Voyage photo au Costa Rica


COSTA RICA: UN BRIN DE CAUSETTE

Cet article préliminaire et ceux qui suivront sont destinés à mes amis photographes mais aussi aux personnes désireuses de passer leurs vacances au Costa Rica. C’est un véritable carnet de voyage que je vous propose, en plusieurs actes, avec le ressenti des membres de notre groupe (nous partons à 7 adultes). J’espère qu’il sera utile aux voyageurs et qu’il fera passer de bons moments aux photographes.

000-000

Le Costa Rica est un véritable paradis naturel situé en Amérique Centrale. Côtes débordantes de richesses, montagnes et rivières, forêts tropicales, végétation luxuriante, papillons multicolores, faune abondante et très diverse, le Costa Rica ne cesse de fasciner les voyageurs en quête de nature et d’authenticité. En y associant des structures touristiques de premier ordre, le pays est considéré aujourd’hui comme LA DESTINATION number one pour la photo de nature et animalière. Il n’en fallait pas plus pour qu’on fasse nos valises…

Ce pays est bordé par la mer des Caraïbes à l’Est et par l’océan pacifique à l’Ouest. Le Costa Rica, traversé par plusieurs chaines montagneuses (Cordillère de Guanacaste, cordillère volcanique centrale et cordillère de Talamanca), compte de nombreux volcans dont certains sont toujours en activité. Les 51 000 km2 du pays offrent des paysages très variés : océans, pleines, montagnes, volcans, forêts humides et sèches, etc. Cette diversité de paysages et de reliefs entrainent une grande variété de climats. Le point culminant est le Cerro Chirripo qui pointe le bout de son nez à 3810 mètres.

Rien de tel qu’une petite vidéo pour vous montrer les richesses naturelles du Costa Rica…et surtout de beaux spécimens de serpents dont certains ne sont pas très sympatiques…

UN PEU D’HISTOIRE

Les premières traces de vie au Costa Rica remontent entre 10 000 et 7 000 avant J.-C. avec l’arrivée de groupes de chasseurs-cueilleurs dans la vallée Turrialba. L’agriculture apparaît vers 5 000 avant J.-C., avec la culture de tubercules. La culture du maïs apparaît entre 300 et 500 avant J.-C.
À partir des années 800, jusqu’à l’arrivée des Espagnols au XVIe siècle, se présente une augmentation de la taille et de la complexité de la conception interne des villages, et les différences régionales s’accentuent. Christophe Colomb arrive dans la région au cours de son dernier voyage en 1502. Le Costa Rica est ensuite gouverné pendant près de trois siècles par la Capitainerie générale du Guatemala pour le compte de l’Espagne. C’est en 1821 que le Costa Rica obtient son indépendance.
Ce pays est politiquement stable, c’est d’ailleurs l’un des rares pays à ne plus avoir d’armée. C’est également un pays très progressiste qui a aboli la peine de mort en 1882.

QUAND PARTIR AU COSTA RICA

La saison sèche, qui débute en septembre pour prendre fin en avril, constitue la meilleure période pour visiter le Costa Rica. Elle bénéficie d’un bon ensoleillement sur la côte pacifique et sur le plateau central. La côte des Caraïbes est extrêmement pluvieuse, tandis que la côte pacifique profite d’une saison sèche qui dure 4 à 5 mois.

Capture d’écran 2016-01-22 à 08.49.48.png
Tableau des températures et précipitations : cliquez sur l’image pour l’agrandir.

QUEL BUDGET POUR LE COSTA RICA

Je modifierai peut être cette partie à mon retour, mais pour l’instant notre budget s’établit à 2250 euros par personne pour un voyage de 15 jours. Ce budget comprend les trajets domicile/aéroport/domicile, les vols  Toulouse – San José via Madrid et retour (il vaut mieux passer par l’Espagne car Iberia dessert journellement le pays et propose des tarifs intéressants, à condition de réserver ses billets d’avion au moins 3 mois avant le départ), les différents transferts (aéroport – hôtel – aéroport), la location de deux 4×4 (nous sommes 7 adultes), les hôtels (nous n’avons pas choisi les plus hauts de gamme, mais toutes nos chambres bénéficient de salles de bains et tous les hôtels disposent d’une piscine, d’un restaurant et d’un jardin), les repas sur la base de 15 euros par repas (boissons comprises), les entrées dans les parcs et les différentes activités prévues au programme, les frais de sortie du territoire. Nous verrons au retour si nous sommes parvenus à maintenir ce budget prévisionnel.
En organisant nous même notre voyage, nous sommes arrivés à réduire les dépenses de 1000 euros par rapport aux devis fournis par les agences de voyage contactées, pour un voyage et des activités similaires. Cela valait le coup de s’investir un peu !

FORMALITES POUR SE RENDRE AU COSTA RICA

Il n’y a pas besoin de demander un visa si votre séjour est inférieur à 90 jours. Vous devez disposer d’un passeport valide encore six mois après la date de retour. Pour quitter le Costa Rica vous devrez acquitter la taxe de sortie du territoire qui se monte (début 2016) à 29 US$. Attention à ceux qui ont fréquenté l’Afrique ou l’Amérique du Sud, le vaccin de la fièvre jaune sera contrôlé à votre arrivée à San José.

DORMIR ET LOUER UN VEHICULE AU COSTA RICA

Pour sélectionner nos hôtels et louer nos deux 4×4, nous nous sommes adressés au réseau solidaire ToutCostaRica. Sa mission consiste à offrir aux touristes francophones toutes les informations nécessaires à la préparation de leur voyage. En passant par ce réseau vous bénéficiez également d’un briefing à l’arrivée (en français S.V.P.). Les conseils avisés sont toujours bons à prendre. L’achat de la carte Hôtel ToutCostaRica permet de bénéficier d’une remise de 15% dans tous les hôtels appartenant au réseau (plus de 200). Cette carte, vendue 60$ à l’unité ou 40$ par trois, permet de réaliser de substantielles économies, sur un séjour d’une quinzaine de jours. A noter que la carte est valable pour l’ensemble des occupants d’une même chambre. Donc pour nous 3 chambres = 3 cartes.

La location des 4×4 par ToutCostaRica est également très intéressante. Les tarifs sont transparents et sans surprise, assurances incluses, GPS offert, conducteur supplémentaire offert, kilométrage illimité, offres jeunes conducteurs et assistance 24h/24h etc…

NOTRE PERIPLE

Capture d’écran 2016-01-12 à 15.49.52

Nous prenons l’avion à Toulouse le 27 janvier 2016 à 06H20 destination Madrid. A 11H40, nous prenons un second vol pour San José, la capitale du Costa Rica. Arrivée prévue à 15h40 (heure locale). Par la suite, notre périple nous conduira de ALAJUELA à TORTUGUERO, LA FORTUNA, MONTERVERDE, MANUEL ANTONIO, DOMINICAL, SAN ISIDRO DEL GENERAL et enfin retour à ALAJUELA où nous reprendrons l’avion du retour.

Chacune des étapes ci-dessous, fera l’objet d’un article. Ce carnet de voyage vous permettra de suivre notre périple et, je l’espère, de profiter de magnifiques photos. Une manière de vous faire partager notre voyage et de vous permettre de vous évader quelques instants dans ce paradis tropical.

Les étapes : 

les liens ci-dessous seront activés au fur et à mesure de la rédaction des articles.

L’avion c’est pour demain matin… Alors je vous dis à très bientôt, car je n’ai pas encore bouclé ma valise…

Jean-Michel

Publicités

6 commentaires sur « Voyage photo au Costa Rica »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s