Proxi ou Macrophotographie ?


Lorsqu’on débute en photographie rapprochée, il n’est pas toujours simple de faire la différence entre « Proxi-photographie » et « Macrophotographie ». Nous allons donc aborder le sujet dans un esprit de clarification.

 

On a coutume d’appeler macrophotographie toute technique permettant de photographier des sujets de petite taille en gros plan. Cette définition s’apparente en réalité à la photographie rapprochée, discipline elle-même divisée en trois catégories : la macrophotographie, la proxi-photographie et la photomicrographie dont nous ne parlerons pas ici car elle nécessite l’emploi d’un microscope.

Le rapport de grandissement

Le rapport de grandissement — aussi appelé rapport de reproduction — permet de différencier les différentes catégories constituant la photographie rapprochée. Les fiches techniques de tous les objectifs estampillés « macro » indiquent le rapport de grandissement maximum qu’ils permettent d’atteindre.

Voici comment le rapport de grandissement est présenté sur ces fiches : Rapport de grandissement = Taille du sujet sur l’image / Taille du sujet dans la réalité

Il s’agit donc d’un rapport de grandeur entre la dimension du sujet photographié, sur le capteur, et la dimension du sujet dans la réalité. Il peut être exprimé par deux chiffres séparés de deux-points ou une barre de fraction.

  • si la taille du sujet sur le capteur est égale à la taille du sujet dans la réalité, le rapport de grandissement peut ainsi être noté ainsi 1:1 ou 1/1. On parle alors de macrophotographie.
  • si la taille du sujet sur le capteur est deux fois plus petite que la taille du sujet dans la réalité, le rapport de grandissement peut alors être noté 1:2 ou 1/2. On parle maintenant de proxi-photographie.

Prenons un exemple simple pour bien comprendre le rapport de grandissement. Si j’imprime la photo ci-dessous au format 10×15 cm puis à nouveau au format 30×45 cm, j’aurai multiplié par trois la taille de l’image, mais je n’aurai pas changé la taille occupée par le sujet dans l’image. Dans le cas de la photo ci-dessous le papillon occupera toujours la moitié de la largeur de la photo. Le rapport de grandissement restera donc inchangé.

macro-6

Si maintenant je recadre mon image, comme c’est le cas ci-dessous. Le papillon occupe maintenant une grande partie de l’image. J’ai donc modifié le rapport de grandissement. Le rapport de grandissement peut être modifié de trois manières différentes :

  1. En zoomant sur le sujet.
  2. En s’approchant du sujet au maximum, ce que permet plus facilement un objectif « macro » puisque la distance de mise au point est très réduite.
  3. En recadrant l’image originale afin que le sujet occupe une plus grande place dans l’image.

macro-7.jpg

La proxi-photographie

macro-4.jpg

On considère qu’un cliché entre dans la catégorie de la proxi-photographie lorsque le rapport de grandissement est compris entre 1/2 et 1/10. L’image du sujet sur le capteur sera donc de 2 fois à 10 fois moins grande que sa taille réelle.

La macrophotographie

macro-3.jpg

La macrophotographie inclut quant à elle un rapport de reproduction égal ou supérieur à 1/1, c’est-à-dire que le sujet photographié apparaît au moins à sa taille réelle sur le capteur de l’appareil photo.

Pour obtenir ce rapport de grandissement, il convient d’utiliser un véritable objectif macro disposant du rapport 1/1. Attention, tous les objectifs estampillés « macro » n’offrent pas ce rapport de grandissement. Le prix de vente d’un l’objectif macro constitue également un indicateur : les objectifs permettant le rapport 1/1 se vendent entre 700 et 1500 euros (pour un 180mm macro stabilisé).

macro-1.jpg

macro-2.jpg

Important !

En macrophotographie le rapport 1/1 indique que l’objet photographié à la même taille dans la vie réelle que sur le capteur, mais à condition qu’il s’agisse d’un capteur plein format (24×36 mm), qui sert d’étalon.

En conséquence, pour les capteurs plus petits, il faudra tenir compte du facteur de grossissement du capteur.

Ainsi, si vous photographiez une pièce de monnaie d’un centimètres de diamètre avec un objectif macro au rapport 1/1 :

  • Elle mesurera 1 centimètre sur un capteur plein format (Reflex haut de gamme) ;
  • Elle mesurera 0,66 centimètre sur un capteur APS-C Nikon (facteur de grossissement de 1,5) ;
  • Elle mesurera 0,50 centimètre sur un capteur Micro 4/3

La macrophotographie du pauvre

Peut-on faire de la macrophotographie sans objectif macro ? La réponse est oui et c’est même assez simple. Il suffit d’acquérir une bonnette de qualité comme la Raynox DCR-250 dont j’ai déjà parlé sur ce blog ou encore des bagues allonges comme celles figurant sur la photo ci-dessous.

Capture d’écran 2017-10-01 à 13.27.30.png

 

En résumé

La proxi-photographie permet de capturer des sujets de petite taille de façon à ce que l’on puisse les distinguer convenablement à l’image, tandis que la macrophotographie se différencie par sa capacité à montrer ce qu’il serait impossible à l’œil humain de distinguer sans dispositif optique.

Les deux catégories se distinguent donc également par des compositions quelque peu différentes : là où la proxi consiste bien souvent à montrer un sujet de petite taille dans son environnement proche, la macro peut donner à voir des détails anatomiques.

Pour information, voici la liste des différents capteurs. Sur la partie droite figurent le coefficient de grandissement du capteur.

Capture d’écran 2017-10-01 à 09.11.49.png

Un peu de math, mais pas trop…

Imaginons ceci : Vous possédez un boitier Full frame dont le capteur mesure 24x36mm, avec lequel vous avez photographié une pièce de monnaie de 1 centimètre de diamètre. Vous faites un tirage de cette photo au format 24 x 36 cm, soit 10 fois plus grand que la taille du capteur. Si la pièce de monnaie mesure 10 cm sur votre tirage vous êtes au rapport 1/1. Si elle est plus petite vous êtes en proxi.

Prenons un autre exemple : vous prenez la même photo mais cette fois avec un bridge Panasonic FZ1000 dont le capteur mesure 13,2 x 8,8mm. Le facteur de grandissement de votre capteur est de 2,7. En effectuant le même tirage que ci-dessus, vous serez au rapport 1/1 si votre pièce de monnaie mesure 10 (tirage 10 fois plus grand que la taille du capteur full frame) x 2,7 (facteur de grossissement du capteur) = 27 cm. C’est à dire que la pièce ne tiendrait plus en entier dans l’image.

Vous comprenez maintenant l’avantage de posséder un petit capteur lorsque l’on fait de la macro.

Les meilleurs ouvrages pour devenir un as de la macro

macrophotographie.png

La Macrophotographie : Au-delà du Rapport 1:1 – Astuces, Matériel, Techniques, Budget… 

Capture d’écran 2017-10-01 à 13.36.13.png

Les secrets de la macro créative: Techniques – Composition – Esthétique.

Capture d’écran 2017-10-01 à 13.39.19.png

Pratique de la photo rapprochée de Bryan Peterson.

Voilà, j’espère que ces quelques explications permettront à celles et ceux qui éprouvaient des difficultés à faire la part des choses entre Proxi et Macro.

À très bientôt !

Jean-Michel

Publicités

5 commentaires sur « Proxi ou Macrophotographie ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s