Photographie

Les Chrysididae ou Guêpes coucou


Parmi les insectes, il existe un ordre très fourni et coloré ; celui des Hyménoptères.

Insectes ailés, pour la plupart et … piqueurs, car c’est ici que ce trouvent les abeilles, guêpes et autres frelons.

Mais c’est également au sein de ce même ordre que nous découvrons l’une des familles les plus belles et les plus colorées du groupe : les Chrysididae.

DSC_0179_DxO

Les Chrysididae composent un très grand groupe cosmopolite (plus de 3000 espèces décrites) de guêpes parasitoïdes ou cleptoparasites.

Les représentants de cette famille sont aisément reconnaissables à leurs couleurs métalliques rutilantes, variables selon les espèces ou le sexe. Ainsi, ces petits insectes possèdent tout ou diverses parties du corps colorées : rouge-cuivré, rubis, pourpre, jaune d’or, vert émeraude, bleu clair à violacé… d’où leurs nombreux noms vernaculaires : guêpe-bijou, guêpe d’or, ou encore guêpe verte et guêpe de feu.

DSC_3249_DxO

DSC_2323_DxO

DSC_0180_DxO

L’éclat brillant de leurs téguments est de nature physique ; de très fines lamelles de 4 ou 5 microns d’épaisseur constituent la couche externe de la cuticule et décomposent la lumière de façon différente selon les régions du corps. De plus, le corps est profondément et densément ponctué ce qui accentue et multiplie la réfraction de ces couleurs vives. Ce sont de véritables objets d’orfèvrerie.

Chrysis rutilans2_DxO
Chrysis rutilans
Hedychrum nobile2_DxO
Hedychrum nobile

En France, leur taille varie généralement entre 5 et 8 mm de long, mais peut atteindre 13 à 15 mm chez deux espèces méridionales (Stilbum calens et Parnopes grandior) ou descendre jusqu’à 3 ou 4 mm pour les plus petites !

Stilbum calens_DxO
Stilbum calens

Elles sont extrêmement répandues sur tous les continents (excepté l’Antarctique), et certaines espèces sont devenues envahissantes.

Les guêpes du genre Chrysididae, insectes pollinisateurs, se nourrissent de nectar qu’elles prélèvent sur les plantes.

Comme la majorité des autres espèces d’insectes, ils ont six pattes, deux paires d’ailes, deux antennes, des ocelles sur la tête… Les antennes ont 12 ou 13 segments.

Elles semblent n’avoir que deux ailes, mais celles de derrière, plus petites, sont accrochées à celles de devant avec de petits crochets minuscules.

Ce ne sont pas des insectes dangereux pour l’homme, car elle ne piquent pratiquement jamais, leur système de dard est très réduit. Lorsqu’elle est menacée, son abdomen au dessous concave lui permet de se rouler en boule comme un tatou, n’exposant que son exosquelette bien rigide.

L’absence de dard tient du fait qu’elle ne capture pas d’insecte pour les paralyser, mais ne fait qu’utiliser d’autres insectes, principalement les larves, pour y pondre les œufs qui vont ensuite les parasiter eux-mêmes.

C’est de là que vient leur surnom de guêpes-coucou, en référence à l’oiseau, le Coucou gris, qui pond aussi ses œufs dans le nid d’autres espèces.

Une fois que l’accouplement a eu lieu, la femelle va donc simplement se promener et inspecter les fente et trous pour trouver des nids ou des alvéoles de guêpes. Elle en profite pour pondre ses œufs sur une des larves (ou une des proies de celle-ci) pendant que la guêpe solitaire est partie chasser. L’œuf éclot et la larve mange l’hôte, jusqu’à ce qu’elle grossisse suffisamment.

DSC_3952_DxO

DSC_3702_DxO

Après plusieurs métamorphoses, la larve carnivore va devenir ce qui ressemble à une petite chenille. Une fois adulte, elle se nourrira principalement de pollen et de sève des plantes.

Les Chrysididae sont la proie des araignées, des oiseaux, des grenouilles … Elles sont nuisibles pour une multitude d’espèces d’insectes, mais pas pour les animaux ni l’homme.

Voila un bien bel insecte qui peut faire la joie des amateurs de macrophotographie … à condition toutefois d’ouvrir l’œil.

Hedychrum nobile_DxO
Hedychrum nobile

Michel FERNANDEZ

D’autres photos sur mon site : mes photos nature

4 comments on “Les Chrysididae ou Guêpes coucou

  1. Encore un très bel article avec plein de photos wahou !

    Aimé par 1 personne

  2. Claire O.

    … et en effet ça vaut la peine d’ouvrir l’œil. Merci Michel.

    Aimé par 1 personne

  3. Laurence

    Super article animalier qui nous apprend beaucoup sur ces très jolis insectes..on va les regarder différemment maintenant..

    Aimé par 1 personne

  4. Christiane Couré

    merci pour det article interressant et ces belles photos ,je vais essayer d’ouvrir l’oeil car je ne l’ai jamais vu.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :