Sony RX10 IV : manuel d’utilisation avancé – 6


Les belles histoires ont toujours une fin ! Avec ce dernier opus, se termine la saga concernant le manuel d’utilisation avancé du Sony RX10 IV. SONY n’est pas réputé pour la qualité de ses menus. Il en est de même des manuels d’utilisation qui pourraient être plus clairs. J’espère avoir suffisamment revisité le « mode d’emploi » pour le rendre plus accessible.

Aujourd’hui, Michel et moi-même abordons le dernier onglet « Mon menu ». Il va vous permettre de créer un menu personnalisé, rassemblant les fonctions que vous utilisez le plus ou encore celles dont vous avez besoin de temps en temps.

En fin d’article, je vous donnerai quelques conseils de configuration en fonction de scénarios spécifiques.

Résumé des épisodes précédents :

MENU – Paramètre Mon menu

Mon menu est une nouvelle fonctionnalité. Elle vous permet de créer un menu personnalisé à partir d’options figurant dans les onglets 1 et 2. Cela autorise l’accès rapide à des réglages fréquemment utilisés, sans être obligé de parcourir toutes les pages des onglets 1 et 2. La mémorisation d’un réglage dans l’onglet « MON MENU » donne bien sûr l’accès direct aux paramètres de ce réglage, comme dans les premiers onglets (1 et 2).

L’accès aux différentes pages et aux différents items de chaque page se fait avec la molette de commande droite-gauche et haut-bas), et la sélection avec le bouton central (OK). Nota : on ne peut pas mémoriser dans « MON MENU » la plupart des items du menu LECTURE (4ème onglet du menu général).

Supposons que vous modifiiez souvent le type de fichier Raw, de compressé à non compressé, ou que vous ne souhaitiez pas passer votre temps à parcourir tout le système de menus à la recherche des paramètres concernant la stabilisation du capteur. Eh bien, vous pouvez maintenant créer votre propre menu ici en y ajoutant vos paramètres les plus souvent utilisés.

Ajouter un élément

En cliquant sur cette case on accède aux 32 pages de réglages susceptibles d’être mémorisés dans « MON MENU ». Il suffit alors de choisir dans ces 32 pages le réglage que l’on veut mémoriser dans « MON MENU » et après OK s’ouvre une fenêtre qui vous propose de choisir la page dans laquelle vous souhaitez inscrire ce réglage (cela permet de hiérarchiser votre sélection). La validation de la page choisie entraine immédiatement l’inscription du réglage choisi dans la page sélectionnée.

Trier un élément

On peut déplacer un réglage mémorisé dans « MON MENU » pour le changer de page. On sélectionne ce réglage. Il s’entoure d’un cadre de couleur et peut alors être changé de page avec la molette (droite-gauche). On valide alors avec le bouton central puis, avec la touche MENU on revient à l’écran des réglages de « MON MENU ».

Dans une page donnée, on peut également changer la position d’un réglage dans la liste de la page. Il suffit de le sélectionner puis de manœuvrer la molette (haut et bas). Un trait rouge apparait à l’endroit de la future position du réglage. Il reste à valider par OK et à retrouver l’écran de réglage de « MON MENU » par la touche MENU.

Supprimer élément

Sélectionner le réglage que l’on veut supprimer dans une des pages de « MON MENU ». Valider avec le bouton central. Répondre à la demande de validation de la suppression. En faisant OK le réglage choisi est supprimé. Revenir à l’écran de réglage de « MON MENU » par la touche MENU.

Supprimer la page

La démarche est la même que pour supprimer un seul élément. La page affichée s’entoure de rouge et quand vous êtes sur la page à supprimer (gauche-droite de la molette) valider par le bouton central. Si vous répondez positivement à la demande de validation, la page sélectionnée est supprimée. Retour aux réglages de « MON MENU » par la touche MENU.

Supprimer tout

Si vous sélectionnez cet item avec le bouton central la question de la validation vous est posée. En répondant OK toutes les pages de « MON MENU » sont effacées sauf la page de réglage de « MON MENU ».

Exemple :

Exemple de construction sur la page 1 de l’onglet « MON MENU » de réglages personnels sélectionnés par un photographe pour un accès plus rapide que le parcours des onglets 1 et 2 :

L’image montre les items sélectionnés et l’état des réglages de ces items. En cliquant sur chacun d’entre eux on peut accéder directement à leur modification.

Dépannage :

Si vous rencontrez des messages d’erreur avec le Sony RX10 IV, essayez les solutions suivantes.

  1. Si un message tel que «C / E: □□: □□» apparaît à l’écran, reportez-vous à l’écran d’autodiagnostic.
  2. Retirez la batterie, attendez environ une minute, réinsérez la batterie, puis mettez l’appareil sous tension.
  3. Initialisez les paramètres.

Plus de conseils de configuration et de paramètres pour des scénarios spécifiques

Oiseaux en vol / action rapide

Nécessite une vitesse d’obturation élevée pour éliminer / réduire le flou de mouvement et minimiser l’effet de bougé de l’appareil photo. Une rafale élevée offre plus de chances de succès et un meilleur suivi.

Mode priorité à l’ouverture :

Utilisez priorité à l’ouverture à F4, ceci pour conserver la vitesse d’obturation la plus élevée possible. Si nécessaire, vous pouvez toujours annuler très rapidement le réglage F4 en tournant la molette de commande de l’objectif.

N’oubliez pas que vous pouvez très facilement tourner accidentellement la molette de commande d’ouverture de l’objectif et vous retrouver avec une ouverture inattendue.

Utilisez le mode rafale :

Le mode rafale haute vitesse (24 FPS) est essentiel pour vous permettre de mieux suivre les oiseaux en mouvement rapide.

ISO

Réglez ISO automatique sur 100 au minimum et 400 au maximum. En cas de besoin, vous pouvez rapidement annuler ces réglages si vous avez programmé le réglage des ISO sur la molette de commande.

Il existe une option pour sélectionner la «Vitesse d’obturation minimale ISO automatique»: Sélectionnez «Plus rapide» si vous souhaitez conserver la vitesse d’obturation pour les oiseaux en vol.

Zone de mise au point

Utilisez «Large» car je pense qu’il est pratiquement impossible de garder un oiseau en vol suffisamment près du centre du cadre pour s’assurer que le boitier se concentre sur l’oiseau et pas sur autre chose. J’ai également constaté que la capacité de l’appareil à discerner et à suivre l’oiseau dans ce mode était très, très bonne.

Mesure de l’exposition

Utilisez « Centre ». La mesure de la luminosité moyenne se fait sur l’ensemble de l’écran, tout en mettant l’accent sur la zone centrale (mesure Pondération centrale).

Sujets statiques

Pour des sujets immobiles, le suivi et le mode rafale rapide ne sont pas essentiels et il est important d’avoir une zone de mise au point aussi petite que possible pour éviter l’effet des branches / brindilles, etc. qui gênent.

Mode priorité à l’ouverture

Priorité à l’ouverture et F4. Mêmes commentaires que précédemment.

Mode d’entrainement

Mode rafale à vitesse moyenne (10FPS). Je considère que l’utilisation du mode rafale avec AF-C est très importante pour vous assurer de bons résultats. Les raisons? Les oiseaux bougent : le mode rafale et AF-C minimise les prises de vue floues potentielles. Parfois, l’appareil photo manque la mise au point sur la première photo. Si c’est votre seul cliché, vous avez une image floue. Si vous utilisez le mode rafale avec AF-S, vous avez plusieurs images floues. En AF-C vous maximisez vos chances.

 ISO

ISO automatique avec un minimum de 100 et un maximum de 400 avec «Vitesse d’obturation minimum ISO automatique» = plus rapide

Zone de mise au point

Comme mentionné, je veux la plus petite zone de mise au point possible pour m’assurer de me concentrer sur l’oiseau et rien d’autre. 

Personnellement j’utilise le plus petit point flexible possible au milieu du cadre. Et je n’ai jamais ressenti le besoin de le déplacer.

Mesure de l’exposition

J’utilise le mode de mesure pondérée centrale. On peut aussi utiliser le mode spot standard.

Conclusion

Le Sony RX10 IV a apporté de nombreuses innovations logicielles à la gamme RX. Outre la possibilité d’enregistrer en 4K et de réaliser des films à fréquence d’images élevée, vous ne devez pas négliger les nombreux outils de mise au point à l’intérieur du Sony RX10 IV, tels que Eye AF.

Je voudrais enfin remercier tous les utilisateurs qui ont pris le temps de me laisser de gentils commentaires concernant le gros travail qu’à demandé ce dossier. J’aurais certainement pu aller encore plus loin dans mes explications, mais je sais que trop d’infos tue l’info. Un grand merci aussi à Michel Aublin qui a su me « secouer » et me proposer son aide pour la mise en ligne d’une documentation exhaustive. Enfin, merci à Gérard Choupac qui relie et corrige chacun des articles de ce blog pour lui conserver toute sa qualité.

Amusez-vous bien avec vos SONY RX10 III ou IV !

Jean-Michel, Michel et Gérard.

7 réflexions sur “Sony RX10 IV : manuel d’utilisation avancé – 6

  1. jef cagna

    Bonjour
    Un grand merci pour ce superbe travail.
    Excellente organisation des rubriques et mise en page qui facilitent la lecture et la compréhension de ces 6 chapitres.
    Cette mine de renseignements va m’apporter un grand plus dans l’utilisation de mon RX10 III.
    Vraiment du très très bon boulot, merci encore.
    Jef

    J'aime

  2. Pochet Olivier

    Bonjour
    Merci beaucoup pour ce partage et travail énorme. Mon rx10mk4 était juste mon troisième boîtier, mon couteau suisse !!et bien depuis que je me suis penché dessus je me suis mis à l’utiliser de plus en plus,et pour finir vendre tout mon barda ,
    Je suis heureux maintenant, et léger, je ne pose plus de questions, sur le choix de l’objectif et autres, tout et dessus et cela apporte une réactivité énorme sur le terrain.
    Bien sur certains diront oui mais avec a7 ou 5d ou d4 Ou?……………bla bla bla.
    J’ai 62ans et plus de 40 ans de photos donc tout ce que les constructeurs et vendeurs peuvent nous raconter pour nous vendre tout les ans le meilleur appareil du monde et du bla bla pour moi.
    Sony a fait avec le rx10 l’appareil qui suffit à qui veut faire de la photo sans ce prendre la tête et pas besoin de retouches pendant des heures, moi mon temps je le passe sur le terrain.
    Encore merci
    Olivier

    J'aime

    1. Merci Olivier pour cette petite mise au point. Tout est dit, et bien dit ! L’appareil photo n’est qu’un outil au service du photographe. L’appareil, quel qu’il soit, ne remplacera jamais le photographe, car la créativité ne vient pas de l’appareil, mais de celui qui le tient. Un bon photographe avec un boitier entrée de gamme fera toujours de meilleures images qu’un mauvais photographe avec un boîtier haut de gamme, et c’est bien ainsi.

      J'aime

      1. Bonjour Monsieur,
        c’est un travail extraordinaire que vous avez fait. Mille félicitations pour la clarté et la qualité de ces explications que Sony ne sait pas faire! Photographe amateur depuis plus de 70 ans, j’ai aussi acheté en complément le RX 100 7 dont les réglages sont à peu de choses similaires!
        merci et bravo.
        Jean Jacques

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s