J’aime les bridges et ils me le rendent bien !


Le 20 juillet 2018, je publiais sur ce blog l’article suivant : Sony RX10 IV le bridge de tous les records. Dans ce post, je précisais que la dernière itération du RX10 battait plusieurs records du monde ; meilleure optique 24-600 f/4 du marché (signée Zeiss), meilleure rafale pour un bridge à 24 images par seconde (tout en conservant la mise au point et la mesure de l’exposition sur chaque image), meilleur autofocus pour un bridge (3 centièmes de seconde pour faire le point). Enfin, et c’est beaucoup moins glorieux, le RX10 IV parvenait, dans le même temps, à être le bridge le plus cher jamais conçu…

Aujourd’hui, je peux affirmer que ce bridge a battu un autre record, puisque l’article qui lui est dédié sur ce blog, reste le plus lu de tous les articles publiés sur émotions-numériques à ce jour. D’ailleurs, Google ne s’y est pas trompé puisque les requêtes « Test terrain Sony RX10 IV« , « Voyage avec Sony RX10 IV » ou encore « Essai du Sony RX10 IV » permettent de classer l’article dans les 2 premières positions sur le moteur de recherche.

 

Pourquoi j’aime les bridges !

Copyright Sony

Choisir du matériel photo, c’est faire des concessions. Si vous recherchez un boîtier très performant, très robuste et très qualitatif, il vous faudra vous tourner vers le Canon 1DX ou encore le Nikon D5, et accepter de payer très cher un boîtier très lourd…

Si vous recherchez un boîtier plus léger, disposant d’une optique permettant tous les genres photographiques pour un poids et un prix relativement contenus, il faudra vous tourner vers les bridges, et accepter une qualité d’image très correcte mais souvent inférieure aux reflex experts ou pros.

La qualité des photos, offerte par les trois meilleurs bridges du marché, est largement suffisante pour une pratique courante de la photographie. Pour des besoins professionnels, il faudra se tourner vers l’une des 4 versions du Sony RX10.

Le bridge est donc l’appareil qui convient parfaitement aux personnes qui ne souhaitent pas s’encombrer d’un sac plein d’objectifs et qui rêvent de satisfaire tous leurs besoins photographiques avec un seul appareil. C’est le compagnon idéal du voyageur, car il permet tout avec un poids raisonnable  . Le bridge est également une solution très économique.

Le bridge, une solution très économique !

Sans parler du matériel très professionnel, les bons boîtiers reflex ou hybrides s’acquièrent aujourd’hui entre 1500 et 2300 euros. Pour information, un Sony RX10 IV est vendu environ 1660 euros sur amazon.fr. Il coûtait 2000 euros à sa sortie !

Mais un reflex ou un hybride a besoin d’objectifs pour vous permettre d’aborder les genres photographiques qui vous intéressent. Les amateurs se tournent souvent vers des optiques telles que le 18-55mm du kit, auquel ils ajoutent un 70-300 mm afin d’atteindre les sujets plus distants. Parfois un objectif macro et un flash complètent l’équipement.

Les meilleurs bridges du marché, je pense au Panasonic FZ 1000 (521 euros) au Panasonic FZ 2000 (825 euros) ou encore aux Sony RX10 III (1199 euros) ou RX10 IV (1657 euros), offrent un équipement similaire ; zoom 25-400mm pour le FZ 1000 – Zoom 25-480mm pour le FZ 2000 et zoom 24-600mm f/4 pour les deux Sony RX10. Tous ces bridges disposent d’un flash intégré.

Un équipement photographique tel qu’un boîtier reflex ou hybride accompagné de deux ou trois optiques et d’un flash demande un sac plus grand et plusieurs filtres pour protéger la lentille frontale des objectifs. Le bridge offre donc une solution plus légère, plus agile et plus économique.

Le capteur, talon d’Achille de certains bridges

Copyright Sony

On a tendance à croire que le capteur est le talon d’Achille des bridges. C’est encore vrai pour certains, ceux équipés d’un capteur 1/2,3″ (4,6mm x 6,1 mm). Ces minuscules capteurs permettent d’obtenir de très bonnes images jusqu’à 200 ISO, de bonnes images jusqu’à 400 ISO et des images encore acceptables à 800 ISO.

