Photographie

La photo minimaliste


Revenir à l’essentiel. Epurer la composition et simplifier le langage visuel, sans renoncer au message ou à l’histoire véhiculée par l’image. Bienvenue dans un monde minimaliste. Mais attention, simplifier ne veut pas dire simple… La photographie minimaliste demande de la rigueur notamment au niveau du cadrage, mais de tout cela nous allons reparler.

Le minimalisme en photographie s’exprime dans des domaines très différents, de la photo de paysage à la photo urbaine, de la macrophotographie à la photo animalière.

Une quête de simplicité

minimalisme-2.jpg

Le minimalisme est très tendance. Aujourd’hui, il est parvenu à s’imposer dans notre quotidien ; de la mode au design, de la décoration intérieure à la photographie… Le minimalisme est omniprésent.

Le minimalisme ou « art minimal » est un courant de l’art contemporain né dans les années 1960 aux États-Unis. Il est issu de la rebellion de deux artistes Sol LeWitt et Donald Judd contre l’expressionnisme abstrait et la trivialité du mouvement Pop Art. Depuis cette époque, le minimalisme a investit notre culture quotidienne, en proposant une réflexion sur le caractère essentiel des choses.

Comment reconnaître une photo minimaliste ?

minimalisme-3.jpg

Elle se distingue par son économie très poussée d’éléments de composition. Le contenu de l’image n’est pas seulement réduit à la banalité du sujet, il repose également sur un langage visuel restreint.

Une image minimaliste peut être considérée comme réussie lorsqu’elle parvient à émouvoir le spectateur avec le minimum d’éléments qui la composent. C’est l’imagination du spectateur qui rendra son message intelligible. Ce message sera différent d’une personne à une autre, c’est là toute la force de ce genre photographique.

Comment obtenir une photo minimaliste ?

minimalisme-4.jpg

Plusieurs chemins conduisent vers la photographie minimaliste : la réduction au strict minimum des éléments de composition de l’image, le recadrage du sujet afin d’en isoler une petite partie pour stimuler l’imagination de l’observateur, la concentration de l’image sur une forme ou un motif géométrique, l’isolement du sujet autour d’un vaste fond, etc. Il est également possible de jouer sur l’isolement d’un sujet net dans un environnement très flou. Attention à ne pas inviter le flou sur la totalité de l’image afin de ne pas tomber dans le piège de la photo abstraite.

minimalisme-5.jpg

Regardez autour de vous, les sujets sont innombrables. Vous n’avez pas besoin de parcourir des centaines de kilomètres, car les photos minimalistes naissent habituellement dans votre esprit. La nature, l’architecture moderne, votre intérieur, sont des sources d’inspiration inépuisables.

minimalisme-6.jpg

Accordez une grande attention à la composition et aux couleurs de votre image. Pensez à la règle des tiers et aux nombres d’or afin de positionner idéalement votre sujet dans l’espace. Essayez le noir et blanc qui fonctionne généralement très bien dans ce domaine photographique.

minimalisme-7.jpg

minimalisme-8.jpg

minimalisme-10.jpg

Une fois que vous y aurez pris goût, la photographie minimaliste contribuera à améliorer votre oeil de photographe et la composition de vos images. Mettez à profit votre créativité et votre imagination pour produire des belles images qui stimuleront l’imagination des spectateurs.

Bonnes photos !

Jean-Michel

7 comments on “La photo minimaliste

  1. Bonjour Jean Michel,

    Je partage. Plein de choses à faire sur ce sujet.
    bon we

    J'aime

  2. Alain HUET

    Bonjour

    Je partage ton point de vue. La difficulté réside dans la limite qui définie une photo minimaliste d’une autre qui contiendra pourtant les mémes éléments.
    Je ne désespère pas d’ y arriver.
    Amitié

    J'aime

  3. En lisant cet article je me rends compte que finalement c’est ça qui me plaît, en noir et blanc. L’art est difficile, on risque fort de se retrouver avec un résultat qui ne parle qu’à soi.
    Merci de nous inciter à travailler des sujets toujours variés !

    J'aime

  4. Merci Jean Michel pour l intérêt que tu nous portes par tes connaissances. J aime beaucoup l art minimal non seulement dans la photographie mais aussi dans la mode, la peinture, la sculpture, l architecture…..
    Aussi ai je envie de vous recommander le livre de monsieur Denis Dubesset sur les secrets de la photo minimaliste, illustré d’exemples sur les différentes spécialités de la photographie.

    J'aime

  5. Merci Jean-Michel. Article et images au TOP. J’enfonce un peu le propos au sujet de Denis Dubesset et de son livre
    également très intéressant. @ bientôt.

    J'aime

  6. Et voilà, ça continue!
    Jusqu’ici, ce genre photographique était attirant, mais regardé avec méfiance, car perçu comme élitiste , ou, tout au moins difficile; donc on ne s’y frottait pas!
    Mais, cet article court et joliment illustré donne envie de s’y mettre, quitte à se planter plus souvent qu’à son tour, ce qui, après tout, n’est pas bien. grave
    Agrid

    J'aime

  7. Un grand merci à tous pour vos commentaires. Ce sujet ne vous a pas laissé indifférent. Après ce premier article de présentation du genre photographique, je vous en proposerai prochainement un second, plus technique dans ses explications. Comme la photo de rue, la photo minimaliste est un terrain de jeu où il est bon de s’aventurer, alors à très bientôt sur ce sujet !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :