Le matériel photo du voyageur


Que l’on parte pour un grand week-end dans le département voisin ou pour trois semaines à l’autre bout du monde, que l’on soit seul ou accompagné, on a tous envie de rapporter de belles images et parfois même quelques petites vidéos. Pourquoi ? Parce que ces souvenirs photographiques permettent de perpétuer les plus beaux moments, prolongeant ainsi le voyage bien au delà de la date de retour.

Alors se pose la question du matériel à emporter. Cet article a pour but de vous aider à résoudre un choix parfois cornélien.

Une dose de réflexion et un soupçon de sagesse

Avant de vous précipiter dans votre magasin photo ou sur le site de votre vendeur Internet préféré et acheter le dernier boîtier haut de gamme à 50 millions de pixels, posez-vous les bonnes questions et surtout cernez vos besoins.

Si vos photos vont finir leur vie dans le répertoire d’un disque dur pour être visionnées de temps en temps sur votre ordinateur ou téléviseur, avez-vous réellement besoin d’un boîtier haut de gamme à 50 millions de pixels ?

Si vos images vont vous permettre d’éditer un livre photo qui trônera sur une étagère à proximité de ceux des précédents voyages, avez-vous besoin d’un boîtier haut de gamme à 50 millions de pixels ?

Même si vos plus belles images de voyage sont destinées à être imprimées au format A3+ afin de participer à des expositions, vous n’avez pas besoin d’un boîtier haut de gamme à 50 millions de pixels !

Les reportages de mes derniers voyages ont été réalisés avec des boîtiers de 16 à 20 millions de pixels (Panasonic FZ1000 et Fujifilm X-T1) et aujourd’hui encore je ne regrette pas ce choix. Un bon compact peut tout à fait faire l’affaire, ce qui importe c’est de trouver un sujet digne d’intérêt et de le traiter correctement. Ce n’est pas l’appareil qui fait la bonne photo mais la créativité et le sens artistique du photographe.

Quel boîtier choisir ?

gx8

Si vous possédez déjà un boîtier et qu’il répond parfaitement à vos attentes, vous êtes comblé. Par contre, si vous souhaitez remplacer du matériel photo ne répondant plus à vos besoins, vous allez devoir choisir entre quatre types d’appareils : compact, bridge, hybride ou reflex. Ce premier choix va être dicté par quatre critères différents que sont le prix, le volume, le poids et l’utilisation.

Comment choisir ?

Si votre pratique de la photographie est très occasionnelle (photos de famille  et parfois un voyage), un bon compact sera largement suffisant. Cet article devrait alors vous aider dans votre choix : Les meilleurs compacts 2016.

Si vous pratiquez la photographie régulièrement, si vous voyagez souvent, si la photo est un hobby pour vous, alors vous voudrez sans doute vous tourner vers des boîtiers offrant plus de possibilités qu’un compact. Votre choix se tournera sans doute vers un bridge haut de gamme (le couteau Suisse de la photo) voir cet article, vers un hybride qui allie compacité, faible poids et bonne qualité d’image voir cet article,  ou vers un reflex dont on ne présente plus les qualités. Attention toutefois, si un reflex à 500 ou 600 euros peut vous paraître pas cher, il faudra ensuite investir dans de bonnes optiques, des accessoires, un sac à dos… Le montant global va rapidement s’envoler tandis que le poids de votre sac sera un véritable handicap lors des longues sorties à pieds.

Pour faire un choix entre ces trois dernières catégories il faut parler budget et poids : un excellent bridge tel que le Panasonic FZ1000 vous coûtera moins cher qu’un hybride ou un reflex et vous offrira un zoom lumineux couvrant les focales de 25 à 400mm. Ce véritable couteau suisse vous permettra de traiter tous les types de photo et vous permettra de réaliser des enregistrements vidéo au format 4K. Un must pour 760 euros environ !

Si vous ne souhaitez pas transiger avec la qualité d’image mais que votre budget se limite à 1000 euros la catégorie « hybride » moyenne gamme vous ouvre les portes de la qualité, de la compacité et de la mobilité. Pensez à l’excellent Sony Alpha 6000 accompagné d’un 16-50mm et d’un 55-210mm, au kit Olympus OM-D E-M10 Mark II avec 14-42 et 40-150mm ou encore au kit Fujifilm X-T10 avec l’objectif 16-50mm II. Vous pouvez aussi vous tourner vers les reflex suivants : CANON 760D + 18-135mm ou  Nikon D5500 + objectif 18-140mm.

Si vous souhaitez toujours une très bonne qualité d’image et que votre budget peut s’accommoder d’une dépense de 1500 à 1600 euros, vous aurez accès au hybrides haut de gamme tel le Fujifilm X-T1 (16 millions de pixels) accompagné du 18-135mm tropicalisé (équivalent à un 36-270mm)  ou encore le Panasonic GX8 (20,3 millions de pixels) avec le 14-140mm f/3.5-5.6 (équivalent 28-280mm) pour environ 1350 euros. Du coté du reflex les passionnés pourront s’offrir l’un des boîtiers suivants : Nikon D7200 avec son 18-140mm stabilisé ou encore le Canon 70D + 18-135 STM.

Partir léger, le meilleur choix !

lowepro
Ce sac très astucieux ne pèse que 500 grammes. Il peut contenir un boitier et deux optiques. Une fermeture éclair permet d’accroître sa contenance afin d’y placer un vêtement, un chapeau de brousse ou une casquette. Enfin, un emplacement est prévu à l’extérieur pour porter une gourde (pratique dans les pays chauds).

Rappelez-vous que le poids est l’ennemi du voyageur. En voyage on marche beaucoup, parfois des journées entières et se trimbaler un sac à dos avec plusieurs kilos de matériel peut rapidement devenir une épreuve.

Pour mon prochain voyage à Cuba, j’ai choisi de prendre un sac « Lowepro Passport Sling III » dans lequel je placerai un Hybride Panasonic GX8 et deux objectifs, le 14-140 de la marque qui permet de couvrir presque tous les besoins ainsi que l’excellent Olympus M.Zuiko 60mm f/2.8 macro, très efficace en macro et qui constitue également un excellent objectif pour le portrait. Soit au total moins de 1,5 kg de matériel, sac photo compris. Le sac contiendra également trois batteries, un mini trépied ainsi que mon portefeuille.

J’aurais très bien pu partir avec mon matériel Fuji (Boîtier X-T2 + objectif 16-55mm f/2.8 (équivalent à un 24-80mm) et 50-140mm f/2.8 (équivalent à un 70-210). Mais ce choix aurait ajouté plus d’un kilo dans mon sac et cette fois-ci, j’ai décidé de partir très léger.

Le choix du GX8 est également dicté par le type de photo que j’envisage de faire à Cuba. Je veux parler de photo de rue et de reportage. Plus compact, le GX8 saura se faire plus discret. Doté d’un écran tactile qui permet de déclencher en touchant l’écran arrière, ce boîtier est redoutable en photo de rue. Avec une montée en ISO bien maîtrisée, une excellente qualité d’image et la possibilité de tourner des vidéos 4K le GX8 constitue le boîtier idéal en voyage.

Quels objectifs emporter en voyage ?

photo-de-voyage

Pour moi, l’idéal c’est de n’emporter que deux objectifs un premier couvrant les focales de 28 à 280mm et un objectif lumineux et très piqué pour les portraits. Votre choix sera bien entendu différent si vous partez faire un safari au Kenya.

Un 28-280 me permettra de traiter la quasi totalité de mes besoins photographiques. En choisissant d’ajouter dans mon sac l’Olympus 60mm f/2.8 macro (équivalent à un 120mm en 24×36) je m’offre la possibilité d’obtenir de magnifiques portraits avec de jolis bokeh, voire quelques photos macro (insectes, papillons, fleurs…).

Ceux qui ont le budget et ne craignent pas de porter du poids pourront se satisfaire d’un 24-70mm f/2.8 et d’un 70-200 f/2.8. Bien que je possède ces deux optiques, ils ne me servent que professionnellement et ne m’accompagnent plus lors des mes voyages. La sagesse de l’âge sans doute…. (MDR)

Sachez que pour obtenir de belles images l’objectif est plus important que le boîtier. Il est donc logique de lui consacrer un budget plus important, d’autant plus que si un boîtier devient rapidement dépassé il n’en n’est pas de même d’un bon objectif qui reste un investissement sur le long terme. N’oubliez pas non plus qu’un bon objectif se revendra toujours plus facilement.

Les accessoires essentiels

Le sac photo

Si vous n’emportez qu’un compact, qu’un bridge ou qu’un hybride avec un ou deux objectifs un sac banane comme celui photographié un peu plus haut sera largement suffisant (« Lowepro Passport Sling III« ). Je le conseille jusqu’à 1,5 kg de matériel.

Si vous emportez du matériel plus lourd, le sac à dos sera un bien meilleur choix. Choisissez un sac confortable et ne le prenez pas trop petit si vous ne voulez pas avoir à le remplacer l’année suivante.

Préférez les sacs avec ouverture dans le dos comme les « Lowepro Flipside 200« , votre matériel sera à l’abri des voleurs. Choisissez également un sac disposant d’une housse de protection contre la pluie car le matériel photo coûte cher et mérite bien une protection supplémentaire.

Le trépied

Un trépied prend beaucoup de place dans les bagages et il n’est pas toujours facile à trimbaler. Alors, si le but de votre voyage n’est pas axé sur la pose longue, ou si vous n’envisagez pas de faire beaucoup de photos dans des conditions difficiles, laissez-le à la maison, vous ne vous en porterez que mieux.

capture-decran-2016-09-18-a-16-28-18
Manfrotto MTPIXI-B. A réserver aux compacts, bridges et hybrides.

En ce qui me concerne je ne me sépare jamais de mon trépied de table Manfrotto MTPIXI-B. Disposant d’une rotule intégrée, ce trépied peut être posé au sol pour des angles de vue originaux, sur un mur, une table, le capot d’une voiture. Il se montre aussi très pratique lorsqu’il s’agit de tourner des petits clips vidéo. Son poids est tel qu’il se fera vite oublier, quand à son prix, il est vendu à moins de 20 euros sur Amazon.fr.

Les filtres

Je ne vais volontairement parler que des filtres les plus utiles, en voyage ou non. Commençons par le filtre UV. Il protège la lentille frontale de votre objectif des agressions extérieures. Ne pas en mettre c’est prendre le risque de rayer la lentille frontale de votre objectif et même parfois de la casser. Choisissez un filtre UV de qualité si vous ne voulez pas dégrader vos images et fuyez les filtres « noname » venant de Chine ou d’ailleurs.

Le filtre polarisant : c’est le filtre préféré des voyageurs photographes. Après l’avoir acheté, vous ne pourrez plus vous en passer. Il s’emploie essentiellement pour la photo de paysage ; vous n’avez donc aucune raison de l’acheter si vous ne pratiquez pas ce type de photo.

Pour les filtres UV ou polarisant je vous recommande les marques HOYA, B&W ou la dernière génération des filtres Cokin).

Ce que vous ne devez pas oublier

Les appareils numériques consomment beaucoup d’énergie partir avec deux ou trois batteries supplémentaires est une bonne précaution. N’oubliez pas non plus votre chargeur et placez-le dans votre bagage à main si vous voyagez en avion. Si votre valise est égarée par la compagnie aérienne pour pourrez vous consoler en faisant des photos… Pensez à prendre un nombre suffisant de cartes mémoire, en vacances on a parfois le déclencheur facile…

Enfin, pensez à prendre un petit ordinateur portable ou un videur de cartes afin de sauvegarder chaque jour vos plus belles images et un adaptateur de prise de courant selon le pays visité.

Ce petit tour d’horizon concernant le matériel photo du voyageur se termine. Si cet article vous a plu laissez-moi un commentaire et n’hésitez pas à le partager sur votre page Facebook.

Bien amicalement.

Jean-Michel.

Publicités

5 commentaires sur « Le matériel photo du voyageur »

  1. Encore une fois que de bons conseils, choisir son matériel en fonction du type de photos que l’on espère pouvoir faire, et bien entendu aussi en fonction de ses moyens financiers. Toujours avoir présent à l’esprit le poids à transporter et, dans la mesure du possible rester le plus libre possible de ses mouvements, donc ne pas s’encombrer. Pour le matériel, dans certains cas il faut aussi parfois penser au flash, un cobra étant souvent plus utile car déportable, pensez à son nombre guide qui définit sa portée, et si trop faible, pensez aux lentilles de Fresnel.
    Bonnes ballades à tous.
    Et merci à Jean-Michel.

    J'aime

  2. Merci Jean-Michel pour tes conseils éclairés !
    J’ai le souvenir d’un ancien voyage au Népal avec un sac à dos qui a fini par crever sous la charge (Minolta SRT 101, objectif 58mm et grand angle de 28 mm plus zoom 80-200 de 1kilo250). Ce qui fait que je suis aujourd’hui grâce à toi l’heureux utilisateur d’un Panasonic FZ1000 (je rigole quand on me dit que c’est un peu trop lourd…)
    Comme je randonne dans les Pyrénées et que je vais régulièrement en Suède, je vous fais partager mon expérience : les accus sont sensibles au froid… divisez par deux la durée de charge de vos accus si vous grimpez haut en altitude ou en latitude. Et gardez vos accus de réserve dans votre poche bien au chaud.
    Et si les poches sont trop petites ? Dans le slip, une photo d’isard vaut bien un peu d’inconfort…

    J'aime

  3. Bonjour Jean-Michel

    Je viens de dégoter sur « Amazone  » un videur , je te donne la ref , tu me dis ce que tu en penses ! EMTEC photocube videur cartes 40 go : 57 euros livraison gratuite sous 3 semaines

    Par contre , acheter un boitier cartes étanche peut-être utile a certaine qui comme moi range dans une petite pochette tissu ​! A jeudi

    Amicalement Dany

    J'aime

  4. D’après ce que j’ai pu lire sur le Net ce Photocube est un bon videur de cartes. Il fonctionne sans avoir besoin de passer par un PC et n’occupe que très peu de place dans les bagages. Deux seuls défauts : il est lent lors du transfert des images et sa batterie doit être rechargée assez souvent. Mais à ce prix, cela reste une bonne affaire. Mon videur de cartes perso est plus rapide, mais son prix est 6 fois plus cher…

    J'aime

  5. Excellent papier, et remarques très judicieuses. Moi qui me creuse la tête justement sur les objectifs à acquérir, tu es de bon conseil Jean-Michel. J’envisage dans un avenir plus ou moins proche (ou lointain c’est selon), d’acheter un x-t20. Oui je sais, il n’est même pas dans les tuyaux de Fuji, mais vu que le x-t2 est là, je ne vois pas pourquoi il n’arrivera pas dans un délai d’un an j’imagine. Le temps pour moi d’affiner mes choix d’objectifs. Un objectif pour le portrait, et pour le reste je ne sais encore. Zoom certainement mais vu que je suis très large dans mes sujets, ç’est un poil compliqué au regard de mon budget.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s