Photographie

8 cas où il est préférable de shooter en jpeg plutôt qu’en RAW


Si vous suivez ce blog depuis de longs mois, vous connaissez les avantages offerts par le format RAW. Mais savez-vous qu’il est des situations où il vaut mieux utiliser le JPEG ? Allez, suivez-moi, je vous dis tout !

La prise de vue en Raw est largement perçue comme la meilleure approche pour obtenir, au final, des JPEG très qualitatifs. Mais cela ne veut pas dire qu’il faille immédiatement  abandonner le format JPEG lors de la prise de vue.

De plus en plus de photographes citent les nombreux avantages de la prise de vue au format JPEG par rapport au format RAW. Cette réflexion prend du sens lorsque l’on sait  que les appareils photo numériques deviennent de plus en plus intelligents, et qu’ils sont  désormais hautement personnalisables. Le traitement effectué par le boîtier rend les fichiers JPEG directement exploitables.

Il ne s’agit pas d’utiliser indifféremment un format ou l’autre, mais plutôt de savoir ce qui convient le mieux dans une situation donnée. Aussi, voici huit avantages de la prise de vue en JPEG.

 

1. Des fichiers plus légers apportent de nombreux avantages

qualite-image.jpg

Bien que la taille de fichier d’une image dépende en partie de ce que vous capturez, le poids des images brutes (RAW) est significativement supérieur à celui des fichiers JPEG. Cela peut atteindre un rapport de deux à sept fois.

Le remplissage plus rapide de vos cartes mémoire sera l’inconvénient le plus immédiat, et il faudra généralement plus de temps pour que ces images soient enregistrées par le boîtier sur votre carte mémoire. Le besoin en disques durs sera également plus important ce qui signifie qu’il vous faudra investir plus d’argent pour stocker vos photos.

Bien sûr, une alternative consiste à capturer des images Raw petites ou moyennes, bien que cela ne soit pas toujours approprié si vous souhaitez tirer le meilleur parti du capteur de votre appareil photo.

 

2. Une rafale plus rapide

rafale.jpg

Vous pratiquez la photo de sport ou la photographie animalière ? La mémoire tampon de votre appareil photo se remplira plus rapidement si vous capturez des images Raw et JPEG simultanément. Idem pour des images au format RAW, ce qui risque de ralentir les rafales.

Passer à l’option JPEG vous permettra de résoudre tous ces problèmes. Lorsque le JPEG est utilisé sur certain boîtiers, il est possible de remplir la carte mémoire avec une seule rafale, sans voir le débit de la rafale baisser. Si cela ne sert à rien, c’est tout de même important de savoir que le JPEG ne ralentira pas la cadence de tir de votre appareil. Assurez-vous simplement que votre carte mémoire est assez rapide pour gérer un grand flux d’images, car cela pourrait constituer un goulot d’étranglement.

 

3. Le format JPEG oblige une certaine rigueur

automne.jpg

L’utilisation du format RAW rassure le photographe, car il sait qu’en cas d’erreur d’exposition il bénéficie de suffisamment de latitude pour corriger son image. Il n’en n’est pas de même du format JPEG.

Le format JPEG pardonne moins les erreurs, ce qui oblige le photographe à une certaine discipline. Mais rassurez-vous, les boîtiers modernes disposent de ressources permettant d’assurer une parfaite exposition à vos images en JPEG.

La première de ces ressources nous vient de l’affichage des hautes lumières. Une fonction du menu permet de demander au boîtier de faire clignoter les zones surexposées. Ainsi, vous pourrez corriger l’exposition plus facilement.

La deuxième de ces ressources nous vient de l’histogramme. Sur un reflex, consultez l’histogramme après chaque prise de vue en JPEG et corrigez éventuellement l’exposition en conséquence. Sur un hybride c’est encore plus simple car l’histogramme vous renseigne en temps réel.

Enfin, pensez à utiliser la loupe pour vérifier la netteté sur votre sujet.

 

4. Le traitement des JPEG du boîtier est souvent suffisant

Panasonic-S1R

Bien que vous puissiez obtenir d’excellents résultats grâce au post-traitement, il est tout à fait possible que votre appareil fasse un excellent travail juste après la prise de vue.

Les boîtiers actuels sont suffisamment sophistiqués pour traiter instantanément les pixels défectueux, réduire le bruit uniquement dans des zones spécifiques de la scène, et éclairer  les zones sombres pour mieux équilibrer les expositions. Il est donc judicieux de tirer parti de ces fonctions qui permettent de gagner du temps.

L’appareil photo offrira également de nombreuses options de préréglage de couleur, et la majorité des modèles vous permettront de modifier les paramètres individuels de ces préréglages ou d’en créer de nouveaux, si aucun ne vous convient.

