Tuto: light painting avec une lensball.


Il pleut, il fait très froid, vous n’avez pas envie de sortir de chez vous. Ça tombe bien, aujourd’hui, je vous propose une petite séance photo à la maison. Au menu, installation d’un petit studio, pose longue, lensball et light painting, tout ce qu’il faut pour travailler sa créativité et découvrir certains réglages de son appareil.

Allez, trêve de bavardage, au boulot !

Le matériel nécessaire

  • Une petite table ;
  • un tissu de couleur noire, d’aspect mat ;
  • une vitre (vous pouvez prendre celle d’un cadre photo en 30×40 cm ou plus ;
  • une alliance ou un petit cercle en fil de fer ;
  • une boule de cristal : j’utilise une boule de marque LENSBALL, en raison de sa qualité de fabrication ;
  • un fond noir de studio ;
  • un petit chiffon doux (livré avec la Lensball) ;
  • une baladeuse à leds ;
  • un paquet de gélatines de couleur pour flash ;
  • un rouleau de ruban adhésif (scotch) ;
  • votre boîtier photo dans lequel vous aurez placé une batterie totalement chargée ;
  • une optique de 50 à 80mm (un zoom peut faire l’affaire).

Préparation du mini studio

Regardez tout d’abord cette vidéo. C’est elle qui m’a inspiré ce tutoriel. Elle vous permettra de comprendre comment installer votre petit studio photo. Elle vous montrera également la technique, concernant l’utilisation de la baladeuse et les résultats que vous pouvez obtenir.

Ne vous inquiétez pas, si vous ne comprenez pas les explications en anglais. Je vous explique tout dans ce tutoriel.

  • Placez la table à environ 1 mètre d’un mur et recouvrez-la du tissu de couleur noire.
  • Placez le fond noir contre le mur ;
  • Placez la vitre sur la table. Le bord de la vitre doit se trouver au bord de la table (le plus près du mur, voir illustration).
  • Disposez l’alliance comme sur l’illustration. L’alliance a pour but d’éviter que la boule en verre se déplace et finisse par tomber ;
  • À l’aide du chiffon doux, bien essuyez la boule en verre, afin d’éviter la présence de traces de doigts ;
  • Placez la boule en verre sur l’alliance ;
  • Dépliez votre trépied et réglez sa hauteur afin que votre boîtier soit légèrement plus haut que la boule en verre. Le reflet de la boule sur la plaque de verre doit être entier ;
  • Collez les gélatines de couleur sur la baladeuse, comme sur la photo ci-dessous.

Vous pouvez maintenant attaquer les prises de vue. Avant cela, nous allons voir comment régler votre boîtier.

Les réglages du boîtier

  • Votre boîtier étant fixé sur un trépied, vous devez désactiver la stabilisation (capteur et objectif si stabilisé).
  • Comme vous allez certainement travailler seul, réglez le retardateur sur 10 secondes. Vous pourrez ainsi déclencher, puis vous placer idéalement pour mettre en œuvre le light painting.
  • Dans le menu, désactivez la réduction du bruit « pose longue », cela évitera de rendre votre boîtier inutilisable pendant de longues secondes après chaque prise de vue ;
  • Réglez la mise au point en mode « manuel » afin qu’elle ne bouge plus pendant toute la séance photo ;
  • Réglez le mode d’exposition en « Manuel » ;
  • Réglez les paramètres d’exposition comme suit : ISO au minimum (100 ou 200 ISO). Ouverture f/16 afin bénéficier d’une bonne profondeur de champ. Temps de pose : 8 secondes.
  • Pour obtenir un fond bien noir et une image contrastée, réglez la correction d’exposition à -2 ;
  • Faîtes la mise au point manuellement sur la boule en verre. Pour ceux qui possèdent un hybride, le mode « focus peaking » devrait bien vous aider ;
  • Fermez la porte et les volets de la pièce dans laquelle vous vous trouvez afin de la placer dans l’obscurité. Il est souhaitable que la pièce ne soit pas totalement obscure, afin de voir ce que vous faites ;
  • Appuyez sur le déclencheur. Placez-vous immédiatement entre le fond noir et la table. Allumez la baladeuse et déplacez-là derrière la boule de verre pendant trois ou 4 secondes.
  • Lorsque la photo est prise, vérifiez l’exposition. Si les couleurs sont « cramées » c’est que le mouvement de la baladeuse est trop lent.
  • Dans votre logiciel de post-traitement, n’hésitez pas à pousser le contraste ainsi que la saturation des couleurs.

Adaptez les réglages par rapport à votre appareil et surtout, amusez-vous !

Les résultats

Voilà, j’espère que ce petit tutoriel vous permettra de passer un bon moment, bien au chaud, à la maison. Si ce genre d’exercice vous à plu, n’hésitez pas à me le dire en commentaire, je renouvellerai l’opération régulièrement.

À très bientôt. Jean-Michel.

5 réflexions sur “Tuto: light painting avec une lensball.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s