Photographie

Connaissance de la nature : La perruche à collier


Après vous avoir parlé de la Conure veuve (Myiopsitta monachus), quoi de plus normal que d’évoquer sa proche cousine : La Perruche à collier (Psittacula krameri).

La Perruche à collier est une grande Perruche de 40 cm de longueur, dont la moitié concerne la queue. Son poids est de 140 g, pour une envergure de 48 cm. Elle affiche un plumage tout en nuances de vert et de jaune. Son bec est rouge vif avec la mandibule inférieure noire, son œil est bleu cerclé de rouge.

Le mâle se distingue de la femelle à sa gorge noire se prolongeant sur les côtés du cou en un mince collier noir qui s’étend ainsi que par une mince bande rouge sur la nuque.

pc-01.jpg

pc-02.jpg

Comme la Conure veuve, la Perruche à collier est un oiseau très vocal. Qu’elle soit perchée sur un arbre ou en vol, elle émet des cris stridents qui ne passent pas inaperçus et trahissent sa présence.

La distribution de cette grande Perruche est très vaste. Elle est naturellement répartie sur les zones tropicales elle est présente en Asie mais également en Amérique et Afrique centrale. Des colonies, généralement issues de lâchers sauvages, se sont toutefois installées et acclimatées un peu partout dans le monde (y compris en France).

Cette espèce n’est pas menacée. En effet, dans son habitat naturel et dans la majorité des régions où elle a été introduite, elle est même relativement abondante ; Pour exemple, à Bruxelles, la population est estimée à plusieurs milliers d’individus.

Son adaptabilité à l’Homme et à ses activités est à l’origine de son augmentation démographique et spatiale.

Encore moins craintive que la Conure veuve, elle se laisse approcher très facilement et vient même manger quasiment dans la main la nourriture qu’on met à disposition des oiseaux.

Grégaires, les Perruches à colliers vivent en couples ou en bandes de plusieurs individus. La reproduction nécessite des zones boisées comprenant des arbres troués, tels que les platanes en ville.

pc-03.jpg

J’ai rencontré cette espèce pour la 1ère fois, à Banyuls sur mer, dans les Pyrénées orientales, en pleine ville où un groupe d’oiseaux était très occupé à nourrir ses petits. Ils avaient nichés dans les trous des platanes.

carte-01.jpg

pc-04.jpg

pc-05.jpg

Les nombreuses branches et le contre-jour m’obligeaient à me déplacer sans cesse afin de prendre les meilleurs clichés possibles. Les oiseaux quant à eux ne prêtaient aucune attention à moi, me permettant ainsi de les photographier.

pc-06.jpg

pc-07.jpg

pc-08.jpg

Certains couples affichaient des scènes de grandes tendresses…

pc-09.jpg

La Perruche à collier se nourrit essentiellement de fruits et de graines. Opportuniste, elle n’hésite pas à venir se servir dans les jardins privés et les vergers, cet oiseau a d’ailleurs localement mauvaise réputation en raison des dommages qu’il cause.

Voilà encore un bel oiseau, sympathique et facile à photographier …


Article proposé par Michel Fernandez – Découvrez ses photos sur http://www.mes-photos-nature.fr/

 

0 comments on “Connaissance de la nature : La perruche à collier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :