Photographie

Le Lézard ocellé (Timon lepidus)


Aujourd’hui je vais changer de sujet, après les oiseaux on passe aux reptiles. Bientôt le printemps et la sortie du magnifique Lézard ocellé.

Atteignant une longueur de 70 cm (soit près de 2 fois la taille du Lézard vert occidental), le Lézard ocellé est le plus grand lézard d’Europe.

Des observations d’individus de 90 cm ont même été rapportées notamment dans les Pyrénées-Orientales en France !

 

lo-00.jpg

Le Lézard ocellé vit dans les pelouses sèches et milieux ouverts légèrement embroussaillés, typiques du milieu méditerranéen dans le sud-ouest de l’Europe. Il fait partie des espèces patrimoniales du Sud de la France.

Son comportement territorial et sa rareté ont fait de ce saurien un animal adulé par les collectionneurs et terrariophiles jusqu’au 19ème siècle. Il est aujourd’hui protégé et sa capture est strictement interdite.

Néanmoins, cette protection n’empêche pas la constante régression de sa population ces dernières années sur le territoire Français et même Européen.

Le Lézard ocellé fait en effet partie des sept espèces de reptiles menacées d’extinction en France, sur les 37 répertoriées en 2009. Il est classé en tant qu’espèce vulnérable sur la liste rouge nationale. Sa fragilité et sa régression ont donné lieu à un Plan National d’Actions afin d’enrayer le déclin. Ainsi on constate que de nombreuses populations de la région sont localisées et précaires.

La caractéristique de ce magnifique lézard est la présence de taches d’un bleu vif (ocelles) disposées sur 2 ou 3 rangées sur les flancs.

lo-02.jpg

Ce reptile a un corps et une queue massifs, avec une tête triangulaire et un museau arrondi. Ses pattes sont robustes et ses griffes longues et recourbées. Sa queue est légèrement plus grande que le corps.

Sa couleur est un mélange de jaune, de vert et de noir avec un motif réticulé. La face ventrale est jaunâtre à verdâtre, tout comme la gorge, qui elle n’est jamais bleue.

Les adultes pèsent de 130 à 180 g, les plus gros mâles atteignent les 350 grammes.

À leur naissance, les individus présentent une robe brune et les ocelles sur les flancs sont blancs, cerclés de noir.

lo-03
Jeune Lézard ocellé âgé de quelques jours

Progressivement leur livrée se rapproche de celle des adultes, par mues successives et les taches blanches deviennent bleues.

 

lo-04.jpg
Jeune Lézard ocellé âgé de quelques semaines

Les mâles sont plus trapus et ont une tête plus massive et large, les bajoues sont très gonflées. La couleur de la robe est également bien plus vive et contrastée, avec un vert intense.

Les femelles sont habituellement de couleurs plus ternes. La coloration des ocelles bleues est généralement moins forte et leur taille est plus réduite.

 

lo-05.jpg
Lézard ocellé Mâle
lo-06.jpg
Lézard ocellé Femelle
lo-07.jpg
Couple de Lézard ocellé la femelle est au premier plan
lo-08.jpg
Couple de Lézard ocellé la femelle est à droite

L’iris est jaune chez les jeunes et rougeâtre chez les adultes. Leur face ventrale est toujours plus claire, allant vers le blanc.

lo-09.jpg
Jeune Lézard ocellé
lo-10.jpg
Lézard ocellé adulte

Les combats des mâles en période d’accouplement sont violents. Beaucoup de vieux individus en conservent des séquelles, notamment sur le dessus de la tête. Ceci s’explique aussi du fait que les mâles sont très territoriaux et rarement grégaires.

Les femelles pondent de fin mai à début juillet sous des pierres. L’éclosion a lieu généralement en septembre.

C’est lors de sa thermorégulation, à laquelle il consacre l’essentiel des mois de mars, avril et septembre, que l’on peut apercevoir ce splendide Lézard, profitant directement du soleil sur les roches.

lo-11.jpg

Particulièrement farouche envers l’homme il est difficile à approcher.

Vif et rapide, il n’hésite pas à se réfugier dans un abri (trou, terrier…) en cas d’inquiétude. Sa fuite se fait souvent à grande distance du danger potentiel. Bon grimpeur, ses griffes lui permettent de s’accrocher aux arbres, aux parois rocheuses, aux murs en béton et d’évoluer assez aisément sur ces surfaces.