Les bridges experts, cités au paragraphe ci-dessus, disposent tous d’un capteur de 1 pouce (8,8mm x 13,2 mm). La qualité des images est donc excellente jusqu’à 800 ISO, très bonne à 1600 ISO et encore acceptable à 3200 ISO.

Posséder un petit capteur constitue parfois un avantage. La conjonction d’un zoom puissant offrant un tassement des plans et d’un petit capteur permet de bénéficier d’une profondeur de champ étendue  et offre de très bonnes possibilités en proxi photographie.

Vous aimez voyager, vous aimerez le bridge !

Je vais me répéter, mais le bridge est le compagnon idéal du voyageur. Que votre voyage vous mène à 250  km de chez vous ou à l’autre bout du monde, vous partez vers une contrée inconnue que vous vous apprêtez à découvrir. Cela implique souvent de longues heures de marche sur un terrain parfois  accidenté. Votre pire ennemi, en voyage, s’appelle le poids. Même si vous êtes costaud, un sac contenant 5 à 6 kg de matériel deviendra rapidement un fardeau pouvant même transformer une belle balade en calvaire…

Le bridge offre l’avantage d’être toujours présent et de savoir se faire oublier, tant son poids reste acceptable. Du grand angle au super téléobjectif, il met à votre disposition toutes les focales dont vous pouvez avoir besoin. Son aptitude à la photographie rapprochée lui confère une polyvalence incroyable. C’est pour cela que j’aime de le bridge et que j’en possède toujours un en complément de mon matériel habituel.

Galerie d’images avec le Sony RX10 IV

Voici quelques images prises avec mon RX10 IV. Cela devrait suffire à vous convaincre des performances de l’appareil.

Cliquez sur la première photo pour agrandir les images.

C’est pour bientôt !

Etant donné l’intérêt de nombreux lecteurs pour le Sony RX10 IV, je vous prépare un guide d’utilisation dans lequel j’expliquerai toutes les fonctions du menu de l’appareil. J’en profiterai pour vous fournir quelques astuces ainsi que mes réglages préférés.

Si vous vous intéressez aux bridges, voici quelques articles à relire :

À très bientôt !

Jean-Michel

4 réflexions sur “J’aime les bridges et ils me le rendent bien !

  1. Émile.

    Bonjour Jean-Michel .
    Etant possesseur de ce boitier hors normes , j’ai relu avec beaucoup d’intérêts cet article de bout en bout . Un petit point négatif (selon moi) la photo type paysage ou je reste adepte de mon canon 5D M IV + Irix 15mm , mais la ont ne joue pas avec ce matos dans la même cour …. Merci pour cet article qui convaincra les derniers septiques . Bon dimanche .

    J'aime

    1. Pochet

      Bonjour Jean Michel
      Je possède également ce super boîtier en remplacement de toute mon artillerie devenue bien lourde pour moi, et franchement je ne regrette pas grand chose. J’imprime sur une canon en a3+ avec un très bon résultat .
      J’ai essayé beaucoup de bridges avant le RX10 mk4 avec des résultats de moyen à médiocre.
      J’attends avec impatience ton guide car on a beau savoir-faire des photos le guide de Sony est vraiment succinct.
      Encore merci

      Olivier

      J'aime

  2. Bonjour ,
    Nouveau venu sur ce blog que j’apprécie, je dis bravo et merci à Jean Michel pour la qualité de ses articles.
    Le Sony Rx 10 Mk4 est un excellent bridge, toujours présent dans un petit sac à dos.
    Avoir un 24-600 mm sous la main quel plaisir, avec une qualité d’images de très bon niveau. Comme boitier complémentaire le très bon Fuji XT3.
    Bonne journée à tous.

    J'aime

  3. Julien

    J’ai également franchi le pas pour ce boîtier il y a un petit mois… Je suis encore en train de parcourir les presque 600 pages du manuel ! J’attends avec impatience un prochain article sur les vos astuces 😉 Bonne fin de dimanche

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s