À propos des multiplicateurs de focales


On les appelle « télé-convertisseurs », convertisseurs de focale, multiplicateurs de focale, doubleurs ou tripleurs de focale, etc. Ce sont avant tout des compléments optiques qui permettent (dans la majorité des cas) d’ augmenter la focale d’un objectif. Ainsi, un 500 mm auquel est adjoint un télé convertisseur x2 (TC 2x) devient un 1000 mm.

Mais les téléconvertisseurs n’ont pas que des avantages. Alors suivez le guide : cet article vous dit tout sur la question.

Qu’est-ce qu’un multiplicateur de focale ?

Olympus TC 1.4x

Un multiplicateur de focale permet d’accroître la focale d’un objectif et donc de le rendre plus puissant. Avec un TC 1.4x, un 500 mm devient un 700 mm. Avec un TC 2x votre 500 mm devient un 1000 mm. Le gros avantage vient du fait que ce gain de puissance se fait sans avoir à acquérir un nouvel objectif, plus lourd, plus coûteux et plus encombrant. C’est donc une solution économique qui permet de gagner en puissance tout en conservant une relative légèreté.

La distance minimum de mise au point de votre objectif reste inchangée, vous pouvez donc réaliser des plans plus serrés sans changer de point de vue.

Comment fonctionne un multiplicateur de focale ?

Le mutiplicateur de focale se positionne entre l’objectif et le boîtier. Son rôle est d’écarter les rayons lumineux. Ainsi, la partie centrale de l’image initiale voit sa projection agrandie sur le capteur de votre appareil photo.
Le multiplicateur de focale joue, en quelque sorte, le rôle d’une loupe. Il est généralement constitué d’un ensemble de 7 lentilles,majoritairement divergentes (sur un bon doubleur).

Avantages d’un multiplicateur de focale

Un multiplicateur de focale permet de disposer du cadrage que fournirait un téléobjectif plus puissant, plus coûteux et plus encombrant. C’est donc une solution économique qui permet d’accroître le potentiel de son matériel.

Inconvénients d’un multiplicateur de focale

En multipliant les dimensions de la partie centrale de l’image, on multiplie au carré sa surface, et sa luminosité est divisée dans les mêmes proportions.

Ainsi :

  • Avec un multiplicateur de 1, 4 (TC 1.4x) la luminosité est divisée par 2. On perd donc 1 diaphragme.
  • Avec un doubleur de focale, la luminosité est divisée par 4. On perd donc 2 diaphragmes.
  • Avec un tripleur de focale, la luminosité est divisée par 9. On perd donc 3 diaphragmes.

Comme vous le savez, le fonctionnement de l’autofocus est intimement lié à la l’importance ou la rareté de la  lumière. En réduisant la quantité de lumière, le multiplicateur de focale va aussi réduire les performances de l’autofocus. Associé à un objectif peu lumineux, un TC puissant peut même rendre l’autofocus inopérant. La mise au point sera donc manuelle avec les télézooms peu lumineux (70-300 mm f/4-5.6 par exemple).

En agrandissant une image, on agrandit aussi tous ses défauts. Pour avoir de bonnes images avec un doubleur, il faut que la netteté et la définition de l’image initiale (sans cet accessoire) soient excellentes. C’est rarement le cas lorsque les téléobjectifs sont utilisés à leur focale maximale…

Faut-il utiliser un multiplicateur de focale ?

Fujifilm TC 2x

La réponse va dépendre de l’utilisation de vos images et de l’association entre le multiplicateur de focale et l’objectif.

Pour comprendre cela, faisons plusieurs constats :

  • un multiplicateur de focale altère toujours la qualité des images ;
  • un multiplicateur de focale fait perdre de la lumière lors de la prise de vue ;
  • plus le multiplicateur de focale est puissant et plus les deux défauts cités précédemment seront accentués (perte de piqué et de luminosité).

Sachant ce qui vient d’être dit, voici ce que je vous conseille :

Photos prises par très beau temps (beaucoup de lumière) :

  1. Si vous utilisez un téléobjectif très lumineux (ouverture constante de f/2.8) : vous pouvez utiliser un TC 1.4x et même un TC 2x. Je pense particulièrement aux 70-200 mm f/2.8 ou au 300 mm f/2.8.
  2. Si vous utilisez un téléobjectif très lumineux tel qu’un 500 ou 600 mm disposant d’une ouverture de f/4 : vous pouvez utiliser un TC 1.4x, la qualité de l’image sera encore excellente. Le TC 2x ne sera utilisé qu’en dépannage, il faudra alors accepter une perte de qualité des images.
  3. Si vous utilisez un téléobjectif relativement lumineux (je pense au 200-500 mm de Nikon ou aux 100-400 mm à ouverture de f/5.6) : le TC 1.4x sera un très bon compagnon. Par contre ,oubliez les multiplicateurs plus puissants.

Photos  prises en basse lumière (matin tôt ou fin d’après-midi) :

  1. Si vous utilisez un téléobjectif très lumineux (70-200 mm f/2.8 ou au 300 mm f/2.8. ) : vous pouvez utiliser un TC 1.4x.
  2. Si vous utilisez un téléobjectif très lumineux tel qu’un 500 ou 600 mm disposant d’une ouverture de f/4 : vous pouvez utiliser un TC 1.4x, mais il faudra alors accepter une perte de qualité des images due à la montée des ISO.
  3. Si vous utilisez un téléobjectif relativement lumineux (je pense au 200-500 mm de Nikon ou aux 100-400 mm à ouverture de f/5.6) : laissez le multiplicateur de focale dans votre sac.

Conseils d’utilisation des multiplicateurs de focale

  • Préférez une bonne, voire très bonne optique, car l’utilisation du multiplicateur de focale fait perdre de la qualité à vos images (piqué, aberrations chromatiques).
  • Choisissez un bon multiplicateur de focale. Les premiers prix à moins de 100 € sont à oublier. Plus il sera performant (qualité des lentilles, de la fabrication, de l’autofocus) plus vos images seront qualitatives.
  • Attention, choisissez un multiplicateur de focale compatible avec la monture de votre boîtier numérique.
  • Si vous utilisez un zoom amateur peu lumineux, les multiplicateurs ne sont pas pour vous. Je vous conseille alors de composer votre image avec le plus grand soin et en RAW, de fermer un peu le diaphragme, vers f/8 ou f/11, de manière à obtenir le meilleur piqué de votre optique, de choisir un appareil riche en pixels (24, 36 millions ou +) et de recadrer vos images ensuite.
Vous remarquerez que je n'ai pas abordé ici les tripleurs de focale et je pense que vous comprendrez pourquoi. Si vous voulez faire de belles images, oubliez les !

À très bientôt !

Jean-Michel

9 réflexions sur “À propos des multiplicateurs de focales

  1. Thierry

    J ai laissé tomber l utilisation de mon X2 car trop de perte sur tous les plans même sur un 600 f4. J utilisais le couple sur un plein format.
    Du coup, j ai trouve qu Il est plus judicieux d acheter un boîtier DX.
    un DX bas de game donnera toujours une meilleure’ image qu un multiplicateur X1,4

    J'aime

  2. christophe hermand

    Pas fan du TC même s’il peut être utile dans les circonstances que tu précises. Son emploi réduit tout de même sacrément le potentiel de l’AF, et de l’optique qui est parfois payée au prix fort !

    J'aime

  3. gutierrez Anne Marie

    J’ai acheté il y a 1 an un convertisseur 2.2
    je m en suis servi 3 fois !
    Je retrouve les défauts que tu ennonces. Je pensais que ça venait de ma façon de l utiliser car je ne suis pas une experte …
    J ai choisi , comme tu en fais la remarque , de me rapprocher des sujets !!! LOL
    Article très utile , merci Jean Mi.
    AM

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s