 

lo-12.jpg

Acculé, il adoptera une posture défensive, face à l’agresseur, yeux exorbités, dressé sur ses pattes avant, bouche grande ouverte et tentera de mordre qui s’y osera.

lo-13.jpg

Sa morsure est sans danger, mais surprenante par la pression exercée. Agrippé, il ne lâche pas facilement prise.

Le Lézard ocellé est essentiellement insectivore, frugivore dans certaines régions mais également son opportunisme alimentaire peut l’amener à chasser des vertébrés.

Ainsi ses menus peuvent se composer de divers insectes (préférentiellement des Coléoptères), de lombrics, d’escargots, de jeunes rongeurs, d’oisillons, d’amphibiens et même … de lapereaux !

La taille de ses proies varie de 3 à 100 mm, selon la taille du lézard. Il s’attaque volontiers à des espèces généralement évitées par d’autres prédateurs, car coriaces et agressives : Scorpions ou scolopendres notamment. Il peut à l’occasion effectuer des sauts pour attraper des proies en vol.

Comme tout animal, il possède également des prédateurs, parmi lesquels on citera : le Milan noir, l’Aigle botté, le Circaète Jean-le-Blanc, l’Aigle de Bonelli, le Milan royal, le Vautour percnoptère, l’Autour des palombes, l’Aigle royal, la Buse variable et le Grand duc d’Europe.

Voila ce que je pouvais vous dire sur ce magnifique Lézard.

Rappelez-vous que les reptiles sont protégés sur tout le territoire et même sur toute l’Europe et que le Lézard ocellé est en voie d’extinction donc, si vous avez la chance de le rencontrer, ne le dérangez ; pas la distance de fuite de l’animal est d’environ 7m utilisez de préférence une longue focale pour le photographier car il ne se laissera pas approcher et s’il est malpoli comme celui

ci- dessous, il vous tirera la langue avant de fuir.

lo-14.jpg

Michel


Article proposé par Michel Fernandez le 18 février 2018. Retrouvez d’autres photos sur son site, c’est par ici : Mes photos nature.

12 comments on “Le Lézard ocellé (Timon lepidus)

  1. Merci pour toutes tes connaissances. Elles apportent indéniablement une plu valu au photographe de la faune et de la flore (car je sais à quel point tu es féru également dans ce domaine). @ bientôt.

    J'aime

  2. Alain HUET

    Voilà très très longtemps que je n’avais plus revu un si beau lézard. Cela nous rappelle que la nature est truffée de belles choses mais comme tu le dis ces espèces sont fragiles et il nous appartient de tout faire pour les conserver.
    Merci pour ces belles images.

    Aimé par 1 personne

  3. Jean-Claude Morin

    Un article didactique comme on aimerait en voir plus souvent. Les reptiles étants souvent les mal aimés et pourtant ils sont si utiles!

    Aimé par 1 personne

  4. Sébastien C

    Encore un article très complet et compréhensible par tous les amoureux de la nature. Et que dire de la qualité des photos… Merci.

    Aimé par 1 personne

  5. Très intéressant, comme d’habitude. J’ai vu un tel lézard dans mon jardin à plusieurs reprises, pendant deux ans, mais il a disparu : les chats l’auraient-ils fait fuir ? Ou bien leur arrive-t-il de changer de territoire ?
    Merci Michel.

    Aimé par 1 personne

  6. Superbe on en voit peu c est un très beau reptile.
    Chouette reportage!!!!

    Aimé par 1 personne

  7. Merci Michel pour cet article très instructif dont la lecture apprivoise l attention et l envie d en savoir plus.
    À Ferrieres Poussarou des lézards verts viennent s accoupler devant la maison. Lui a une tête colorée de bleu, elle plus fine est toute verte. Sont ils aussi protégés ?

    Aimé par 1 personne

  8. Dany selin

    Tres instructif . Car, pour ma part , la peur des reptiles et un handicap lors de balades !. Grâce à tes reportages
    Je pense pouvoir apprivoiser au fil du temps mes craintes .
    Danette

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :