Photographie

Les Conures veuves Espagnoles


La Conure veuve (Myiopsitta monachus), également appelée Perriche veuve, Perruche veuve, Perruche moine, Perruche-souris ou encore Perruche jeune veuve, est une grande Perruche de 29cm et d’une envergure de 48cm pour un poids de 100g.

Elle est verte avec le front et la poitrine gris pâle. Ajoutez des plumes bleues foncées et bleues pâles sur les ailes et la queue et voilà un très bel oiseau à portée d’un objectif photo de moyenne focale car, peu craintive, elle se laisse volontiers approcher.

conure-01.jpg

La Conure veuve est un oiseau très vocal avec un vocabulaire très étendu. Au repos comme en vol, elle émet des cris parfois stridents de telle sorte que, la plupart du temps, on l’entend avant de la voir !

Originaire du Brésil, du Paraguay et de l’Argentine, des colonies, généralement issues de lâchers sauvages, se sont toutefois installées et acclimatées dans certaines régions d’Europe, notamment en Espagne et dans le sud de la France (Montpellier, Marseille, Toulon … )

Pour ma part, c’est en Espagne que j’ai rencontré cette espèce pour la 1ere fois, non loin de la Frontière Française dans le Parc Naturel des Aiguamolls de l’Empordà (dont je vous parlerai dans un prochain article) où un groupe d’oiseaux était très occupé à édifier un nid au sommet d’un pylône électrique.

carte-01.jpg

conure-02.jpg

C’est en suivant les allées venues de l’une d’entre elles que j’ai réalisé mes premiers clichés. A l’aide de son bec tranchant, elle coupait des bouts de branches pour l’amener au nid et se posait à quelques mètres de moi. Je suis resté immobile, mon appareil fixé sur le monopode et la prunelle rivé à l’œilleton, l’oiseau ne se souciait pas de ma présence, me permettant de ce fait de réaliser de superbes photos.

conure-03.jpg

Des incursions régulières dans ce parc Naturel, m’ont permis ainsi d’observer les évolutions des colonies de Conures veuves, comme la construction d’un nouveau nid sur le pylône électrique à proximité du bâtiment principal.

conure-04.jpg

D’autres colonies sont très facilement observables dans la station balnéaire de Roses, toujours en Espagne, où vous pourrez les trouver dans les palmiers bordant la plage où elles établissent leurs nids en se délectant, au passage, des dattes produites par l’arbre.

carte-02.jpg

conure-05.jpg

conure-06.jpg

Leur menu comprenant habituellement une large variété de fruits et de graines sauvages ou cultivées, on peut donc également les rencontrer dans certains jardins. Sur la photo ci-après, elles consomment des boules de cyprès.

conure-07.jpg

Oiseaux grégaires, les Conures veuves vivent en couples ou en bandes de plusieurs oiseaux. Des scènes de tendresses entre individus peuvent faire l’objet de photos attendrissantes.

conure-08.jpg

conure-09.jpg

Voilà pour le portrait de ce bel oiseau, fort sympathique et facile à photographier, pour autant que vous respectiez sa quiétude, bien entendu …


Article proposé par : Michel Fernandez

9 comments on “Les Conures veuves Espagnoles

  1. Michel Fernandez possède des connaissances naturalistes impressionnantes et nous gratifie encore d’un très beau reportage, merci.

    Aimé par 1 personne

  2. article documenté, photos vivantes, on voit que Michel connait bien ces oiseaux , qui ne sont pas sans rappeler
    certains membres de photoclubs…. ( beauté du plumage et surtout générosité du ramage…). merci Michel

    Aimé par 1 personne

  3. Superbes ! J’ai vu ces beaux oiseaux dans un parc à Barcelone sans savoir ce que c’était … lacune maintenant comblée grâce à toi. Merci Michel.

    Aimé par 1 personne

  4. Alain HUET

    J’ai eu l’occasion de voir ces oiseaux à Barcelone dans le parc Gwell sans toutefois pouvoir les photographier ( pas le matériel adapté à l’époque ).Merci pour ce beau reportage.
    Amicalement

    Aimé par 1 personne

  5. Laurence

    Les photos sont superbes et le texte bien documenté..bravo Michel de nous faire partager ta passion..

    Aimé par 1 personne

  6. Jean-Claude Morin

    La perruche à collier, elle a colonisé la Belgique et la région Parisienne. C’est une espèce invasive qui vit en concurrence avec les moineaux domestiques, les étourneaux sansonnet et les sittelles torchepot. Elles ressemblent fort aux conures veuves, mis à part un tout petit collier rouge sur le cou du mâle. Elles ont l’habitude vivre en groupe et possèdent un cri caractéristique bruyant qu’elles répètent à qui mieux mieux en volant.

    Aimé par 1 personne

  7. c’est bien ce je disais… oiseaux superbes et attachants , quoi que très « présents ».

    Aimé par 1 personne

  8. Ma photo de perruche vue au parc Gwell , aura enfin un nom !!!!
    Merci Jean-Michel de nous faire profiter de tes connaissances et ….. de tes charmants commentaires !
    Dany

    Aimé par 1 personne

  9. MAURER Roland

    Bonjour Monsieur Jean-Michel NOLLEVAUX

    Merci pour toutes les informations, conseils clairement présentés et les superbes photos que vous nous transmettez, c’est un régal.

    Juste une constatation au sujet de la publicité jointe; dans celle des cinq meilleurs antivirus, il nous est présenté en N°1 le produit Total AV comme un produit gratuit, ce qui est faux. C’est une solution de fait payante annuellement et un produit à tiroir, un prix pour chaque option.

    Cordialement à vous Roland MAURER

    >

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :