

Si maintenant je règle d’ouverture à f/8, tout en conservant une mise au point à 3 mètres, la profondeur de champ passe de 1,59 m à 26,18 mètres.

image2

C’est la zone nette, représentée en gris sur les illustrations ci-dessus, qui nous intéresse. En photo de rue ou de reportage votre sujet doit se situer dans une tranche de distances idéale. Si le sujet est proche il remplira le cadre, s’il est un peu plus éloigné, il s’intégrera à son environnement. Avec un équivalent 35mm en 24×36, la zone dans laquelle doivent se trouver les sujets s’étend généralement de 1m à 10m. Nous allons donc rechercher à forcer la netteté sur cette zone.

La technique du Zone Focusing est donc différente en ce sens que l’on ne cherche plus à faire la mise au point sur le sujet, on prépare une zone de netteté et l’on se contente de déclencher lorsque le sujet se trouve à l’intérieur de cette zone. Votre temps de réaction  est considérablement réduit car maintenant vous cadrez et vous déclencher.

Comment régler votre appareil ?

Désactiver l’autofocus

La première chose à faire est de désactiver l’autofocus. Placez l’interrupteur AF sur la position M (manuel).

Régler l’ouverture

Il va maintenant falloir régler l’ouverture. Vous avez le choix entre f/8 – f/11 et f/16. C’est la luminosité ambiante qui va conditionner votre choix. Par forte luminosité (en plein soleil par exemple) vous pourrez aller jusqu’à f/11 voire f/16. Si le ciel est nuageux choisissez f/8. Attention à ne jamais ouvrir plus qu’à f/8 car à f/5.6 à f/4 ou à f/2.8 la profondeur de champ ne sera pas suffisante.

Réglez la sensibilité

Réglez maintenant votre boîtier en ISO auto et limitez la valeur maximale à 1600 ISO si vous shootez en couleur et à 3200 ISO si vous travaillez en noir et blanc.

 Réglez la profondeur de champ

Pour allons calculer la zone de netteté en s’appuyant sur un logiciel anglais, simple d’utilisation et très pratique. Il s’agit de : Bokey simulator & depth of field calculator ce qui en bon français veut dire « Simulateur de bokeh et calcul de profondeur de champ ».

Capture d’écran 2016-03-31 à 10.33.13.png

Vous ne devez intervenir que sur les zones encadrées en rouge :

  1. Choisir le système métrique.
  2. Sélectionnez ensuite la focale de votre objectif : ici c’est 23mm sur un boîtier APSC ce qui est équivalent à un 35mm sur un boitier 24×36.
  3. Sélectionnez une ouverture
  4. Sélectionnez la marque est le type de votre boitier.
  5. Sélectionnez la distance que vous afficherez sur la bague de distance de votre objectif.
Canon-50mm.jpg
Bague de distance réglée sur 3 mètres

Si votre objectif ne dispose pas de bague de distance référez-vous aux informations affichées dans le viseur ou sur l’écran du boîtier.

Capture d’écran 2016-03-31 à 10.45.35.png

Comment lire les informations de l’illustration ci-dessus :

Rappelez-vous que nous avons réglé la bague de distance sur 3 mètres. La mention « In front of subject » indique la zone nette se trouvant devant la distance sélectionnée soit, pour le graphique ci-dessus, 1,41 mètre. Cela ne veut pas dire que la zone de netteté commence à 1,41 m du photographe mais qu’elle commence à 3,00 – 1,41 = 1,59 mètre. La mention suivante « Behind subject : 23,18 » correspond à la zone de netteté à partir de 3 mètres.

Ainsi, le graphique ci-dessus indique que pour un objectif équivalent à un 35mm sur un APS-C, le choix d’une ouverture de f/8 et la bague de distance réglée sur 3 mètres la zone de netteté s’étendra de 1,59 m à 26,18 m, ce qui me semble parfait pour la photo de rue.

 

Quelques réglages en fonction de votre objectif

Pour un boitier APS-C genre FUJIFILM X-T1

Objectif 23 mm équivalent 35mm en 24×36 :

  • f/8 sur 2.5m : net de 1,44m à 9,49m environ
  • f/8 sur 3m : net de 1.59m à 26,18m environ (réglage conseillé)
  • f/8 sur 3.5m : net de 1,72m à l’infini
  • f/11 sur 2m: net de 1,10m à 10,44m environ (réglage conseillé)
  • f/11 sur 2.5m : net de 1,24m (environ) à l’infini (réglage conseillé)

Pour un boitier Full frame genre Canon 6D ou 5D Mark III

Objectif  35mm :

  • f/8 sur 2.5m : net de 1,69m à 4,81m environ
  • f/8 sur 3m : net de 1.90m à 7,10m environ
  • f/8 sur 3.5m : net de 2,09m à 10,77m environ
  • f/11 sur 2m: net de 1,31m à 4,22m environ
  • f/11 sur 2.5m : net de 1,51m à 7,36m environ
  • f/11 sur 3m : net de 1,67m à 14,58m environ (réglage conseillé)

Conclusion

Le « zone focusing » est une technique très fiable qui vous séduira si vous faites beaucoup de photos de rue. Même si les explications de l’article vous paraissent un peu compliquées au début, c’est en fait très simple. Pratiquez et vous vous apercevrez que le mode « Manuel » est vraiment très performant.

Je vous conseille de vous constituer un petit tableau que vous laisserez dans votre sac photo. Il vous permettra de régler rapidement votre appareil en fonction des conditions de prise de vue.

A très bientôt !

Jean-Michel

 

3 comments on “Le mode manuel pour gagner en rapidité

  1. chander17

    Je ne comprends pourquoi il faut mettre l autofocus en manuel??

    J'aime

    • A partir du moment où vos réglages vous permettent de bénéficier d’une très grande zone de netteté, par exemple de 1,50 m à 30 mètres, l’autofocus ne sert plus à rien puisque tout ce qui se trouve dans la dite zone sera net. En désactivant l’autofocus, vous évitez aussi le phénomène de « pompage » (lorsque l’appareil ne parvient pas à faire le point).

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :