Quand l’oeil est là !


Au mois d’août, je vous présentais les photographies de Camille Gaubert, une stagiaire surdouée dont les rapides progrès m’avaient stupéfait. Aujourd’hui, c’est Pierre, un autre stagiaire qui prend la relève. Il ne sait pas que je vais publier ses photos, c’est une surprise que je veux lui faire, c’est aussi un hommage à son travail et à ses progrès.

Lorsque Pierre « Le Parisien » m’a contacté pour faire un stage de 3 jours, il voulait parfaire ses connaissances techniques. Je lui ai donc proposé un stage axé sur le paysage afin de travailler les notions de choix du sujet, de cadrage, de profondeur de champ et de mesure de l’exposition.  Puis je lui ai proposé de consacrer une journée à la photo de rue, genre photographique qu’il n’avait jamais pratiqué. La photo de rue est certainement la meilleure discipline pour apprendre à maîtriser son boîtier et travailler son regard.

Pour les non initiés, la « street photographie », comme on a coutume de la nommer, est un genre photographique intrusif. Pourquoi photographier une personne que l’on ne connait pas ? Partant de ce principe, chaque prise de vue peut paraître comme un viol de l’intimité de la personne photographiée. Le formateur que je suis doit donc expliquer la démarche artistique poursuivie par la discipline. La rue est un théâtre vivant et le personnage photographié un acteur. Ce n’est pas l’acteur qui intéresse le photographe, mais l’interaction qu’il a avec son environnement. Après quelques recommandations concernant les réglages du boîtier et quelques astuces permettant de photographier discrètement, le stagiaire est lancé dans l’arène. Ce fut le cas pour Pierre. A la fin de la journée de stage je devais constater combien il avait pris plaisir à l’exercice.

Rentré à Paris, Pierre me confirma qu’il pratiquerait régulièrement cette discipline. La photo de rue était entrée dans sa vie et il avait parfaitement compris la démarche artistique. Il n’était plus question de violer l’intimité des gens mais de leur donner un rôle pour raconter une histoire ou rendre une image vivante et originale.

Je vous laisse découvrir le travail de Pierre « Le Parisien ». N’hésitez pas à laisser un commentaire, je suis certain que cela lui fera plaisir. Cliquez sur les photos pour lancer le diaporama.

Merci Pierre et encore bravo pour la qualité de tes images.

A très bientôt.

Jean-Michel

Publicités

2 commentaires sur « Quand l’oeil est là ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s