Photographie

Nikon Coolpix P1000 : quand le marketing prend le pas sur la raison…


Avant même que la Photokina n’ouvre ses portes, certaines marques annoncent déjà leurs nouveautés. C’est le cas de Nikon qui lève le voile sur son Coolpix P1000, un appareil photo numérique né de l’hybridation d’un bridge et d’un télescope…

Le Nikon Coolpix P1000, bridge haut de gamme de la marque, se pose en concurrent direct des Sony RX10 IV et Panasonic FZ2000. Voyons avec quelles armes se nouveau-né entend mener la bataille.

nikon-coolpix-p1000.jpg

Si le Coolpix P1000 était une arme de guerre, ce serait sans aucun doute un canon à longue portée ; doté d’un zoom 125X équivalent à un 24x3000mm ce bridge est capable d’atteindre des cibles très lointaines.  Mais nous savons tous que les très longs zooms ne peuvent fonctionner correctement que s’ils sont accompagnés d’une stabilisation efficace. Dans ce domaine, Nikon annonce un gain de 5 IL grâce au stabilisateur 5 axes équipant son boîtier. Mais revenons un peu sur ce zoom exceptionnel. Il est composé de 17 lentilles réparties en 12 groupes (dont 5 verres ED et un verre Super ED), d’un diaphragme à 7 lamelles est d’une ouverture glissante de f/2.8 à f/8.  Le Coolpix intègre également un zoom numérique permettant d’atteindre le 6000mm…

Ce boîtier semble donc posséder de solides arguments pour la photographie animalière, mais il dispose d’un tendon d’Achille : son capteur. Et oui, tout n’est pas rose comme nous allons le voir. Pour permettre de fabriquer un très long zoom sans que son poids ne rende l’appareil photo inutilisable, il faut un tout petit capteur… Le Coolpix P1000 utilise un modèle 1/2,3” CMOS de 16,8 Mpx pouvant atteindre 1600 ISO.  Comme je le répète souvent sur ce blog, la qualité des images est influencée par la qualité de l’optique montée sur l’appareil et la taille de son capteur. Plus le capteur est grand, plus il parviendra à emmagasiner la lumière et plus il offrira de dynamique (écart entre les hautes et basses lumières).

La taille du capteur réduite à 1/2,3″ ne permettra pas au Coolpix P1000 de luter contre les deux meilleurs bridges du moment : Sony RX10 IV et Panasonic FZ2000, tous deux équipés d’un capteur 1 pouce, beaucoup plus grand. L’optique équipant le Coolpix P1000 ne pourra pas non plus rivaliser avec le 24-600mm f/4 du Sony ou le très bon 480mm du Panasonic. Alors, pour faire bonne figure Nikon à pourvu son bridge d’un écran orientable (mais pas tactile) et de la possibilité de filmer en 4K à 30 images par secondes… Ce ne sera pas suffisant ! En effet, la qualité d’un zoom se juge grâce à la qualité des images qu’il permet d’obtenir et non par sa longueur focale. À 3000 mm le zoom du Coolpix est fermé à f/8. Il laissera passer quatre fois moins de lumière que le Sony à 600mm et cette lumière sera traitée par un capteur bien plus petit que celui du Sony. Je vous laisse imaginer le résultat en matière de qualité d’image.

Le dictat du marketing

Attention, rien n’indique que les images présentées dans cette vidéo ont été réalisées à la plus longue focale !

En affublant son nouveau bridge d’un 3000mm, Nikon a cédé aux sirènes du marketing. Ce faisant, la marque ternit son image en démontrant que l’argent l’emporte sur l’intérêt du client qui lui souhaite la meilleure qualité d’image possible. Dans ce domaine, Nikon n’a pas la même démarche que Sony ou Panasonic.

Alors si vous souhaitez vous offrir un 3000 mm qui vous permettra de réaliser des images « bof », qui sera totalement inutilisable l’été à cause des perturbations de l’air dues à la chaleur, mais qui soulagera votre compte bancaire de près de 1100 euros, foncez !

Si vous recherchez un bridge qualitatif offrant le meilleur rapport qualité/prix actuel, tournez-vous vers le Panasonic FZ2000. Enfin, si vous recherchez la meilleure qualité d’image possible, le maître incontesté reste aujourd’hui le Sony RX 10 IV, grâce à son fabuleux 24-600mm f/4.  Je vous en proposerai un test terrain prochainement.

À bientôt

Jean-Michel

0 comments on “Nikon Coolpix P1000 : quand le marketing prend le pas sur la raison…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :