Comprendre et pratiquer la pose longue


La pose longue est un outil créatif permettant d’obtenir des images originales. On la pratique aussi bien de jour que de nuit, en bord de mer, face à un étang ou en plein centre ville. Cette technique permet de flouter voire de faire disparaître totalement les éléments en mouvement.

Quelques accessoires, un soupçon de technique, et vous voilà prêt à réaliser de magnifiques clichés. Suivez le guide, je vous ouvre les portes de la création…

Le matériel pour la pose longue

Pour faire de la pose longue vous aurez besoin d’un trépied. Celui-ci doit être le plus stable possible. Au risque de me répéter, sachez que le trépied est le meilleur ami du photographe et qu’on ne fait pas d’économie en achetant un trépied bas de gamme. Aucun trépied de qualité ne se vend à moins de 150 euros. C’est cher, je sais, mais les bons trépied durent toute une vie. Alors…

Je vous conseille également d’utiliser une télécommande. Filaire, elle ne coute qu’une dizaine d’euros. Si vous n’en possédez pas, utilisez le retardateur 10 secondes (attention le mode 2 secondes est insuffisant). La télécommande facilitera l’utilisation du mode Bulb (B) qui autorise des poses supérieures à 30 secondes.

Pour les poses longues de jour, vous aurez besoin d’un filtre ND (Neutral Density). Pour réaliser la photo ci-dessus, j’ai utilisé un filtre ND 64 de marque Formatt Hitech, vendu chez Lovinpix. Ce filtre permet de gagner 6 vitesses. Il se glisse sur le porte filtre (voir illustration ci-dessous à droite), lequel est vissé devant l’objectif.

Capture d’écran 2016-06-18 à 16.53.42        Capture d’écran 2016-06-18 à 16.52.19

Le filtre ND diminue la quantité de lumière qui arrive au capteur. De ce fait, pour bénéficier d’une bonne exposition, il faut poser plus longtemps (d’où l’expression pose longue). Les meilleurs filtres pour la pose longue sont les ND 400, ND 800 et ND 1000.

Technique de prise de vue

JMN_1417

La méthode de prise de vue sera différente selon les conditions lumineuses. De jour, vous ne parviendrez pas à poser longuement sans filtre ND par contre en basse lumière vous pourrez vous passer de cet accessoire. Aussi, je vais aborder distinctement la pose longue de jour et celle que l’on pratique de nuit ou en basse lumière.

Avant cela, les deux techniques ont des points communs que je vais aborder immédiatement. Que vous utilisiez ou pas un filtre ND, il faudra passer par les étapes suivantes :

  • Choisir l’endroit où vous voulez faire votre photo. Cet endroit devra être joli et offrir différents plans afin de donner de la profondeur à votre image.
  • Fixez maintenant l’appareil sur votre trépied.
  • Si votre boîtier le permet, dans le menu activer la réduction de bruit en pose longue. Plus la pose est longue, plus le capteur chauffe et plus il fabrique du bruit.
  • Cadrez votre image. N’oubliez pas de respecter la règle des tiers et assurez-vous que l’horizon est bien plat. Si votre appareil en possède un, utilisez le niveau électronique.
  • Assurez-vous du bon serrage des vis de votre trépied. S’il y a du vent, suspendez votre sac photo sous votre trépied afin d’améliorer sa stabilité. Ce conseil n’est valable que pour les trépieds de qualité qui possèdent des pieds très rigides.
  • Si vous possédez un reflex, activez le verrouillage du miroir afin de réduire au maximum les vibrations. Cette précaution est inutile sur les hybrides qui ne disposent pas de miroir.
  • Branchez votre télécommande filaire ou non, si vous en avez une, ou utilisez le retardateur réglé sur 10 secondes.

La photographie de nuit, sans filtre ND

  • Réglez votre boîtier dans le mode semi automatique « Priorité à l’ouverture ».
  • Fermez l’obturateur à f/16, pas plus. A f/22 la diffraction supprimera le piqué de votre photo.
  • Réglez la valeur ISO au minimum (50, 100 ou 200 ISO pas plus).
  • Faites la mise au point à environ un tiers de la distance qui sépare votre premier plan de l’infini.
  • Prenez la photo.

DSC_4613

Remarques : Si, juste après le coucher du soleil, les conditions lumineuses ne vous donnent qu’une seconde de pose ou moins, vous pouvez attendre un peu plus que la nuit s’installe ou utiliser un filtre ND 64 ou ND 400. Si vous disposez d’un bridge ou d’un compact, les poses de plus de 5 secondes vous seront, sans doute, interdites. Il faudra faire avec.

La photographie avec un filtre ND

DSCF0842-4

Photographier avec un filtre ND (Neutral Density) n’est pas très compliqué. Tout commence comme pour la photo sans filtre :

  • Réglez votre boîtier dans le mode semi automatique « Priorité à l’ouverture« .
  • Fermez l’obturateur à f/11 afin de conserver un maximum de détails dans votre photo.
  • Réglez la valeur ISO au minimum (50, 100 ou 200 ISO selon boîtier).
  • Faites la mise au point à environ un tiers de la distance qui sépare votre premier plan de l’infini et désactivez l’autofocus afin que la mise au point ne soit plus modifiée.
  • Notez le temps de pose proposé par l’appareil avant même de mettre en place le filtre ND. Il va maintenant falloir effectuer un petit calcul pour tenir compte de la densité du filtre ND utilisé. Pour cela, utilisez le tableau ci-dessous.
Facteur d’atténuation de la lumière Densité optique du filtre Quantité de lumière transmise au capteur
2 0.3 1/2 = 50%
4 0.6 1/4 = 25%
8 0.9 1/8 = 12,5%
400 2.6 1/400 = 0,25%
1000 3.0 1/1000 = 0,1%

Sachez qu’un filtre ND400 diminue la quantité de lumière qui arrive au capteur par 400. Pour obtenir une exposition correcte, il conviendra donc de multiplier le temps de pose par 400. Pour un filtre ND8 la quantité de lumière qui parvient au capteur est divisée par 8 et pour un ND1000, par 1000. C’est simple non ?

Si vous associez deux filtres dans votre porte filtre il conviendra de multiplier leurs valeurs. Ainsi un ND4 associé à un ND8 diminuera la lumière par 32 (4 x 8 = 32).

Prenons maintenant un exemple :

Votre boîtier, réglé en mode priorité ouverture à f/11, ISO 100 indique un temps de pose de 1/100s

  • Avec un filtre ND400, il vous faudra faire 1/100 x 400 = 4 secondes de pose.
  • Avec un filtre ND1000, il vous faudra faire 1/100 x 1000 = 10 secondes de pose.

Sur le terrain, la calculette de votre smartphone se montrera très utile pour effectuer le calcul du temps de pose. Sachez également qu’il existe des applications pour smartphone qui calculent automatiquement le temps de pose en fonction du filtre utilisé. En voici deux:

Reprenons maintenant le réglage de notre boîtier :

  • Placez le filtre ND sur votre objectif.
  • Passez en mode Manuel (M). Pour la vitesse, affichez la valeur calculée précédemment. Si la vitesse est supérieure à 30 secondes réglez votre boîtier sur le mode Bulb et déclenchez. Arrêtez la pose à la fin du temps calculé en fonction du filtre utilisé. Le mode Bulb signifie que l’appareil continuera la pose aussi longtemps que vous garderez le doigt appuyé sur le bouton de la télécommande. Donc il suffit de le garder appuyé pendant le temps que vous avez calculé précédemment (la plupart des télécommandes permettent de bloquer le bouton, et d’éviter les crampes !

Le post-traitement après une pose longue

Le post-traitement d’une photo réalisée en pose longue doit être assuré comme pour une photo normale en faisant attention à plusieurs points qui sont :

  • La balance des blancs : les couleurs sont parfois modifiées par le filtre ND si ce dernier n’est pas d’une qualité irréprochable. Si vous ne parvenez pas à obtenir une balance des blancs correcte, le mieux est encore de passer votre photo en noir et blanc.
  • Une pose longue, voire très longue entraine un échauffement du capteur qui se traduit inévitablement par l’apparition de bruit. Veillez à bien supprimer le bruit lors des opérations de post-traitement.
  • Si vous avez fermé le diaphragme plus que de raison vous risquez de voir apparaître des poussières ou taches sur l’image. Elle proviennent d’un capteur sale. Dans Lightroom utilisez l’outil « suppression des défauts ». Pour les repérer cochez la case « afficher les défauts ».

Cet article se termine. J’espère qu’il vous donnera envie de vous livrer à la pose longue car cette technique est génératrice de très belles images. Si vous manquez d’idées, voici 10 sujets incontournables pour la pose longue :

  1. Les cascades.
  2. Les manèges dans les fêtes foraines.
  3. Les étoiles.
  4. Le trafic routier.
  5. Les rivières.
  6. Les feux d’artifice.
  7. Les bords de mer.
  8. Les nuages.
  9. La foudre.
  10. Le light painting.

J’attends maintenant vos photos de pose longue pour alimenter un diaporama qui sera affiché ci-dessous.

A bientôt.

Jean-Michel

 

Publicités

3 commentaires sur « Comprendre et pratiquer la pose longue »

  1. La pose longue … un classique diront la plupart. Et pourtant il n’est pas si facile de réussir à composer de telles images. Explications détaillées et passionnantes. Au passage également, un grand « j’aime » pour la première photo qui ne mérite pas seulement, de servir d’illustration à ton article !

    J'aime

  2. Merci beaucoup Jean Michel pour ce rappel .Je vais me faire une petite fiche car en montagne les cascades abondent d’eau et c’est bientôt la nuit des étoiles . J’ espère réaliser quelques belles images .
    La photo de Paris est d’une immense beauté !!! pourtant je ne suis pas FAN des villes !!!
    Bzzzz
    AM
    PS / as-tu reçu mon message de wetransfert avec mes photos? comme c’est la 1er fois que j’utilise ce site , c’est juste pour savoir.
    Merci A+
    AM

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s