Sony / Panasonic : La guerre continue…


Pendant de longues années, les fabricants de bridges ont produit des appareils de qualité « douteuse ». Un zoom énorme permettant de tout faire et un prix relativement bas suffisaient à assurer les ventes.

En 2013, les choses ont changées. Sony avec son RX 10 et, 10 mois plus tard, Panasonic avec le FZ1000 ont décidé de s’attaquer au marché des photographes experts et semi-pro, en proposant des bridges haut de gamme. La recette : un boîtier expert proposant de nombreux raccourcis, un autofocus très réactif, un viseur très correct mais surtout un très bon objectif et un grand capteur de 1 pouce.

Les tests des magazines photo et surtout l’accueil du public prouvent que Panasonic à remporté la première manche. Le zoom deux fois plus long (400mm au lieu de 200) du Panasonic est très certainement à l’origine de ce succès. Ajoutons à cela que le Panasonic permettait de filmer en 4K ce que ne faisait pas le Sony RX10.

Deux ans plus tard (2015), Sony, capitalisant sur les bonnes bases de son RX10, sort le RX10 II. Au menu : un nouveau capteur de 20 Mpx avec mémoire DRAM intégrée, un viseur à la définition doublée (2,35 millions de points) et la vidéo au format 4K. Mais le prix de vente bondit de 33% par rapport à son prédécesseur… Trop proche de son aîné en matière de fonctionnalités, le nouveau venu ne fait pas mieux que l’excellent Panasonic Lumix FZ1000, beaucoup moins cher et doté, dès sa sortie, de la vidéo 4K. Nouvel échec !

sony-2
Sony RX10 Mark III

2016, la guerre continue… Mais cette fois Sony semble avoir tiré des leçons de ses échecs. Le tout nouveau RX 10 Mark III est pourvu d’un magnifique zoom signé Zeiss de 24-600mm. Sony offre à son nouveau bridge la polyvalence qui lui manquait.  Ajoutez à cela une très jolie qualité de construction, une belle montée en ISO (1 diaphragme de plus que son prédécesseur), des rafales de 6 à 15 images seconde, une excellente réactivité, des fonctions vidéo très complètes, un bon viseur électronique et un boîtier tropicalisé. Bref un quasi sans faute. Mais il faudra quand même débourser 1600 euros pour s’offrir la bête… Même pour un excellent bridge ça fait cher !

La guerre continue…

Avec l’excellent RX10 Mark III, Sony reprend l’avantage. Son boîtier, plus polyvalent, ouvre grand les portes de la photographie animalière tout en proposant des fonctions vidéo élaborées. Reste à savoir si les utilisateurs voudront mettre 1000 euros de plus qu’un FZ1000 pour gagner 200mm de zoom.

Pour consulter le test complet du nouveau bridge Sony, c’est par ici : test complet Sony RX10 mark III.

Mais ce nouveau produit est vraiment très qualitatif. Il jette un gros pavé dans la mare de Monsieur Panasonic. Gageons que ce dernier ne restera pas longtemps sans répondre…

A très bientôt !

Jean-Michel

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s