 

5. Correction instantanée des défauts produits par les objectifs

L’un des avantages des boîtiers numériques vient du fait que l’appareil photo peut  traiter automatiquement un certain nombre de corrections d’objectif mineures, telles que le vignettage, la distorsion et l’aberration chromatique.

Bien sûr, il est possible d’appliquer celles-ci à des fichiers Raw à l’aide d’un logiciel, mais la commodité des corrections instantanées en JPEG est très appréciable.

 

6. Vous n’avez pas toujours besoin du Raw

Bien sûr, c’est une bonne idée que de s’en tenir au format Raw lorsque les images sont importantes. Mais pour les prises de vues occasionnelles, les fêtes de famille, avez-vous réellement besoin du RAW ?

 

7. Compatibilité instantanée et utilisation

mac.jpg

Dès que vous capturez un fichier JPEG, il est prêt à être utilisé et pris en charge par une large gamme de périphériques. Si vous avez besoin de l’envoyer rapidement à quelqu’un ou de le télécharger sur un réseau social, ou encore de l’imprimer, de le copier ou simplement de l’afficher sur un ordinateur ou un autre écran, vous pouvez le faire.

En revanche, les fichiers RAW nécessitent des logiciels spécifiques qui ont été mis à jour pour prendre en charge votre boîtier. Les fichiers provenant de nouveaux modèles en particulier peuvent même ne pas être pris en charge par votre programme d’édition, ce qui signifie que vous devez attendre (et/ou acheter) une mise à jour du fabricant avant de l’éditer.

 

 8. Le gain de temps

Le gain de temps est l’un des plus grands avantages de la prise de vue au format JPEG. Vos images sont exploitables directement ce qui signifie que vous pouvez rapidement les montrer, les trier et les stocker.

 

Conclusion

Rien n’est écrit comme vous pouvez le constater. Mais il est simple de comprendre que les photos importantes – pour moi les photos commerciales destinées à mes clients – doivent être prises en RAW. Pour les autres, le format JPEG peut largement suffire dès lors que l’on est attentif aux réglages lors de la prise de vue.

Le format RAW sera également utilisé lors de conditions difficiles (fort contrejour par exemple).

Bonne journée !

Jean-Michel

7 comments on “8 cas où il est préférable de shooter en jpeg plutôt qu’en RAW

  1. Merci pour l’article
    je partage.

    J'aime

  2. Laurence

    Oh pétard tu vas faire plaisir à mon Anne Marie avec cet article!!!
    Tu nous sapes le travail de longue haleine qu on a réussi avec elle.. enfin elle shootait en raw et patatras elle va lire ton article et nous renvoyer dans nos cordes!!!!
    Mdr😂😂😂

    J'aime

  3. Bien observé et ne pas hésiter à passer en’jpeg effectivement ! La première fois que j’ai utilisé le mode hdr j’ai été obligé d’abandonner le format raw et avec toutes les alertes possibles de nos apn il est vrai que le raw ne se justifie pas toujours. Lorsque j’ai repris mon activité photo et découvert le numérique, tu devais impérativement shooter en raw !!! Et une bonne petite claque aux idées reçues. Merci pour cette mise au point.

    J'aime

  4. BENAMARA KHELIL

    Bonjour. Je viens d’acheter un Fujifilm XT3 et à ma grande surprise, les fichiers RAW (RAF pour Fuji) ne sont pas lus par Lightroom. Je suis obligé de passer par le JPEG contre ma volonté moi qui suis habitué au format RAW avec mon boîtier Nikon. Merci pour vos conseils qui sont toujours les bienvenus.

    J'aime

    • Bonjour Khelil,
      Je viens de vérifier sur le site de Adobe. Effectivement les fichiers RAW du Fuji X-T3 ne sont pas encore pris en charge. Cela ne devrait pas tarder car Adobe est assez réactif dans ce domaine. Donc pour l’instant la patience s’impose ainsi que l’utilisation du JPEG… surtout que le logiciel X RAW Studio de Fujifilm n’est toujours pas actualisé pour le X-T3….
      Amicalement
      Jean-Michel

      J'aime

  5. Olivier Aubert

    Bonsoir.
    Pour ma part, c’est le Raw+Jpg avec le Fuji XPro2.
    J’aime beaucoup prendre avec simulation de film, par exemple le Noir et blanc Acros, et d’avoir également le Raw à côté pour un traitement couleur.
    Et c’est exact qu’il m’est arrivé de supprimer des Raw et de ne prendre qu’en Jpg pour pouvoir continuer de shooter sur une carte pleine.

    J'aime

  6. Deruggiero anne marie

    Je réponds à jean michel et laurence en même temps…..et très très succinctement !!!!!
    OUF ….je reviens immédiatement au JEPG !!!
    PTRD 🤣🤣
    Bzzz
    AM

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :