Tout savoir sur le cadrage en photo


Dans un prochain article, nous aborderons la composition d’une photo, mais avant cela j’ai cru bon de vous rappeler les différentes notions qui composent le cadrage en photographie. Pour ceux qui maîtrisent les bases de la photo et plus encore, il est bon de revisiter de temps à autre les fondamentaux. Pour les débutants, sachez que le cadrage fait partie des bases qu’il faut absolument maîtriser en photographie, au même titre que l’exposition et la gestion de la profondeur de champ.

Cadrage horizontal ou vertical ?

C’est la première décision à prendre lorsque l’on cadre un sujet. Généralement c’est le cadrage horizontal qui s’impose naturellement au photographe. Plusieurs raisons expliquent cela :

  • Le cadrage horizontal correspond plus à notre vision humaine ;
  • Les boîtiers photographiques sont conçus pour faciliter ce type de cadrage ;
  • Le cadrage horizontal produit une image paraissant mieux équilibrée, plus stable.

Le cadrage horizontal (format paysage)

Il est très utilisé en photo de paysage car il permet de montrer une scène sous un angle important. Il convient également aux photos de groupes, à la photo de sport, etc.

JMN_0097

Pourquoi choisir le cadrage horizontal ?  Parce qu’il donne une sensation de calme, de douceur et de profondeur. Parce qu’il comporte des lignes fortes qui dynamisent l’image (voir l’image ci-dessus). 

Le cadrage vertical (format portrait)

Lorsque vous lisez un livre, consultez l’écran de votre ordinateur ou regardez une photo, vous yeux se déplacent toujours de la gauche vers la droite et du haut vers le bas. Un cadrage vertical contrarie cette vision des choses et impose de regarder de haut en bas. Ce n’est donc plus un comportement naturel. Il faut également noter qu’une illusion d’optique nous fait croire qu’une photo verticale est plus grande qu’une photo horizontale, (plus précisément que les deux extrémités de l’image sont plus éloignées sur la photographie verticale). L’œil humain accorde alors moins d’importance aux éléments se situant en partie supérieure et basse de l’image.

Graines de salsifis

Le cadrage vertical convient particulièrement aux prises de vue de portraits, aux sujets verticaux (fleur, immeuble…) mais aussi aux sujets dont l’action se déroule sur la hauteur (escalade, cascade…).

Pourquoi choisir le cadrage vertical ?  Parce que le sujet l’impose (grande fleur, portrait, cascade) ou parce qu’il donne une impression d’action et de proximité.

Le point de vue

La position du photographe, par rapport au sujet, est très importante car elle est porteuse de sens. On a coutume de nommer cette position « Le point de vue ».

Le point de vue permet au photographe de communiquer son ressenti, ses émotions face au sujet. Un point de vue rapproché du sujet exprime l’intimité, tandis qu’un point de vue plus éloigné montrera une certaine distance.

Le point de vue du photographe se juge également par rapport à l’angle de prise de vue du sujet :

A hauteur d’oeil

C’est la position normale pour un portrait. Le photographe est à la même hauteur que le modèle. Ce dernier n’est pas déformé.

P1010967

En plongée

Le photographe est situé en hauteur par rapport au sujet à photographier. L’appareil photo est orienté vers le bas (d’où le terme plongée). Un tel cadrage donne une impression de solitude et de détresse, le photographe devient dominateur par rapport à son sujet. Ce point de vue va écraser les perspectives et déformer les éléments. La prise de vue en plongée donne plus d’importance aux lignes en accentuant les surfaces horizontales. Il est recommandé de cadrer le sujet principal assez serré et surtout d’éviter tous les éléments parasites.

plongee

En contre plongée

Le photographe est plus bas que le sujet et oriente son appareil vers le haut. Ce type de cadrage donne une impression de puissance et de domination du sujet. Il accentue les perspectives tout en réduisant les plans horizontaux. L’arrière plan est fortement déformé tandis que le premier plan apparaît plus grand que sa taille réelle.

contre-plongee

La taille des plans

La terminologie utilisée pour définir la taille des plans nous vient de l’industrie du cinéma, mais elle convient aussi à la photographie.

Le plan général

Le sujet est pris dans son environnement général. Le sujet est donc vu avec un certain recul puisqu’il est intégré à ce grand espace. C’est le plan idéal pour insister sur l’étendue de l’endroit photographié et sur la forte relation entre le sujet et le lieu où il se trouve. Ce type de photo demande une grande profondeur de champ.

JMN_4276

Le plan d’ensemble

Le cadrage est plus serré qu’avec le plan général. Le sujet occupe une plus grande partie de l’image. Il est devenu identifiable mais sa relation avec son environnement reste toujours prépondérante. On utilise, là aussi, une petite ouverture.

JMN_4383

Le plan moyen

Le plan moyen est un cadrage resserré sur le sujet principal qui apparaît en entier sur la photo. Dans ce plan, le sujet prime maintenant sur le décor. Il faut soit se rapprocher du sujet soit utiliser un téléobjectif.

JMN_4725

Le plan américain

Il consiste à cadrer un personnage à mi-cuisse. Le sujet est isolé du décor par une profondeur de champ réduite (grande ouverture, longue focale). L’utilisation du grand angle est déconseillée car il déforme le sujet.

DSCF2944_293285

Le plan rapproché

Il existe deux types de plans rapprochés : le plan rapproché taille et poitrine. On ne voit que la partie supérieure du sujet (coupé à la taille ou à la poitrine). On utilise là aussi une grande ouverture.

Océane17_201051

Le gros plan

Il consiste à cadrer une partie importante du sujet pour la mettre en valeur. Le décor est alors inexistant. Il faut rester vigilant sur les détails car le moindre défaut sera visible sur la photo. Il est primordial de bien travailler l’éclairage du sujet.

enfant1a

Le très gros plan

Le très gros plan consiste à remplir le cadre par une petite partie du sujet. On isole donc un détail. Le photographe va rechercher une forme pure, une texture intéressante. Il ne faut pas oublier de se mettre en mode macro et de bien exposer son sujet.

P1030557_DxO

A très bientôt pour les règles de la composition d’une image.

Jean-Michel

Publicités

3 commentaires sur « Tout savoir sur le cadrage en photo »

  1. Toujours aussi intéressant même si nous pensons connaitre les « règles de base », les rappeler ne peut être que productif, de plus tant que celles-ci ne deviennent pas instinctives insister est toujours productif …. et même après quelques années de pratique les automatismes ne sont pas encore évidents. Insister pour progresser !!!!

    J'aime

  2. Des fondamentaux, oui … qu’on peut très vite oublier en effet. Des techniques qu’il faut pourtant entretenir si l’on veut conserver la maîtrise de « ses productions » et ne pas se contenter d’une très bonne image qui résulterait en réalité … d’un heureux hasard.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s